L’école du bien et du mal, T3: Le dernier conte

l-ecole-du-bien-et-du-mal,-tome-3---the-last-ever-after-923074-264-432Auteur: Soman Chainani

Edition: Pocket jeunesse

Genre: fantastique, jeunesse

Parution: 2017

Pages: 699

Description: Sophie a fait son choix : elle reste avec le Grand Maître, tandis qu’Agatha et Tedros sont renvoyés à Gavaldon. Mais malgré son nouveau statut de reine, elle ne parvient pas à être heureuse. Quant à Tedros et Agatha, la magie des contes semble bien les avoir abandonnés. Et si la fin restait à écrire ? Un autre dénouement que seules deux amies réconciliées pourraient sceller…

Lire la chronique du Tome 1, Tome 2

Après un premier tome que j’avais trouvé fort sympathique et un deuxième tome en demie-teinte, j’ai été vraiment déçue par ce troisième tome… Autant vous le dire d’emblée, je n’ai pas apprécié ma lecture et j’ai réussi à aller au bout de ces 700 pages uniquement par la force de ma curiosité. Et ce qui me fait surtout dire que je n’ai pas apprécié ce tome c’est que j’avais envie de passer à autre chose: ce qui est mon signal d’alarme pour me prévenir que je n’aime pas le livre que je suis en train de lire.

Donc… que s’est-il passé? Je pense que le concept de l’Ecole du bien et du mal était vraiment bon et que l’auteur aurait finalement pu écrire un unique tome et s’arrêter là. Cependant cette école a fini par se développer en école fille/garçon puis en double école du mal… Mais ce qui m’a le plus gêné c’est de revenir une troisième fois sur la nature de Sophie. Est-elle foncièrement mauvaise ou peut-elle basculer du côté du bien? Alors qu’à la fin de chaque tome, la question semblait réglée, il faut encore créer une ambiguïté à ce sujet qui va donc durer encore plusieurs centaines de pages. Je pense m’être lassée surtout que la réponse reste toujours la même!

Une autre chose qui est dommage: l’auteur fait mine de vouloir s’interroger sur les concepts de bonheur, dénouement heureux, mal, bien, amour véritable etc. J’aime l’intention mais, de mon point de vue, l’auteur n’est pas allé au bout de son idée et ne donne finalement pas de réponse. J’ai été plutôt déçue par ce point.

Autre chose, l’auteur a voulu utiliser des personnages cultes comme Cendrillon, Peter Pan, Merlin etc. Le problème c’est que je n’ai pas accroché à cette revisite. De vieux héros bedonnants et ronchons qui ont un caractère totalement différent de ce que l’on peut imaginer grâce à leur conte… Certes j’aime quand les héros classiques apparaissent sous un nouveau jour mais là, je n’ai pas trouvé ça crédible.

Pour faire court, je pense que la magie du premier tome n’est plus au rendez-vous et je doute d’avoir le courage de lire le quatrième tome sachant que pour moi le trois a un réel dénouement…

Note: 3/10

 

Publicités

Une réflexion sur “L’école du bien et du mal, T3: Le dernier conte

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s