Publié dans Dernières lectures, Fantastique / Fantasy, Romance

Victorian Fantasy, T1: Dentelle et nécromancie

victorian-fantasy,-tome-1---dentelle-et-necromancie-466480-250-400Auteur: Georgia Caldera

Edition: J’ai lu

Genre: Fantastique, romance

Parution: 2014

Pages: 541

Description: D’aussi loin que remontent ses souvenirs, Andraste, issue d’une longue lignée de sorcières, vit dissimulée aux yeux du monde. Son univers restreint ressemble à s’y méprendre à une cage dorée, elle qui ne rêve que de s’envoler. C’est alors qu’une invitation de la main même de la Reine vient bousculer les plans de sa grand-mère qui dirige la famille d’une main de fer. Et, une requête royale ne se refuse pas… à moins de souhaiter perdre la tête. Sa découverte du monde commence, très loin de ce qu’elle imaginait. La cour est pleine de danger, de rumeurs et de règles qu’elle ne maîtrise pas. Mais sa plus grande erreur est de succomber au regard aussi noir que la nuit de lord Thadeus Blackmorgan…

Absolument charmée par cette magnifique couverture et intriguée par le résumé, cela faisait tout de même un certain temps que Victorian Fantasy traînait dans ma PAL. Et cela pour une bonne raison: le deuxième tome ne sort que dans un mois!

C’est une histoire que j’ai trouvé d’un premier abord complexe, avec différentes intrigues, mais finalement je dirais qu‘il y a une intrigue principale entremêlée de problèmes sous-jacents. Je m’explique: l’intrigue principale relève de la relation entre Andraste et le beau Thadeus. Le roman est écrit à la troisième personne et principalement de leur deux points de vue. Les ambitions de la Reine Victoria -qui veut marier son fils avec Andraste- viennent s’ajouter à cette histoire alors même qu’un mystère (qui nous tient tout au long du roman) nous indique qu’une menace plane sur les Elues de la nuit. En revanche, j’ai trouvé que les intrigues politiques auraient pu être intéressantes à développer, là je suis un peu restée sur ma faim, j’aurais voulu en savoir plus sur le peuple des Berserks.

Par rapport aux personnages je les ai beaucoup aimé. Andraste, bien qu’assez candide à cause de son enfermement s’affirme de plus en plus au fil de l’histoire. Et heureusement car face au sombre nécromancien Thadeus Blackmorgan, il faut du répondant! Un personnage aussi torturé que cinglant et pourtant si vulnérable à certains moments. En vrai je pense que si je le voyais vraiment un jour il me ferait peur mais dans le bouquin, il est classe!

J’ai également apprécié l’ambiance du roman, je l’ai trouvé bien écrit. Cette immersion du fantastique dans le monde victorien m’a paru fort sympathique. Et les petites notes d’érotisme étaient aussi agréables que bien écrites. Finalement, mon seul regret c’est que j’aurais voulu que certaines intrigues soient plus approfondies ou alors traitées différemment. De plus, je trouve la fin bien mais la toute dernière page si ce n’est les dernières lignes m’ont laissé perplexe. Je me demande ce que cela va apporter pour reprendre le tome 2.

De bons personnages, un univers bien développé, une bonne écriture… En tous cas je vous le conseille!

Note: 8/10

Publié dans Dernières lectures, Fantastique / Fantasy, Jeunesse, Romance

Library jumpers, T1: La voleuse de secrets

library-jumpers-tome-1-la-voleuse-de-secrets-777484-264-432Auteur: Brenda Drake

Edition: Lumen

Genre: Fantastique, romance, young-adult

Parution: 2016

Pages: 493

Description: Gianna a perdu sa mère à l’âge de quatre ans. Elle visite pour la première fois l’Athenæum, l’une des plus anciennes bibliothèques de Boston quand elle remarque le comportement étrange d’un mystérieux jeune homme. L’inconnu finit même par se volatiliser presque sous ses yeux, penché sur un volume des Plus Belles Bibliothèques du monde. Lorsque Gia s’approche à son tour de l’ouvrage, elle se retrouve transportée de l’autre côté du globe, à Paris, dans une magnifique salle de lecture dont une bête menaçante arpente les rayons.

La jeune fille vient de mettre le doigt dans un terrible engrenage : une poignée de bibliothèques anciennes mène en effet vers un monde où magiciens, sorcières et créatures surnaturelles s’affrontent depuis des siècles pour éviter que le peuple des hommes ne découvre leur existence. Gia apprend qu’elle est l’une des Sentinelles chargées de protéger cette société secrète. Pire encore, qu’elle est la fille de deux de ces guerriers d’exception et que sa naissance n’est autre que le présage de la fin du monde.

Voilà un roman dont j’avais un peu entendu parlé mais que j’hésitais pourtant à lire pour une raison toute bête: j’avais commencé une série télévisée sur le thème de bibliothèques fantastiques avec des objets à protéger qui s’était avérée être une catastrophe. Donc j’avais une appréhension pour ce roman. Mais heureusement La voleuse de secrets est loin d’être une catastrophe.

J’ai bien aimé l’univers créé par l’auteur, le principe de pouvoir sauter dans les livres et voyager de bibliothèque en bibliothèque. Idem pour le concept des Sentinelles qui protègent les bibliothèques et empêchent les autres créatures de s’en prendre au monde des humains. Et j’ai également apprécié le principe et la diversité des globes de combat. Bref, l’univers est très sympa.

Par rapport à l’histoire en soi, nous suivons Gianna -Gia- qui pensait être humaine mais pouf! Eh ben pas du tout… Elle est en fait une Sentinelle dont la naissance n’aurait pas dû arriver car l’union entre Sentinelles est interdite depuis qu’une prophétie a prédit que la fin du monde serait causée par la progéniture de deux Sentinelles. Bref elle découvre un tout nouveau monde et avec ceci Arik, un très beau jeune homme. Par rapport à leur relation je ne l’ai pas trouvé assez approfondie. L’auteur n’a pas su prendre son temps pour construire cette relation, d’après moi. J’ai juste eu l’impression que pouf il est beau, pouf il a de beaux yeux et c’est parti. J’ai trouvé ça dommage même si évidement j’aime bien ce personnage qui lutte contre son attirance pour Gia à cause des lois sans tout à fait y parvenir. Le personnage de Gia est plutôt sympa même si je n’ai pas compris son entêtement à vouloir retourner à sa vie d’avant car mis à part le fait que le risque de décès est plutôt élevé, être une Sentinelle, c’est classe!

Par rapport au scénario, je l’ai trouvé bien mais comme il y a pas mal de choses de développées au fur et à mesure de l’histoire je pense que le roman aurait gagné à être écrit à plusieurs voix. Celui de Gia, un personnage du camp de Conemar et pourquoi pas celui de Arik ou un des deux amis humains de Gia. Certaines explications et/ou révélation auraient pu prendre plus de profondeur en ayant le point de vue de différents personnages.

Donc pour ce tome ce n’est pas un coup de cœur mais c’est une lecture que j’ai réellement appréciée et que je vous conseille!

Note: 8/10

Publié dans Dernières lectures, Fantastique / Fantasy, Jeunesse, Romance

La Sirène

la-sirene-814574-250-400Auteur: Kiera Cass

Edition: Robert Laffont

Genre: young-adult, fantastique, romance

Parution: 2016

Pages: 360

Description: Kahlen est une Sirène, vouée à servir son maître l’Océan en poussant les humains à la noyade. Pour cela, elle possède une voix fatale à qui a le malheur de l’entendre. Akinli, lui, est un beau et gentil jeune homme, qui incarne tout ce dont Kahlen a toujours rêvé. Tomber amoureux a beau leur faire courir un grave danger à tous les deux, Kahlen ne parvient pas à garder ses distances. Est-elle prête à tout risquer pour écouter son cœur ?

Après avoir vraiment adoré la saga de La Sélection, du même auteur, j’étais vraiment curieuse de découvrir son tout premier roman: La Sirène. C’est assez étrange car je ne saurais pas vraiment trouver exactement le bon mot pour vous dire ce que je pense de ce roman.

Je vais commencer par dire ce que j’ai aimé. Le système des sirènes, de la création de leur robe, la personnification de l’Océan et leur moyen de communiquer, autrement dit l’univers créé par Kiera Cass, m’a plu. Son système m’a paru plutôt cohérent.

Malheureusement je vais maintenant passer à ce qui m’a un peu plus embêté… Kahleen, le personnage principal, ne m’a pas forcément plu. Je trouve que l’histoire d’amour est trop tortueuse et que le roman fini parfois par partir dans tous les sens. De plus, le lien entre les sirènes et l’Océan m’a quelque peu déstabilisé. J’ai eu l’impression qu’il s’agissait d’un lien tellement particulier, tellement spécial que nous -simple humain- ne pouvions vraiment en capter l’essence pure. Donc cela m’a fait prendre une certaine distance par rapport aux personnages.

