L’histoire de la Bête

41hdzte0icL._SX258_BO1,204,203,200_Auteur: Serena Valentino

Edition: Hachette

Genre: Fantastique, romance

Parution: 2017

Pages: 190

Description: C’est une histoire vieille comme le monde : celle d’un prince cruel transformé en Bête.
Et celle d’une belle jeune fille qui surgit dans sa vie. Le monstre est métamorphosé par la compassion de la jeune fille et l’amour qu’il ressent pour elle.
Puis ils se marient et ont beaucoup d’enfants.
Mais comme pour chaque histoire, il y a plusieurs versions. Qu’importe ce que l’on a pu dire ou écrire, une seule question demeure : qu’est-ce qui a changé le prince en la Bête que l’on connaît ?
Voici l’une de ces histoires. Une histoire de bêtes, et, bien sûr, de belles.

Fan de La Belle et la Bête, je n’ai pas pu résister à me procurer L’histoire de la Bête. En plus d’être un très bel objet livre j’étais curieuse de voir comment cette histoire allait être menée. Pour tout vous dire, j‘ai dévoré ce petit roman comme un bonbon. J’ai pris mon dimanche et je l’ai lu presque sans m’arrêter. L’écriture est agréable et très fluide et nous replonge dans cette belle histoire sous un point de vue légèrement différent.

L’histoire commence alors que Belle est déjà au château mais rapidement nous plongeons dans les souvenirs du Prince, avant que la malédiction soit jetée. Gaston apparaît alors car il s’agît d’un ami d’enfance du Prince, ce que nous comprenons vite étant donné la description qui est faite du Prince. Puis au fur et à mesure, nous pouvons constater à quel point le Prince s’avère odieux, nous découvrons l’enchanteresse et (nouveauté:) ses trois sœurs qui m’ont fait penser aux Moires de la mythologie grecque et plus précisément du dessin animé Disney Hercule. En effet, ce livre fait référence en quelques petites touches à d’autres dessins animés Disney notamment Cendrillon et La petite sirène par exemple, ce que j’ai trouvé très sympa.

Ce qui est appréciable dans ce livre c’est qu’à la fois il peut prendre une certaine distance avec le film par rapport à la manière dont l’enchantement a été élaboré, il rajoute également un personnage important: la princesse Tulipe. Mais d’autre part il peut être tout à fait identique notamment dans certains dialogues. J’ai parfois eu l’impression de voir le film se dérouler sous mes yeux, ce que j’ai particulièrement aimé car j’avais l’occasion de le ressentir sous un autre angle.

Au final nous voguons entre les souvenirs de la Bête nous expliquant comment s’est déroulé le début de la malédiction puis l’histoire d’amour entre la Belle et la Bête jusqu’à la fin de l’histoire que nous connaissons. Tout cela est entrecoupé par la manipulation des trois sorcières qui veulent voir La Bête mourir.

Bref, je suis vraiment très contente d’avoir pu lire cette histoire et je la recommande sans hésiter à tous les fans de ce conte éternel.

Note : 9/10

Publicités

2 réflexions sur “L’histoire de la Bête

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s