Spinning

Résultat de recherche d'images pour "spinning bd"Auteur: Tillie Walden

Edition: Gallimard jeunesse

Sortie: 2017

Me voici ressortie d’une lecture prêtée par une collègue à moi: une prof de sport. Il s’agît d’une épaisse bande-dessinée autobiographique. Certains disent roman graphique mais… non. Il y a des planches, des cases, des bulles: c’est une BD.

Tillie est américaine et va nous raconter en quelques pages ses douze ans de patinage. Ce thème m’intéressait particulièrement car j’ai moi-même fait du patinage artistique pendant 5ans. Mais je me suis vite rendue compte que nous n’en avions absolument pas le même souvenir. En effet, Tillie a mal vécu ces années. Mais il n’y avait pas que le patin. Tout d’abord un déménagement, des difficultés à s’intégrer à l’école, le rythme très éreintant des entraînements, ses parents plutôt distants et surtout une homosexualité non assumée.

L’histoire commence lorsqu’elle a une dizaine d’années et nous la voyons grandir et évoluer. D’une manière globale j’ai trouvé intéressant que Tillie nous raconte la manière dont elle a perçu tout cela et nous ressentons vraiment ce poids qu’elle avait sur les épaules. Mais par ce fait, quelque chose m’a vraiment dérangé. Plusieurs fois dans l’histoire elle nous dit Résultat de recherche d'images pour "spinning walden"qu’elle ne sait même pas pourquoi elle continue, qu’elle n’en peut plus etc. Et j’avais envie de lui hurler: MAIS POURQUOI TU NE DIS PAS STOP?! J’avais vraiment envie de lui dire qu’elle devait s’arrêter, qu’elle se faisait plus de mal qu’autre chose. Mais à mon avis, elle se trouvait dans une sorte de déni et de mécanisme automatique qui l’empêchait de changer.

Sur le thème de l’homosexualité, il y a quelque chose qui m’a interpellé. Je me suis rendue compte en faisant une petite recherche que Tillie et moi avions pratiquement le même âge. Donc je veux bien croire qu’elle vive aux USA, mais bon sang, il y  tellement d’intolérance… Au début je m’étais dit, vu la mentalité ça a dû se passer dans les années 80/90… et puis elle a commencé à parler de Facebook, de Snapchat, je me suis rendue compte que finalement ça se passait exactement dans la société dans laquelle j’ai moi-même grandi bien que dans un pays différent. Donc… il y a encore des progrès à faire dans le domaine de la tolérance.

Au niveau du graphisme, je suis assez neutre. Je ne me suis pas dit WAW c’est trop beau et je ne me suis pas dit berk c’est moche. Je pense que le dessin s’accorde tout à fait à l’histoire et c’est déjà très bien!

C’est donc une BD que je n’aurais pas acheté par moi-même, mais je suis contente que ma collègue me l’ai proposé pour que je puisse me faire un avis =)

Note: 7/10

Publicités

4 commentaires sur “Spinning

Ajouter un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :