L’espion de la Reine

CVT_L-Espion-de-la-Reine_6995Auteur: Dorian Lake

Edition: Noir d’absinthe

Genre: Historique, érotique

Parution: 2018

Pages: 230

Description: Versailles, 1776. Lucien est Garde-du-corps du Roi, prestigieux office qu’il doit à la bienveillance de la royale épouse. Lorsque cette dernière lui demande d’intriguer contre la duchesse d’Aiguillon, il n’a guère d’autre choix que d’accepter. La mission prend rapidement de l’envergure lorsque des espions anglais s’immiscent dans la manœuvre…
Un roman érotique où intrigues de Cour, espionnage, jeux de séduction et duels au sabre se succèdent dans une danse impitoyable.

Voilà que je viens de finir le roman de Dorian Lake. J’ai déjà lu Isulka mais nous sommes ici plongés dans un tout autre registre. Nous nous trouvons dans le Versailles de Louis XIV. Mais ne vous attendez pas aux paillettes et aux fastes auxquels nous pensons de prime abord. L’auteur ne nous cache pas la face sombre de la cour notamment au niveau de l’hygiène (ça donne tout de suite moins envie!).

Dans cette histoire, nous suivons un jeune garde du corps du roi qui est, comme l’indique le titre, l’espion de le Reine. Nous sommes alors plongés dans des intrigues de cour et d’espionnage qu’il va falloir déjouer. Et cela ne va pas être une mince affaire. A tout cela il faut rajouter les scènes érotiques qui m’ont tout de même interpellées. L’auteur brise à peu près tous les tabous imaginables et n’épargne ni son personnage (surtout pas son personnage…) ni son lecteur. Et c’est d’ailleurs lors de la première scène du genre que nous sommes totalement surpris par une révélation inattendue. Mais je vous laisse découvrir cela par vous-mêmes.

Ces scènes érotiques sont équilibrées avec des scènes d’actions: duels, combats, espionnage… Les deux sont menés avec une plume intelligente. Le vocabulaire et les tournures de phrases sont désuets pourrait-on dire, mais tout à fait appropriés à l’époque ce qui permet une immersion intéressante dans l’univers.

Attention tout de même, ce livre n’est en aucun cas rempli de romantisme ou d’histoires d’amour. Il s’agit plutôt de délicieuses tortures (mais tortures tout de même), de complots, de mensonges et de manipulations érotiques. Que de réjouissances, n’est-il pas!

En bref, un livre à ne mettre qu’entre les mains des plus grands, amateurs d’érotisme et de romans historiques.

Note: 7/10

Publicités

4 réflexions sur “L’espion de la Reine

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s