Phobos 4

51HUoTHt2VL._SX195_Auteur: Victor Dixen

Edition: Collection R

Genre: science-fiction, romance, young-adult

Parution: 2017

Pages: 650

Description: Ils sont les rescapés du programme Genesis. Exilés sur Mars, ils ont traversé un désert de solitude. De retour sur Terre, ils sont emportés par un tourbillon de célébrité.

Obsédée par des questions sans réponse, Léonor refuse les honneurs et les caméras. Le danger planant sur la planète bleue est-il vaincu pour toujours ? Les secrets hantant la planète rouge sont-ils enfouis à jamais ? Et si, d’un bout à l’autre du système solaire, tout pouvait basculer à nouveau ?

Lire la chronique du tome 1, tome 2, tome 3, Origines.

Ça y est, j’ai terminé la fameuse saga Phobos. Je connais le fin mot de cette histoire. Et je dois dire que ce tome ne nous laisse pas une seconde pour respirer! Pendant 650pages, les rebondissements sont nombreux, les problèmes bien présents et l’envie de tout voir se résoudre ne fait que croître. Ce dernier tome m’a fait réaliser que je m’étais vraiment attachée à ces personnages et que je souhaitais une happy end après tout ce qu’ils avaient vécu.

Mais rien ne va être simple une fois arrivé sur Terre. Les pionniers vont encore et toujours devoir se battre contre les écrans qui les ont tant menacés dans l’espace. Victor  Dixen s’est attribué ce combat avec force ce qui m’a donné des difficultés à lire certains passages. Non pas car ils étaient mal écrits ou invraisemblables mais car ils étaient si réalistes que cela m’énervait comme cela peut m’énerver dans la réalité. Je parle des passages de commentaires où tant de stupidité et de méchanceté peuvent être déversées. L’auteur a su reproduire cela avec une réalité surprenante. D’ailleurs je ne comprendrais jamais ce qui pousse ces gens à déverser autant d’innpetie sur Internet, mais bon.

« Internet devrait être un temple de l’intelligence, mais regarde ce que les gens en font trop souvent: un dépotoir de la bêtise. Le monde d’écrans qu’ils se sont bâti devrait refléter les merveilles éclatantes de la nature et de la pensée: il reflète surtout la noirceur des turpitudes humaines. »

On pourrait avoir peur que la multitude de personnages ainsi que leurs situations très différentes desserve à l’histoire mais c’est tout le contraire. Cette pluralité permet un sacré suspens et permet d’entrecroiser les destins qui sont tous liés d’une manière ou d’une autre. L’équilibre et l’ordre de focus sur les personnages est vraiment bien trouvé.

Sans spoil, je peux vous dire que la fin est incroyable. Aussi énervante qu’ultra-addictive, il est impossible de faire une pause pendant les 100 dernières pages où tout s’enchaîne à une vitesse phénoménale. Les révélations s’accumulent encore et encore et Victor Dixen a réussi à créer un effet d’attention planétaire autour de cela. J’ai plutôt apprécié cette fin bien qu’un mini tome bonus ne serait pas du luxe pour nous permettre d’avoir des nouvelles qui concluraient parfaitement la saga.

En bref, cette fois ci c’est la bonne, ce tome a été un coup de cœur pour clôturer la saga. Une saga que je vous conseille. Science-fiction, romance, thriller, c’est une lecture addictive qui vous emmène aux confins de l’espace. 

Note: 9.5/10

coup de coeur

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :