Les Belles

5165goaZkPL._SX311_BO1,204,203,200_Auteur: Dhonielle Clayton

Edition: Robert Laffont

Genre: Fantastique

Parution: 2018

Pages: 465

Description: Dans le monde opulent d’Orléans, les gens naissent gris, ils naissent condamnés, et seules les Belles peuvent, grâce à leur talent, les transformer et les rendre beaux. En tant que Belle, Camélia Beauregard est presque une déesse dans cet univers où triomphe le culte des apparences.
Or Camélia ne veut pas se contenter d’être une Belle. Elle rêve de devenir la favorite choisie par la reine d’Orléans pour s’occuper de la famille royale et d’être reconnue comme la plus douée du pays. Mais une fois Camélia et ses sœurs Belles arrivées à la cour, il s’avère que la position de favorite tient davantage du cauchemar. Derrière les ors du palais, les noirs secrets pullulent…

Et voilà, j’ai enfin pu lire Les Belles! J’attendais sa sortie avec impatience et il n’a pas attendu très longtemps dans ma PAL. Avant de dire quoi que soit, j’aimerais attirer votre attention sur cette couverture à tomber par terre. Collection R à l’habitude de créer de sublimes couvertures mais je trouve qu’ils se sont surpassés!

Bref, le plus important reste tout de même le contenu. J’ai passé un très bon moment de lecture. Le concept est tout simplement génial. Le peuple possède un corps gris et les seules qui peuvent remédier à cette absence de couleur (et donc de beauté) sont Les Belles. Grâce à leurs pouvoirs (les arcanes) elles vont rendre les gens beaux. J’ai vraiment adoré, surtout que certains aspects des Belles – leur conception notamment – restent assez mystérieux pendant toute une partie du roman.

Nous retrouvons donc Camélia, une Belle. Au début du roman, nous comprenons très bien que l’enjeu pour elle est d’être la Favorite qui pourra servir la famille royale. Ce passage est extrêmement intéressant car nous sentons des sentiments très paradoxaux. Camélia souhaite plus que tout être la favorite mais… être favorite veut dire chiper la place à ses sœurs qui désirent elles aussi devenir Favorite. C’est assez cruel quand on y pense.

De toutes ses sœurs, Camélia est surtout proche d’Amber mais malheureusement leur lien va être quelque peu fragilisé face à tous ces évènement. D’ailleurs j’ai eu un peu de mal à cerner Amber, surtout quand nous la revoyons à la fin. Je n’ai pas trouvé ses réactions compréhensibles car elles se contredisaient.

J’ai particulièrement apprécié le rôle de la presse, nous voyons souvent les gros titres des journaux pour savoir comment passe l’information à travers le royaume. Et j’ai aimé également les lettres que s’envoient les sœurs.

Nous allons vite découvrir que la vie à la cour est loin d’être aussi idéale que ce que l’on pourrait penser, notamment à cause de la princesse Sophia. Comment vous dire… c’est une psychopathe totale! Il est extrêmement facile de haïr ce personnage. Et à côté de cela, nous avons un personnage un peu plus ambivalent: Auguste Fabry. Je plaide coupable, je me suis laissée prendre au « piège » de ce jeune homme, un peu comme Camélia. Je l’ai trouvé séducteur mais il n’en faisait pas trop non plus. Je me demande s’il n’aurait pas gagné à être un peu plus présent.

J’ajouterais également que j’ai beaucoup aimé l’écriture de Dhonielle Clayton. Le livre se lit à une vitesse phénoménale. Les pages tournent sans que l’on s’en rende compte car l’écriture est vraiment fluide. J’ai également aimé toutes les métaphores sucrées qui sont extrêmement présentes lors du Carnaval de la Beauté.

Avec tous ces points positifs on aurait pu avoir là un coup de cœur. Mais malheureusement cela n’a pas été le cas. J’ai mis un peu de temps à comprendre pourquoi car j’ai passé un vrai bon moment. Malheureusement je crois que la fin pèche un peu. J’ai trouvé qu’elle était trop rapide. Parfois l’auteur prend quelques raccourcis qui m’ont dérangés et qui m’ont sans doute empêchés d’entrer complètement dans le dénouement de ce premier tome. De plus, j’ai trouvé que la révélation d’Auguste à la fin n’était pas bien gérée car je n’ai pas ressenti d’émotion particulière alors que j’aurais dû. Il manquait un petit quelque chose pour créer un vrai feu d’artifice.

Bref, dans tous les cas je vous conseille sans hésiter ce livre dont j’ai vraiment envie de lire la suite qui s’annonce très différente. Des intrigues de cour, des mystères, un monde original… foncez!

Note 8.5/10

Publicités

3 réflexions sur “Les Belles

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s