Moana, T1: La saveur des figues

Moana, tome 1 : La saveur des figues par EdgarAuteur: Silène Edgar

Edition: Castelmore

Genre: jeunesse, dystopie

Parution: 2018 (pour cette édition)

Pages: 281

Description: Moana refuse de mener la vie que voudrait lui imposer son peuple.Dans un futur post-apocalyptique, le monde est en proie à un grand refroidissement et l’humanité est menacée de disparaître. La Polynésie où vit Moana n’échappe pas à cette règle : elle est recouverte de neige. Selon les règles édictées par son peuple, la jeune fille doit se marier et avoir des enfants au plus vite. Mais il est hors de question pour Moana de suivre ces règles qui ne lui conviennent pas. Une seule solution : fuir, pour vivre sa vie selon ses propres choix.

Je vous retrouve aujourd’hui pour vous partager mon avis à propos de ma lecture de Moana! Il s’agît du premier tome d’une trilogie, publiée pour la première fois en 2010. Donc ne vous attendez pas à une quelconque ressemblance avec le dessin animé Disney de 2016.

J’ai été attirée par ce roman dans un premier temps pour sa couverture que je trouve sublime et dans un deuxième temps car je n’avais jamais lu de dystopie se déroulant en Polynésie. Cela m’a donc rendu curieuse. Silène Edgard nous plonge dans un univers post-apocalyptique. La Terre est littéralement congelée et il ne reste plus que dix millions d’êtres humains. En toute logique, si l’on peut dire, le nouveau gouvernement souhaite repeupler la Terre. Donc concevoir des enfants est devenu une priorité quitte à marier les jeunes filles dès 12ans. Mais Moana ne veut pas de cette vie, et c’est elle que nous allons suivre!

Dans un premier temps nous nous trouvons sur une île du Pacifique où il fait, comme partout, très froid. Silène Edgar nous révèle peu à peu son univers et nous présente ses personnages. Puis, au fur et à mesure, le rythme change et nous nous retrouvons pris dans un voyage qui mènera nos personnages et leurs nouveaux compagnons bien loin du Pacifique.

Au niveau des personnages je suis satisfaite. J’ai notamment bien apprécié Pierre et Chris qui n’arrivent pas dès le début du roman, mais je les ai trouvé vraiment très intéressants. Le personnage de l’arrière-grand-mère Mémine joue un rôle crucial car elle représente le devoir de mémoire. Cependant j’ai quand même trouvé que pour une seule et même personne elle en savait vraiment beaucoup et qu’elle avait vécu beaucoup de choses… Heureusement que la mamie n’était pas casanière dans sa jeunesse! Quant à Moana c’est une jeune fille qui sait se prendre en main malgré son jeune âge et que nous allons commencer à voir grandir au fil des obstacles qui se dressent devant elle.

Cependant j’ai trouvé que la plume était un peu simple pour moi. Cela permet que la lecture soit fluide et rapide mais je préfère lire des choses plus complexes. J’aurais notamment aimé davantage de longueur sur certains événements ou des approfondissements. J’ai eu l’impression que nous n’avions pas le temps de nous installer dans une situation que déjà nous partions pour un autre endroit. En même temps le livre est conseillé à partir de 9ans et d’ailleurs je pense que j’aurais encore plus aimé le lire à cet âge car, d’après moi, les enfants peuvent complètement se retrouver en Moana ou Alessandro.

Je le conseille donc pour de jeunes lecteurs mais aussi pour les curieux plus grands, comme moi! Puisque mine de rien, ayant lu le résumé du deuxième tome je suis curieuse de savoir comment cette histoire va évoluer.

Note: 6/10

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :