Publié dans Coup de coeur, Dernières lectures, Jeunesse, Science-fiction

La cité du ciel

la-cite-du-ciel-tome-1-1161177-264-432Auteur: Amy Ewing

Edition: Collection R

Genre: Science-Fiction, Young-Adult

Parution: 2019

Pages: 448

Description: Sera Lighthaven vit dans la Cité du ciel. Cette cité s’accroche à d’autres planètes afin d’y puiser de l’énergie. Mais il est venu le temps pour les Céruléennes de se décrocher de leur planète actuelle et pour se faire, Sera a été élue pour se sacrifier afin de rompre le cordon qui les rattache à la planète…

Hello à tous!

Pour une raison X, je vais pouvoir pendant les prochaines semaines vous partager des chroniques de livres que j’ai écrites il y a plus ou moins longtemps. Désormais vous pourrez y avoir accès sur le blog. Et la première de ces chroniques est donc : La cité du ciel.

Après avoir adoré la trilogie du Joyau, j’avais vraiment hâte de lire le nouveau roman de Amy Ewing. Cet univers mêlant science-fiction et magie a vraiment titillé ma curiosité. Et j’avoue ne pas avoir été déçue !

Nous sommes plongés dans une cité fascinante peuplée uniquement de femmes à la peau argentée et aux cheveux bleus. La magie coule littéralement dans leurs veines et de nombreux secrets sont disséminés dans l’histoire de cette cité. Le fonctionnement de cette société est intéressant et bien décrit ce qui nous permet de nous immerger très facilement dans cet univers.

J’ai beaucoup aimé le personnage de Sera, déterminée et courageuse. La première partie pendant laquelle nous est dépeint la cité à travers ses yeux est vraiment envoûtante. La plume de Amy Ewing nous emporte aux confins de l’espace d’une délicieuse manière. De plus, elle arrive à nous impliquer émotionnellement grâce au lien intense entre Sera et ses trois mères ainsi qu’avec Leela, sa meilleure amie.

« Tu seras aimée à jamais, Sera. Souviens-t’en. Tant que les étoiles brilleront dans le ciel, je t’aimerai »

Plus tard, nous faisons la rencontre d’Agnès et de Leo qu’il va nous falloir apprivoiser. La narration est alors alternée autant dans les points de vue que dans les lieux de narration. Les mystères s’intensifient au fil de la lecture et nous donnent envie de lire toujours plus.

Je ne me suis pas ennuyée une seule seconde pendant cette lecture. L’alternance entre la découverte de ce nouveau monde, les mystères, l’action et tout le reste est vraiment bien gérée. Et un autre point m’a également marqué : celui de l’attirance amoureuse. La cité du ciel est peuplée uniquement de femmes, il est donc évident que toutes ces femmes sont homosexuelles. Cela est tout à fait normal et naturel pour elles. A contrario, sur un des continents de la planète occupée, l’homosexualité est totalement tabou et interdite. Le sujet est traité de manière intelligente et intéressante notamment via les personnages de Sera et Agnès. Mais je n’en dirais pas plus pour ne rien spoiler.

Finalement c’est une aventure fascinante qui s’approfondit toujours plus pour nous faire réaliser que tout est bien plus grand que ce que nous aurions pu imaginer au départ. Je suis d’ailleurs assez frustrée car le roman se conclu sur davantage de questions que de réponses alors même que le deuxième (et dernier) tome n’est pas encore sorti !

En bref, je le conseille à tous les lecteurs qui ont soif d’originalité, de secrets et de magie mêlée à de la science-fiction. J’ai passé un vrai bon moment grâce à cette lecture et j’ai hâte de connaître le fin mot de cette histoire.

Note: 9.5/10

 

Publié dans Coup de coeur, Dernières lectures, Fantastique / Fantasy, Romance

Les larmes rouges, T1: Réminiscences

Auteur: Georgia Caldera

Edition: J’ai lu

Genre: Fantastique, romance

Parution: 2013

Pages: 761

Description: Après une tentative désespérée pour en finir avec la vie, Cornélia, 19 ans, plus fragile que jamais, est assaillie de visions et de cauchemars de plus en plus prenants et angoissants.
Elle se retrouve alors plongée dans un univers sombre et déroutant, où le songe se confond à s’y méprendre avec la réalité. Peu à peu, elle perd pied… Mais, la raison l’a-t-elle vraiment quittée ? Ces phénomènes étranges ne pourraient-ils pas avoir un lien quelconque avec l’arrivée de ce mystérieux personnage dans sa vie ? Cet homme qui, pourtant, prétend l’avoir sauvée, mais dont le comportement est si singulier qu’il en devient suspect… Et pourquoi diable ce regard, à l’éclat sans pareil, la terrorise-t-il autant qu’il la subjugue ?

DSC01433

Hello à tous!

Je suis de retour pour chroniquer ma dernière lecture et pas des moindres: Les larmes rouges! J’étais passé à coté plusieurs fois en librairie pendant un bon moment mais voyant le Pumpkin Autumn Challenge arriver et ayant déjà aimé Victoria Fantasy de la même auteure, je me suis lancée pendant cette deuxième moitié du mois d’octobre.

Autant vous dire je suis ravie de l’avoir lu et encore plus ravie de l’avoir lu en cette période. Je ne suis absolument pas coutumière des récits gothiques, je crois bien n’en avoir jamais lu, et pareil pour les romans de vampires. Je n’en ai presque jamais lu et pourtant celui-ci m’a vraiment vraiment plu.

Le rythme se partage entre la vie de Cornelia, 19ans, qui vient de faire une tentative de suicide (belle ambiance) et… les rêves de Cornelia qui s’avèrent être d’étranges souvenirs. L’histoire avance avec un rythme lent mais dans le bon sens du terme. Les éléments sont de plus en plus étranges pour finalement se démêler enfin et trouver un tout autre souffle. C’est d’ailleurs cette atmosphère gothique, étrange et même sanglante que ce livre colle tout à fait avec l’automne.

Mais je ne livrerais pas l’ensemble de mon ressenti si je ne vous parlais pas du beau, du mystérieux, du fascinant HENRI! Je le sais, niveau book-boyfriend, je suis faible, et Henri a su me charmer. C’est un personnage qui m’a vraiment plu dans sa force tout autant que dans sa fragilité et dans toutes les faiblesses qu’il tente de cacher sous une indifférence feinte. J’ai adoré tous les secrets qui planaient autour de lui dans la première moitié du roman. Et j’ai d’autant plus profité de le découvrir davantage quelques pages plus tard. Bien qu’il s’agisse d’un roman fantastique, parfois horrifique c’est aussi beaucoup une histoire d’amour. Une romance compliquée, torturée et envoûtante. Et la romance se partage avec Cornelia. J’ai aimé son personnage même si son entêtement pouvait parfait aller trop loin et à ses dépends d’ailleurs!

Comme je l’ai dit le roman peut s’avérer sanglant à certains moments. Il y a des moments horrifiques, des moments relativement violents et glaçants. Je ne suis pas habituée à lire ce genre de scènes dans un roman mais ça fonctionne totalement. Georgia Caldera m’a happé dans son univers, d’un bout à l’autre.

Si vous ne l’avez toujours pas lu je vous encourage grandement à vous y intéresser! Moi je n’ai qu’une hâte: lire la suite de cette histoire, retrouver cette ambiance mélancolique et ces personnages et savoir comment leur relation va évoluer!

Note: 10/10

coup de coeur

Publié dans Coup de coeur, Dernières lectures, Fantastique / Fantasy, Jeunesse

Rebelle du désert, T2: La trahison

510KdE21YqL._SX309_BO1,204,203,200_Auteur: Alwyn Hamilton

Edition: Pocket jeunesse

Genre: Aventure, fantasy, young-adult

Parution: 2018

Pages: 446 (version poche)

Description: Amani et Jin luttent désormais ensemble pour libérer le désert du Miraji. Retenue au cœur du palais du sultan, la guerrière est déterminée à découvrir les secrets du tyran sanguinaire. Mais ce qu’elle apprend ébranle toutes ses convictions… Le sultan est-il le véritable traître ? 

Lire la chronique du tome 1.

On se retrouve aujourd’hui pour la chronique de ma dernière lecture: la suite de Rebelle du désert. J’avais eu un véritable coup de cœur pour le premier tome et j’avais vraiment hâte de lire la suite, ce qui est à présent chose faite. En un mot comme en cent… c’est à nouveau un coup de cœur mais pas forcément pour les mêmes raisons.

Je suis sortie de ma lecture dans un état relativement lamentable. J’étais en colère et un peu désespérée. Mais je crois que ce qui me désespère le plus c’est de savoir que je ne lirais pas le dernier tome avant plusieurs mois. D’une part car il n’est pas encore sorti en poche et surtout car il ne fait pas partie de ma PAL du Pumkin Autumn Challenge qui se déroule jusqu’à fin novembre et qu’il ne fait pas partie non plus de la PAL que je souhaite lire en décembre. Conclusion: je ne le lirai pas avant grand minimum cinq mois.

Pendant un bon moment dans ma lecture, je me suis dis que je restais sur mon impression du premier, qui serait mon préféré. Mais finalement ce n’est pas tout à fait vrai. Je n’arrive pas à placer de préférence car les deux sont assez différents et je ne les ai pas aimé pour les mêmes raisons. Le premier a permis la découverte d’un superbe univers, de personnages géniaux, notamment Jin, et avait vraiment le goût de l’aventure et du désert. Ce deuxième tome au début m’a un peu embêté car Jin est beaucoup moins présent et j’avoue que cela m’a manqué. En revanche, j’ai vraiment adoré suivre Amani dans le harem qui dresse un décor tout à fait différent du premier tome. Dans cette suite, les histoires s’approfondissent, les liens se consolident et surtout nous entrons vraiment dans le vif du sujet de la rébellion. Ce sont vraiment les combats, les espionnages et les trahisons qui vont rythmer le scénario.

J’ai vraiment été ravie de retrouver tout ces personnages que j’adore et d’en découvrir d’autres. Les liens qui les unissent sont vraiment un des points forts de l’histoire. Je retrouve la même sensation que pour la bande d’un Palais d’épines et de roses et j’adore cela.

De plus il y a un point dont je n’avais pas parlé dans le premier tome – alors même qu’il était déjà présent – mais qui m’a particulièrement marqué dans le deuxième grâce aux chapitres narrés comme des contes: l’aspect des légendes. Depuis le début nous pouvons prendre conscience de l’importance des histoires, des légendes et de la tradition orale à travers tout le désert. D’ailleurs ces histoires sont un des aspects sur lequel vont jouer nos personnages. Et j’ai vraiment aimé ça. Le roman pourrait passer pour un immense conte des 1001 nuits.

La plume est toujours aussi efficace et très ancrée dans l’action. Je ne me suis jamais ennuyée et j’avoue avoir particulièrement apprécié la manière dont Amani arrive à douter face au sultan. C’est dérangeant mais tellement appréciable qu’une héroïne ne soit pas parfaite. Qu’elle ait le droit au doute et à la fragilité face à l’adversité de temps à autre. C’est d’ailleurs cela qui permet de se rendre compte de son immense courage. En bref, j’ai vraiment hâte de connaître le fin mot de cette histoire même si je sens que je vais encore pleurer…

Pour résumer: une aventure incroyable, emplis de légendes et de magie, dans un monde qu’il faut sauver, à tout prix.

Note: 9/10

coup de coeur

Publié dans Coup de coeur, Dernières lectures, Science-fiction

Illuminae, T1: Dossier Alexander

51is0ikeIWL._SX332_BO1,204,203,200_Auteurs: Amie Kaufman et Jay Kristoff

Éditeur: Casterman

Genre: Science-fiction, thriller

Parution: 2016

Pages: 607

Description: En 2575, la planète de Kady Grant, 17 ans, et Ezra Mason, 18 ans, est attaquée par l’entreprise interstellaire Bei Tech. Lors de l’évacuation de population, Kady embarque sur l’Hypatie et Ezra sur l’Alexander, mais ils parviennent à garder contact en secret. Grâce à ses talents de hackeuse Kady découvre que l’état-major est impliqué dans cette affaire.

Hello à tous!

Je vous retrouve aujourd’hui pour vous parler de ma dernière lecture: Illuminae. J’avais vraiment hâte de lire ce roman mais je me le réservais pour l’été car c’est une sacré brique et je ne voulais pas prendre le risque de l’abîmer dans les transports.

C’est une expérience de lecture totalement originale qui nous est proposée. Un mélange inattendu d’illustrations, de messageries instantanées et de comptes rendus complets. Le tout avec une présentation tout aussi surprenante. Cet effet de messagerie qui revient très souvent dans le roman permet de lire ce livre à la vitesse de la lumière. Plus d’une fois je me suis dit « Allé encore quelques pages, ça va vite ». Et même s’il faut tout de même un petit temps d’adaptation pour s’habituer au format, à la présentation et parfois au langage sms qui n’est pas courant dans un roman, une fois qu’on s’y fait, c’est vraiment génial!

J’avoue que j’avais vu des avis très positifs sans pour autant m’être renseignée plus que cela sur l’histoire. Hormis le fait que cela allait se dérouler dans l’espace je ne savais pas grand chose. Et c’est avec un étonnement phénoménal que j’ai découvert ce qu’il se passait sur les différents vaisseaux. En fait, je n’ai pas envie de vous le dire car je voudrais préserver cette surprise si vous ne l’avez toujours pas lu. D’autant plus que si j’avais su de quoi il retournait j’aurais peut-être été un peu plus frileuse à le lire. Mais ce que je peux vous dire c’est que les sensations d’urgence et de danger sont là à 100%. Cela faisait longtemps que je n’avais pas été autant à fond dans une histoire et il est très difficile de lâcher ce roman!

Par rapport aux personnages principaux, je les ai trouvé très attachants. Cette rupture qui prend place dans les premières pages renforce notre envie de les voir se rabibocher dans ces temps troublés. De les voir coopérer malgré tout car il y a tellement plus important… Et c’est d’ailleurs cette liaison entre les deux personnages qui va encore renforcer le suspens.

Bien que le livre puisse faire un peu peur de prime abord, j’ai trouvé que tout était très bien décrit. Et si jamais vous avez un petit peu de mal à suivre, il y a tout un lexique à la fin. Personnellement l’ayant découvert à la fin de ma lecture ça ne m’a pas servi mais ça résume bien tous les termes et acronymes si besoin!

En bref si je devais résumer ce livre en un mot ce serait: addictivité. C’est vraiment le ressenti que j’en garde et je suis pressée de découvrir ce que le tome 2 nous réserve! Je vous le conseille sans hésiter!

Note: 9/10

coup de coeur

Publié dans Coup de coeur, Dernières lectures, Fantastique / Fantasy, Jeunesse

Rebelle du désert T1

51NYwSJqyuL._SX210_Auteur: Alwyn Hamilton

Edition: Pocket jeunesse

Genre: Aventure, fantastique, young-adult

Parution: 2016

Pages: 282 (version poche)

Description: Amani veut quitter sa ville, Dustwalk, qui se trouve dans le désert du Miraji, pour découvrir le reste du monde. Sa rencontre avec Jin, un jeune homme recherché pour trahison, leur permet de fuir la ville et de traverser le désert où vivent des monstres surnaturels. Bientôt, Amani découvre le véritable rôle de Jin dans la guerre contre le Sultan et son fils. 
Cette guerre va les rattraper…

Hello à tous!

Aujourd’hui j’ai le plaisir de vous partager mon avis à propos du premier tome de Rebelle du désert. Depuis sa sortie, il ne m’avait pas particulièrement tapé dans l’œil. Je passais devant sans avoir envie de m’y intéresser. Et un jour, je le vois en version poche et je lis les premières lignes. Prise d’une intuition, je me décide à l’acheter et quelle bonne idée j’ai eu!!

J’ai passé un excellent moment à lire ce premier tome. D’autant plus que les températures étant en hausse, le livre était en harmonie avec la saison! Ce roman a vraiment su m’emporter, à chaque fois que je l’ouvrais, j’étais plongée dans le désert à 100%.

Ce premier tome fait d’abord figure de fuite. Amani veut s’enfuir de Dustwalk, sa ville natale, et nous la comprenons tout à fait car il n’y fait pas bon vivre, en particulier pour les femmes. D’ailleurs la condition des femmes est franchement immonde et injuste dans cette histoire. Amani va très rapidement rencontrer Jin qui va l’accompagner tout au long du voyage. Suis-je tombée sous le charme de Jin? OUI, évidemment! Pour qui me prenez-vous? Il est mystérieux sans jamais tomber dans le côté bad boy cliché. Nous en apprenons un peu plus sur lui au fur et à mesure et j’ai adoré ça. Il est courageux, charmeur sur les bords et n’ayons pas peur de le dire, plutôt sexy!

J’ai adoré ce personnage tout comme celui d’Amani qui finalement est en quête d’elle-même. Par ce voyage, elle va peu à peu se découvrir et prendre un chemin qu’elle n’aurait pas pu imaginer au début de ses aventures.

L’écriture est plutôt bonne. J’ai vraiment réussi à m’immerger complètement dans cet univers désertique nimbé de magie ancestrale. Tous les problèmes politiques amènent le piquant, le suspens et le danger. Les pages se tournent toutes seules sans même que l’on s’en rende compte.

Un dernier détail, j’ai lu une bonne partie du roman en écoutant le soundtrack du film Prince of Persia qui fonctionne du tonnerre avec cet univers ❤

En résumé, un univers immersif, de superbes personnages et une intrigue haletante! Le tome deux risque d’y passer très prochainement, surement en août! Histoire de rester dans des températures désertiques. Je vous encourage vivement à le lire si vous avez besoin d’une dose d’aventure et de magie!

Note: 9.5/10 

coup de coeur

Publié dans Coup de coeur, Dernières lectures, Fantastique / Fantasy, Jeunesse, Romance

Un palais de cendres et de ruines

510efgoG2nL._SX335_BO1,204,203,200_Auteur: Sarah J.Maas

Edition: La martinière jeunesse

Genre: Romance, fantasy, action

Parution: 2019

Pages: 727

Description: Devenue Grande Dame de la Cour de la Nuit, Feyre a offert son cœur à Rhysand. Après la trahison de Tamlin, pourtant, la jeune femme n’a eu d’autre choix que de suivre celui-ci à la Cour du Printemps, qu’elle considérait autrefois comme sa maison. Mais Feyre n’a qu’une idée en tête : découvrir ce que manigance Tamlin, qui s’est rangé aux côtés du roi d’Hybern, et rentrer au plus vite à la Cour de la Nuit. Car la guerre contre Hybern est imminente, et Feyre et Rhysand doivent à tout prix rallier les Grands Seigneurs à leur cause.

Lire la chronique du tome 1, tome 2

Pour ceux qui ne la savent pas encore, je suis une fan inconditionnelle de cette saga et j’avais vraiment hâte de pouvoir lire ce tome 3. A la fois excitée et nerveuse de découvrir la suite de cette aventure, je me suis jetée à l’eau.

J’ai mis longtemps à finir ce livre. Non pas car je n’aimais pas. Mais j’ai eu peu de temps pour lire et une envie de m’immerger au maximum dans cette lecture, j’avançais donc à pas de fourmi. Mais je me suis rendue compte que, finalement, je n’avais pas envie de terminer ce roman. En fait, je me sens tellement bien dans cet univers narré par cette plume et j’aime tellement les personnages qu’à chaque fois, finir un tome me rend triste.

« Je vois tout de toi, Rhys, et il n’y a rien de toi que je n’aime de toute mon âme. »

Ce troisième est très bon, très dense, avec beaucoup d’intrigues et de problèmes à démêler. Autant au niveau politique avec la grande guerre qui se prépare tout au long de l’histoire mais également au niveau des relations entre les personnages. D’ailleurs si je ne devais retenir qu’un seul point fort à cette saga, il s’agirait de cela: la puissance de ses personnages. Ils sont nombreux pourtant nous les connaissons tous. Ils se dévoilent plus ou moins rapidement. Mystérieux, guerriers, drôles, torturés, ils ont tous un passé et nous les aimons pour cela. Il n’y a pas un personnage de la cour des rêves que je n’arrive pas à apprécier, ils ont tous cette petite chose qui les rend attachants. Et Sarah J.Maas a réussi à tisser de véritables relations. C’est une gigantesque toile d’araignée dont les liens sont complexes et forgés par des centaines d’années de passé commun.


*** SPOIL***

Bien évidemment, la relation Rhysand/Feyre est la plus poignante. Alors qu’au début Rhys et Feyre sont séparés, nous avons une drôle de sensation. Celle d’un vide. Jusqu’au moment des retrouvailles. Le premier passage qui m’a fait vibrer, encore une fois, et qui ne sera pas le dernier! Et comme nous sommes dans le paragraphe où je peux spoiler, WAW: quelle révélation de la part de Mor! Sa préférence pour les filles, je ne m’y attendais pas!

*** FIN DE SPOIL***


Certains trouveront peut-être des longueurs à ce tome car il est vrai que préparer cette guerre va demander beaucoup d’efforts. Mais même si cela implique que ce troisième tome est placé dernier dans mes préférences, il n’en reste pas moins un coup de cœur incroyable. Tout un tas de rebondissements se dressent sur le chemin de nos héros. Pour tout dire, je n’ai pas pu m’arrêter de lire dans la ligne droite des 100 dernières pages.

A mon grand soulagement, la saga n’est pas finie et j’attends avec une impatience non dissimulée la sortie du quatrième qui est prévue pour cette année! Finalement ce sont des amis que j’ai hâte de retrouver: Feyre, Rhysand, Azriel, Cassian, Mor… Ce roman nous fait voyager à travers une ribambelle d’émotions: les rires, les pleurs, la surprise en passant par la colère et le désespoir. Peu importe l’émotion, on ne peut rester insensible face à cette histoire fabuleuse dont je pourrais parler des heures.

J’ai l’impression de manquer de mots assez fort pour faire comprendre à quel point je suis amoureuse de cette saga, mais j’espère que je vous aurais transmis mon sentiment.

Je n’ai qu’une seule chose à dire: il s’agît d’une saga hors du commun que je vous conseille vivement de lire si vous ne l’avez pas encore commencé.

Note: 10/10

coup de coeur

 

Publié dans Coup de coeur, Dernières lectures, Jeunesse, Science-fiction

Phobos 4

51HUoTHt2VL._SX195_Auteur: Victor Dixen

Edition: Collection R

Genre: science-fiction, romance, young-adult

Parution: 2017

Pages: 650

Description: Ils sont les rescapés du programme Genesis. Exilés sur Mars, ils ont traversé un désert de solitude. De retour sur Terre, ils sont emportés par un tourbillon de célébrité.

Obsédée par des questions sans réponse, Léonor refuse les honneurs et les caméras. Le danger planant sur la planète bleue est-il vaincu pour toujours ? Les secrets hantant la planète rouge sont-ils enfouis à jamais ? Et si, d’un bout à l’autre du système solaire, tout pouvait basculer à nouveau ?

Lire la chronique du tome 1, tome 2, tome 3, Origines.

Ça y est, j’ai terminé la fameuse saga Phobos. Je connais le fin mot de cette histoire. Et je dois dire que ce tome ne nous laisse pas une seconde pour respirer! Pendant 650pages, les rebondissements sont nombreux, les problèmes bien présents et l’envie de tout voir se résoudre ne fait que croître. Ce dernier tome m’a fait réaliser que je m’étais vraiment attachée à ces personnages et que je souhaitais une happy end après tout ce qu’ils avaient vécu.