En fait, je pense pouvoir dire que même si cette lecture n’est pas désagréable en soi, je l’ai beaucoup moins apprécié que La Sélection. Je n’ai pas réussi à retrouver cette sensation de « cocon ». Et encore une fois, je trouve que La Sirène manque de structuration. Je pense qu’il aurait été plus intéressant d’axer l’histoire sur les cent ans à vivre de Kahleen avec tout ce qu’elle vit plutôt que de s’axer sur une partie de sa vie en particulier… enfin sachant qu’elle passe une partie de son temps à déprimer ça n’aurait sans doute pas été très intéressant…

En tous cas, c’est un premier roman juste correct mais qui ne m’a pas transporté autant que je l’aurais voulu malgré quelques bonnes idées.

Note: 6.5/10

Publié dans Dernières lectures, Fantastique / Fantasy, Jeunesse, Romance

Les anges déchus, T1: Hush hush

Hush,hushAuteur: Becca Fitzpatrick

Edition: Pocket

Genre: Fantastique, romance, young-adult

Parution: 2010

Pages: 364

Description: Son nom affole toute les jeunes filles du lycée. Patch est beau, ténébreux, sulfureux. Mais lui ne voit que Nora… qui s’en passerait bien. Pacht semble en savoir long, trop long sur son compte: la mort de son père, son manque d’assurance, la moindre de ses pensées…. L’attention qu’il lui porte la fascine, l’inquiète.
Qui est vraiment ce garçon ?
Est-il lié aux incidents bizarres qui se multiplient autour d’elle ?
Portland se fait bientôt le théâtre d’un combat vieux comme le monde. En suivant cette gueule d’ange jusqu’aux portes de la mort, la lycéenne risque bien de se brûler les ailes….

Je m’excuse d’avance auprès des fans de cette saga car je vous annonce la couleur tout de suite: je n’ai pas aimé… Pourtant j’étais contente de découvrir l’univers des anges déchus, la couverture m’attirait beaucoup. Mais cela n’a pas marché même si ça a plutôt très bien commencé, le prologue m’a vraiment intrigué et j’avais hâte de découvrir comment l’histoire allait se développer autour de ce thème. Mais voilà le problème: elle ne se développe pas autour de ce thème!! L’auteur nous plonge dans une ambiance sombre pendant le prologue et nous sommes ensuite entraînés dans un univers lycéen on ne peut plus banal. Alors oui, il y a des éléments bizarres, Nora se fait suivre par l’étranger aux lunettes de ski, Patch à l’air de cacher quelque chose… mais on doit attendre plus de 250 pages pour être plongés dans le vif du sujet! J’ai donc eu l’impression d’attendre plus des deux tiers du livre pour commencer à avoir quelque chose à me mettre sous la dent.

A vrai dire, je me suis ennuyée pendant presque toute l’histoire. Les seuls moments qui me plaisaient un peu plus étaient ceux avec Patch. Et encore pas au début. En fait, j’ai trouvé que les éléments ne nous étaient pas donnés au moment opportuns donc le côté très mystérieux de Patch est plus agaçant qu’autre chose même si on se doute qu’il a un rapport avec les anges. Maintenant parlons de Nora… eh bien si l’on caricature, elle passe toute l’histoire à être attirée par Patch en se disant que ce n’est pas bien. Ceux qui me suivent savent que je suis la première à apprécier les romances dans les histoires mais là, au final Nora se bloque tout le temps et ne fait que culpabiliser ce qui est franchement pénible.

Heureusement que les 70 dernières pages s’appuient sur des révélations et de l’action sinon je pense que j’aurais vraiment été énervée à la fin de ce tome. Et en parlant des révélations, le début m’a tellement blasé que je n’ai même pas été étonnée. J’avais bien sentie que le personnage de Dabria était bizarre, quant à Chauncey on se dit qu’effectivement l’auteur nous a donné pas mal d’indices. Donc je n’ai pas eu de sursaut en me disant « Ah mais bien sûr! Comment j’ai pu passer à côté! », je me suis juste dit « Ah ouais, ok ».

Donc vous l’aurez compris, ce tome ne m’a pas convaincue. Comme je le possède déjà, je lirais le deuxième tome car j’espère entrer dans le vif du sujet dès le début du livre. Cependant il ne fera pas partie de mes priorités.

