Les huit salopards

Les 8 salopards : Les affiches françaises du prochain Tarantino

Genre: western

Synopsis: Quelques années après la Guerre de Sécession, le chasseur de primes John Ruth, dit Le Bourreau, fait route vers Red Rock, où il conduit sa prisonnière Daisy Domergue se faire pendre. Sur leur route, ils rencontrent le Major Marquis Warren, un ancien soldat lui aussi devenu chasseur de primes, et Chris Mannix, le nouveau shérif de Red Rock. Surpris par le blizzard, ils trouvent refuge dans une auberge au milieu des montagnes, où ils sont accueillis par quatre personnages énigmatiques : le confédéré, le mexicain, le cowboy et le court-sur-pattes. Alors que la tempête s’abat au-dessus du massif, l’auberge va abriter une série de tromperies et de trahisons. L’un de ces huit salopards n’est pas celui qu’il prétend être ; il y a fort à parier que tout le monde ne sortira pas vivant de l’auberge de Minnie…

Il fallait bien que ça finisse par arriver, j’ai visionné mon premier Tarentino. Je ne savais pas trop à quoi m’attendre, même si j’avais entendu qu’il s’agissait d’un style assez spécial et plutôt violent. Autant le dire tout de suite, le Tarentino n’est pas pour moi. La première raison qui me fait dire cela est la violence du film. Les têtes qui explosent et les boyaux de partout ce n’est pas ce qui me fait trop envie… Surtout que Tarentino ne lésine pas sur les images sanglantes. Deuxième chose que je n’ai pas apprécié: la lenteur du film. J’ai trouvé que certaines scènes étaient soit carrément les-8-salopards-photo-5678153a48098inutiles soit filmées beaucoup trop longtemps. C’est comme quand moi j’écris une composition pour un partiel et que je brode pour qu’il y ait un peu plus de lignes, là j’avais l’impression qu’il voulait rajouter toujours plus de minutes à son film. Et pour le coup, le film dure 2h48 !! J’ai commencé à regarder ma montre vers 1h30…

J’ai quand même trouvé le côté vieux western intéressant et les musiques étaient… appropriées à l’action mais encore une fois, ce n’est pas ma tasse de thé. L’histoire en soi est plutôt bien, le dénouement est inattendu (évidemment, étant donné que les éléments qui pourraient nous aider à deviner ne sont donnés qu’à la fin). Un point positif est surtout celui des costumes qui sont vraiment très beaux -jusqu’à ce qu’ils soient tâchés de sang- et pareil pour les maquillages. Pour finir, j’ai également aimé les prises de vues magnifiques des paysages.

Au final, je suis ressortie de la salle de cinéma plutôt mal (ce qui n’est absolument pas mon objectif quand je vais voir un film) et j’étais contente que le film se finisse enfin, ce qui explique la note que je lui donne. Si vous aimez Tarentino allez-y, sinon allez voir autre chose!

Pour voir la bande-annonce, c’est ici !

Note: 3,5/10

logo

Publicités

7 réflexions sur “Les huit salopards

  1. Les films de Quentin Tarantino sont, en effet, TRÈS spéciales et TRÈS violents ! Et ils ne sont pas tous géniaux non plus ! J’en ai vu que deux que j’ai beaucoup appréciés, c’été « Kill Bill 1 » et « Boulevard de la mort » ! 🙂 Mais je sais que d’autres ne sont pas terribles (je connais des personnes qu’ils les ont tous vues, et ils n’ont pas apprécié tous les films). D’ailleurs, on m’a conseillé de ne pas aller voir celui-ci, qui est beaucoup trop long selon TOUS les avis que j’ai eus.

    Aimé par 1 personne

    1. Ah ben tu me rassures parce que oui, je l’ai trouvé vraiment long, c’était pas possible… Moi le Tarentino qu’on m’a conseillé de voir et qui est apparemment pas mal apprécié c’est Django Unchained

      Aimé par 1 personne

      1. Oui, c’est celui qu’on me conseille le plus également, « Django Unchained » ! Apparemment, c’est le meilleur Tarantino ! Moi, je te conseille « Boulevard de la mort », car il est moins « violent » et l’histoire est pas mal ! 😉 De plus, c’est un peu un film féministe, quand on voit la deuxième partie du film, qui est la meilleure ! 🙂

        Aimé par 1 personne

  2. C’est sûr qu’il faut s’accrocher pour les 8 salopards mais une fois véritablement rentré dedans, on ne peut plus décrocher. Selon moi toute cette lenteur se justifie pour installer l’ambiance cloîtrée, polaire, et distiller l’intrigue par la finesse des dialogues. Perso, j’adore tous les films de Tarantino. Je crois que tu n’as pas commencé par le bon. ^^ Les 8 salopards est certainement l’un des plus exigeants. Django est en effet plus fun et plus accessible. Mais pour la violence, si tu n’aimes pas, je ne sais pas si tu aimeras Tarantino tout court parce qu’il adore vraiment faire gicler le sang (ne regarde surtout pas Kill Bill ou Pulp Fiction).

    J'aime

    1. Oui, je pense aussi que je n’ai pas commencé par le bon ^^ Après vu ce que tu me dis je doute que Tarentino soit un réalisateur que j’apprécie… Mais bon, j’essairais peut-être Django quand même.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s