Mais rien ne va être simple une fois arrivé sur Terre. Les pionniers vont encore et toujours devoir se battre contre les écrans qui les ont tant menacés dans l’espace. Victor  Dixen s’est attribué ce combat avec force ce qui m’a donné des difficultés à lire certains passages. Non pas car ils étaient mal écrits ou invraisemblables mais car ils étaient si réalistes que cela m’énervait comme cela peut m’énerver dans la réalité. Je parle des passages de commentaires où tant de stupidité et de méchanceté peuvent être déversées. L’auteur a su reproduire cela avec une réalité surprenante. D’ailleurs je ne comprendrais jamais ce qui pousse ces gens à déverser autant d’innpetie sur Internet, mais bon.

« Internet devrait être un temple de l’intelligence, mais regarde ce que les gens en font trop souvent: un dépotoir de la bêtise. Le monde d’écrans qu’ils se sont bâti devrait refléter les merveilles éclatantes de la nature et de la pensée: il reflète surtout la noirceur des turpitudes humaines. »

On pourrait avoir peur que la multitude de personnages ainsi que leurs situations très différentes desserve à l’histoire mais c’est tout le contraire. Cette pluralité permet un sacré suspens et permet d’entrecroiser les destins qui sont tous liés d’une manière ou d’une autre. L’équilibre et l’ordre de focus sur les personnages est vraiment bien trouvé.

Sans spoil, je peux vous dire que la fin est incroyable. Aussi énervante qu’ultra-addictive, il est impossible de faire une pause pendant les 100 dernières pages où tout s’enchaîne à une vitesse phénoménale. Les révélations s’accumulent encore et encore et Victor Dixen a réussi à créer un effet d’attention planétaire autour de cela. J’ai plutôt apprécié cette fin bien qu’un mini tome bonus ne serait pas du luxe pour nous permettre d’avoir des nouvelles qui concluraient parfaitement la saga.

En bref, cette fois ci c’est la bonne, ce tome a été un coup de cœur pour clôturer la saga. Une saga que je vous conseille. Science-fiction, romance, thriller, c’est une lecture addictive qui vous emmène aux confins de l’espace. 

Note: 9.5/10

coup de coeur

Publié dans Coup de coeur, Dernières lectures, Jeunesse, Science-fiction

Warcross

5159V+kF-BLAuteur: Marie Lu

Edition: Pocket jeunesse

Genre: Science-fiction, young-adult

Parution: 2018

Pages: 408

Description: La vie est dure pour Emika, 18 ans, criblée de dettes, et qui survit comme chasseuse de primes dans les entrailles de Manhattan. Aussi, bien décidée à fuir cette réalité, la jeune femme chausse ses lunettes connectées et plonge dans l’univers fantastique du jeu en réseau le plus incroyable jamais inventé : Warcross.
Mais quand elle pirate la finale du grand tournoi de l’année, elle est repérée par l’intrigant créateur du jeu : Hideo Tanaka, un jeune et beau génie dont les fans se comptent par millions. Emika sent pourtant que les intentions d’Hideo dépassent le cadre de Warcross et pourraient bien faire vaciller la frontière fragile entre réel et virtuel…

L’écriture de cette chronique n’était pas gagnée d’avance. En effet, depuis la sortie de ce livre, je passe devant en librairie sans lui montrer d’intérêt particulier. Le côté réalité virtuelle en lecture ne m’inspirait pas grand chose, je dois bien l’avouer. Puis, j’arrive au début de l’année dans un nouveau CDI. Warcross est là, m’attendant presque. Je me dis alors qu’il s’agit peut être de l’occasion de le lire, après tout c’est un emprunt, je ne risque pas grand chose.

Nous connaissons tous ces moments où un livre que l’on pensait adorer nous déçoit mais les moments où l’on attendait absolument rien d’un livre et que nous adorons finalement en sont d’autant plus délicieux! Car j’ai vraiment beaucoup aimé Warcross!! Alors même que la réalité virtuelle est ce qui me faisait le plus peur, j’ai tout simplement adoré! Les différents univers sont vraiment bien décrits et j’ai aimé les imaginer.

Par rapport aux personnages, je me suis tout de suite attachée à Emika. Dès le début nous sommes plongés dans son quotidien qui n’est pas très reluisant et nous avons envie que sa situation s’arrange. Son histoire m’a d’ailleurs troublé par son réalisme, on y croit vraiment. Et cela grâce à la plume et à l’imagination de Marie Lu. 

Le contexte du championnat m’a charmé au moins autant qu’Hideo. Ahhhh Hideo, quel gentleman, j’avoue ne pas avoir été insensible à son charme. Et savoir qu’il s’agissait de l’idole d’Emika faisait battre mon cœur encore plus fort. Le créateur du jeu va donc charger Emika d’une mission: retrouver Zero, un hacker malveillant. Pour cela la jeune fille va intégrer la plus grande compétition de Warcross! Les phases de jeu et d’entrainement sont haletantes et pleines d’action. Les passages romantiques sont touchants. Chaque ambiance est appréciable.

Tout cela pour nous guider jusqu’à une fin qui remet tout en question et qui annonce un deuxième tome tout à fait différent du premier. Qui apporte également des questions importantes. D’autant plus importantes car j’ai été dans le même état qu’Emika à la fin: je comprenais sans approuver pour autant.

En bref c’est un roman à découvrir absolument qui nous emmène très loin du monde réel par le biais de personnages attachants et courageux. Je ne sais pas si j’en suis arrivée au coup de cœur… peut-être un petit coup de cœur, sans doute? =)

Note: 10/10

Publié dans Audio, Coup de coeur, Dernières lectures, Fantastique / Fantasy, Jeunesse

La quête d’Ewilan T1 – LECTURE AUDIO ♫

Résultat de recherche d'images pour "ewilan tome 1"Auteur: Pierre Bottero

Lectrice: Kelly Marot

Genre: fantasy, jeunesse

Plateforme d’écoute: Audible

Temps de lecture: 5h34

Description: La vie de Camille, adolescente surdouée, bascule le jour où elle pénètre accidentellement dans un univers parallèle, nommé Gwendalavir. Elle ignore tout de ce monde où, pourtant, on semble la reconnaître sous le nom d’Ewilan. Accompagnée dans sa quête par son ami Salim, elle réalise qu’elle possède un don prodigieux et que tout un peuple l’attendait pour reconquérir sa liberté et sa dignité. Camille doit vite apprendre à maîtriser son pouvoir, l’art du Dessin…

C’est un article un peu particulier et le premier du genre: la chronique d’un livre audio. Cependant pour ne pas m’éparpiller je parlerai dans un premier temps de l’histoire et dans un deuxième temps de mon expérience de la lecture audio.

L’histoire:

Voilà une bonne dizaine d’années que je n’avais pas lu La quête d’Ewilan. Et pour cause, il s’agît DU livre qui m’a fait aimer la lecture et je l’ai lu au collège ce qui… ne me rajeuni pas! Bref, je n’ai jamais eu le temps de relire cette saga qui m’a pourtant tellement marquée étant plus jeune et afin de tester la lecture audio, j’ai voulu me lancer!

Il s’agît d’une histoire fabuleuse et très riche (ça je le sais car j’ai déjà lu toute la saga). Pierre Bottero sait construire des mondes denses et complexes peuplés de créatures fantastiques et de héros très attachants. Et avec tout cela il arrive encore à nous surprendre par de belles épopées et des descriptions à couper le souffle.

Mais cette relecture m’a fait prendre conscience d’une chose: moi qui avais un souvenir global de la saga, finalement dans ce premier tome il ne se passe pas tant de chose que cela par rapport à la suite! Même s’il y a déjà des révélations, de l’action et l’arrivée de nombreux personnages. Cela m’a donc encore plus donné envie de continuer cette relecture!

J’aurais pu avoir peur que, dix ans après, l’histoire me plaise moins, mais je n’y ai même pas pensé. Grand bien m’en a fait puisque mon enthousiasme est toujours aussi fort. Retrouver des personnages et des passages qui m’ont marqués m’a vraiment donné le sourire!

Je ne peux vraiment que vous conseiller de lire ce livre que ce soit en papier ou en audio. La plume de Pierre Bottero est absolument unique et mérite qu’on la lise au moins une fois. Pour beaucoup, la lecture a commencé avec Harry Potter, moi elle a commencé avec Ewilan et depuis je ne m’arrête plus!

Mon expérience du livre audio:

Je me suis mise à tester la lecture audio car depuis la rentrée je vais au travail à pieds. Difficile donc de lire un livre papier pendant 15minutes de marche. J’ai donc testé, largement influencée par la perspective du premier livre audio gratuit chez Audible. Je me disais: « Au pire, si tu n’aimes pas, tu n’auras pas payé ».

Quitte à aborder un nouveau mode de lecture je me suis dis qu’une relecture d’un livre que j’ai aimé pouvait être une bonne idée, et ce fut le cas! La chance que j’ai eu est de tomber sur une lectrice qui m’a terriblement plu. Sa façon de lire et de jouer les dialogues est absolument géniale et digne des mots de Bottero. Le ton, le débit, la voix: tout m’a plu. 

Alors que j’avais peur que l’audio me prenne trop de temps sur mes lectures papier ce ne fut pas le cas. Et si vous aussi vous hésitez à sauter le pas pour cette raison, ne vous en faites pas. En réalité, la lecture audio s’effectue à des moments différents du papier. En marchant pour aller au travail, en faisant du sport ou du ménage… Tous ces moments où finalement il ne vous serait pas possible de vous concentrer sur votre livre papier.

