Entre 2 mondes

entre-2-mondes-774029-264-432Auteur: Stéphanie Lagalle

Edition: autoédition

Genre: romance, science-fiction

Parution: 2016

Pages: 138

Description: Illan vit sur la planète Hodrion. Le jour de ses dix-sept ans, la technologie nommée Destinée va lui désigner l’identité de sa moitié. Il n’y a pas de choix possible. Le visage qui apparaît sur l’écran est troublant, envoûtant, c’est Léna… une terrienne.

Me voici à la fin de ma lecture de Entre 2 mondes. Il faut savoir qu’il s’agît d’un service presse que j’ai choisi à partir d’une sélection. Il n’est pas dans mes habitudes de lire des livres auto-édités, c’est même une première. Et je vous avoue que je ne risque pas de recommencer souvent car ce roman m’a vraiment déplu, je vais tout vous expliquer dans cet article.

Je me suis lancée dans cette histoire car la description me plaisait: une machine qui trouve la moitié parfaite d’une personne et le tout sur une autre planète que la Terre. Je m’imaginais déjà une aventure dystopique ou un road-trip intergalactique mais nous en sommes à des années-lumière…

Je vais d’abord faire un point sur l’histoire: Illan vit sur la planète Hodrion, ses habitants sont bien plus avancés en technologie en comparaison avec ceux de la Terre. Une machine nommée Destinée trouve à chaque individu de 17ans sa parfaite moitié avec qu’il est censé s’accorder. A priori la machine n’a jamais tort mais pour la première fois elle va destiner un garçon (Illian donc) à une jeune fille d’une autre planète! La tuile quoi… Donc ce jeune homme décide en quelques pages d’aller retrouver cette fille qu’il ne connait pas -mais qu’il aime déjà- et 6h après, il se retrouve sur la Terre (loupé pour le road-trip intergalactique donc…). S’en suit une vie de lycéen et une routine de séduction pour se rapprocher de la fameuse Léna. Voilà voilà.

Donc… autant vous dire que je suis très déçue. Dans un premier temps, l’auteur ne prend pas le temps de nous immerger dans le monde d’Hodrion. Il y a quelques infos au début pour nous placer un minimum dans le contexte mais c’est tout. Illian part très rapidement sur la planète Terre. Ce manque est d’autant plus présent quand Illian arrive sur la Terre et qu’en plus il n’a presque aucune -voire aucune- difficulté à s’adapter au mode de vie humain. Par la suite il n’a aucun soucis pour séduire Léna. Finalement le plus gros défaut de cette histoire est qu’elle est invraisemblable! Tout est trop simple et se fait en un claquement de doigt grâce au Gego. Cet accessoire permet par exemple: de devenir invisible, localiser instantanément n’importe qui, trouver des solutions à tous les problèmes, s’habiller, commander des fleurs etc. Autrement dit, à chaque fois qu’Illian aurait pu se confronter à une difficulté, il fait appel à son gégo et pouf, tout est réglé… Et alors qu’il aurait pu éventuellement batailler avec Léna qui aurait pu être difficile à séduire eh bien elle l’adore dès le début: toujours aucune difficulté.

Alors que je commençais à m’ennuyer ferme, vers la moitié du récit il y a une péripétie qui m’a laissé froide car, encore une fois, c’est invraisemblable, j’ai même trouvé que c’était de pire en pire… D’autant plus qu’avant un bon moment on n’entend pas parler d’Hodrion alors qu’Illian est parti sans rien demander à personne et qu’on lui avait même déconseillé. Et alors que ses parents arrivent sur la terre je me suis dit: « Chouette! Une difficulté intéressante! Peut-être un Romeo et Juliette de l’espace? Ils vont l’empêcher de la voir, leur amour va être mis à l’épreuve peut-être? »… Non, Ilian leur explique tout et ils sont contents.

Donc… une vraie déception pour ce roman dont la base était bonne mais qui pour moi aurait pu être exploitée d’une bien meilleure façon: amour interdit, voyage stellaire difficile, problème politique entre la Terre et Hodrion, remise en cause du principe de la Destinée etc. Mais il ne s’agît là que d’une simple romance d’adolescents sauf que l’un de ces ados n’est pas terrien… voilà. Donc certes Illian et Léna finissent par être attachants mais entre les répliques pompeuses et les soucis que j’ai trouvé dans le texte comme des fautes d’orthographe, des tirets de dialogue alors qu’il n’y avait pas de dialogue etc (je précise que je l’ai lu en numérique) finalement je n’ai pas vraiment profité de cette lecture.

Note 2.5/10

Publicités

3 réflexions sur “Entre 2 mondes

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s