En bref, je sais à présent que je suis adepte de la lecture audio et je compte bien continuer sur ma lancée en débutant dès demain la lecture du deuxième tome! J’en attends beaucoup car dans mon souvenir, il s’agissait de mon tome préféré dont j’avais été jusqu’à apprendre par cœur des paragraphes entiers!

Note: 10/10

coup de coeur

Publié dans Coup de coeur, Dernières lectures, Fantastique / Fantasy, Romance

Un palais de colère et de brume

Auteur: Sarah J.Maasun-palais-de-col-re-et-de-brume-1011701-264-432

Edition: La martinière jeunesse

Genre: Romance, fantasy

Parution: 2018

Pages: 715

Description: Feyre a survécu aux défis d’Amarantha. Elle est devenue une Fae, créature immortelle, et a hérité de pouvoirs qu’elle ne maîtrise pas. Mais son cœur est resté celui d’une humaine, et elle ne peut effacer ce qu’elle a dû commettre pour sauver Tamlin et la Cour du Printemps…

Elle ne peut non plus oublier qu’elle a conclu un marché avec Rhysand, le redoutable Grand Seigneur de la Cour de la Nuit. Une semaine par mois, elle doit séjourner à ses côtés, dans son palais. Et si elle est d’abord réticente, elle va découvrir qu’il est loin d’être le Fae cruel et manipulateur qu’elle pensait connaître. Et, à ses côtés, elle va apprendre à dompter ses pouvoirs d’immortelle. Et douter de ce qu’elle ressent pour Tamlin…

Mais au-delà de la Cour de la Nuit, une menace se profile à l’horizon. Car les desseins du roi d’Hybern pourrait bien ébranler tout le royaume des immortels.

Lire la chronique du tome 1

Il est des livres qui nous transportent et nous transpercent. Des livres qui nous bouleversent d’une façon inimaginable. Cette saga, et ce deuxième livre en particulier, fait partie de ces livres, pour moi. Je ne sais même pas si je saurai vous transmettre à quel point j’ai trouvé ce livre exceptionnel. Même le mot coup de cœur me parait trop faible. Je me suis plongée intensément dans ces 715 pages pleines d’émotions, d’amour, d’action et de magie. J’ai été charmée par de nombreux personnages incroyables, semblant tellement réels.

C’est d’ailleurs une des choses les mieux réussie dans ce roman. Bien que je dise cela, tout m’a paru réussi… Rhysand est sans aucun doute devenu un de mes personnages favoris. Sa noirceur, son dévouement, son charme, sa délicieuse malice… je suis tombée amoureuse de ce personnage incroyable de bien des manières. Et ses amis ne sont pas moins attachants et complexes. Quant à Feyre elle a bien changé et évolue énormément au fil des pages, ce que j’ai trouvé très intéressant. C’est une battante qui a lutté, tant bien que mal, pour guérir.

Au début de ce tome, n’ayant pas encore toutes les information en main, j’avais peur de Rhysand. Et le lien entre Feyre et Tamlin était tellement puissant que je n’imaginais pas comment Feyre allait pouvoir, comme nous le dit le résumé, douter de ses sentiments après tout ce qu’ils avaient traversé… Pourtant Tamlin enchaîne les erreurs et nous déçoit. Ce qui a permis une acceptation plus simple de Rhysand, à mon avis. Je remercie d’ailleurs l’auteure qui, grâce à cela, a ménagé mon petit cœur même si elle l’a écrasé sans pitié par la suite… En effet, la situation étant déjà compliquée, un trop grand triangle amoureux aurait vraiment été de la torture.

Au lieu de cela, nous découvrons Rhysand et la Cour de la nuit comme nous n’aurions jamais pu les imaginer. Encore une fois c’est un univers incroyable que nous décrit Sarah J.Maas. Et si je le pouvais, je choisirais de vivre à Velaris. Malheureusement, la guerre et proche.

Ne vous attendez cependant pas à ce que la guerre se déroule dans ce tome. Ce n’est pas le cas. L’intrigue se déroule principalement autour de Feyre qui doit contrôler et accepter sa condition nouvelle d’immortelle ainsi que de sa relation avec Rhysand. Tout cela pendant qu’ils essaient de tout faire pour étouffer cette guerre dans l’œuf face au Roi d’Hybern. Et avec tout cela, l’auteure nous révèle ce qu’elle veut quand elle le veut. De nombreuses révélations nous sont donc données à point nommé à chaque fois.

Entre bonheur, désespoir, enchantement, colère, rire, pleurs, je suis passée à peu près par toutes les palettes d’émotions possible pendant ma lecture et je ne peux que vous la recommander, vous l’aurez compris. Je suis également plus que pressée de pouvoir lire la suite de cette histoire que j’espère tout aussi incroyable que les deux premiers tomes.

Plus qu’un coup de cœur, cette saga est une évidence.

Note: 10/10

coup de coeur