Note: 4/10

Publié dans Dernières lectures, Historique, Romance

Un cadeau empoisonné

crown-s-spies,-tome-3---un-cadeau-empoisonne-519761-250-400Auteur: Julie Garwood

Edition: J’ai lu

Genre: Romance historique

Parution: 2014

Pages: 376

Description: Pour tenter de réconcilier les deux familles, le roi George III a une idée de génie : pourquoi ne pas marier Sara Winchester à Nathan St.James ? Moyennant une forte récompense, bien sûr ! C’est le grand jour : Nathan attend sa fiancée. Mais elle fait un caprice et refuse d’obéir à son père : elle n’ira pas sans son nounours. À quatre ans, peut-on le lui refuser ? Le mariage est célébré malgré tout. Quelques années plus tard, Nathan enlève son épouse et l’emmène sur son vaisseau : seul le trésor promis l’intéresse. Sara, follement éprise de son Prince Charmant, tente désespérément de gagner son amour mais ne récolte que mépris.
Car Nathan n’a jamais supporté personne. Bougon, irritable, il n’a que faire de cette écervelée. Non, jamais il ne s’avouera pris au piège de l’amour. Et pourtant…

Enfin je l’ai fini et je m’excuse d’avoir pris autant de temps! La raison de cette longueur de lecture n’est en aucun cas dûe au fait que je n’ai pas aimé le roman. Mais avec mon déménagement et la rentrée, je n’ai pas eu beaucoup de temps pour la lecture. Surtout que le roman se lit plutôt rapidement car il y a beaucoup de dialogues, ce qui permet une lecture dynamique et fluide.

Avant de vous parler de l’histoire, je tiens à préciser qu’il s’agît du troisième tome de la série Crown’s Spies. Je n’ai pas lu les deux premiers mais cela ne m’a aucunement dérangé. Il peut se lire indépendamment et d’après toutes les critiques que j’ai pu lire, ce tome serait apparemment le meilleur de la série.

Alors je dirais que ce roman m’a plu. Le gros plus de ce livre est, à mon avis, son humour. L’auteur joue sur des situations vraiment cocasses et la différence de caractère entre Sara et Nathan permet un couple explosif. Cela rend l’histoire très légère et divertissante. Vient ensuite la romance. Au début Nathan s’interdit formellement de s’attacher à Sara, et pendant le roman nous allons pouvoir assister à la destruction de sa carapace. D’ailleurs, si l’on parle du personnage de Nathan en soi, je l’ai adoré! Beau, sexy, ténébreux, j’ai adoré son caractère et ses répliques. Quant à Sara, son côté naïf me l’a rendu sympathique et avec toutes ses gaffes, elle ne peut que nous faire rire. Donc la relation Sara/Nathan et son évolution m’ont vraiment plu! D’autant plus que j’ai trouvé que l’auteur arrivait vraiment à nous faire ressentir les sentiments exactes qui animaient chaque personnages.

Ce que j’ai également apprécié c’est le voyage en bateau, avec toutes ses péripéties. Il n’y a qu’à la fin du roman où il reviennent à Terre et heureusement! En effet, vers la fin du voyage, le côté un peu répétitif des chapitres en mer commençait à me lasser donc les rebondissements de la terre ferme permettent de redonner du dynamisme.

Donc cette lecture ma plu mais ce n’est pas un coup de cœur. J’ai trouvé ce roman divertissant et drôle, surtout dans la période de l’été qui est parfaite pour lire ce genre de livres. En revanche je ne lirais pas les autres tomes de la série.

Note :7/10

Publié dans Dernières lectures, Fantastique / Fantasy, Jeunesse, Romance

Nil -Tome 1

nilAuteur: Lynne Matson

Edition: PKJ

Genre: young adult, aventure, fantastique, romance

Parution: 2016

Pages: 456

Description: Charley se réveille sur une île somptueuse qui ne figure sur aucune carte. Elle y survit tant bien que mal avant de rencontrer Thad, le leader du clan des humains présents sur Nil.
Il lui apprend la vérité, glaçante : pour quitter cet enfer paradisiaque, il faut trouver une des portes qui apparaissent au hasard sur l’île …
Il n’y en a qu’une par jour. Une seule personne peut l’emprunter. Pire encore, les adolescents n’ont qu’un an pour s’échapper. Sinon, c’est la mort.
Le compte à rebours a déjà commencé…

Alors, pour ce roman j’ai des points très positifs mais aussi des points négatifs. Commençons par le positif. J’ai adoré l’histoire de base: une île inconnue dont on ne peut s’échapper que par un seul moyen: les portes. Elles n’apparaissent qu’une fois par jour et n’acceptent qu’une personne à la fois! Et pour en attraper une le délai n’est que d’un an! Le concept est là, il est bon. Certains des humains (je dis ça en opposition aux animaux qui arrivent aussi sur l’île grâce à des portes) résident dans la Cité et ont organisé un système de Recherche pour améliorer les chances de chacun.

J’ai bien aimé le système de chapitre par personnage: Charley puis Tad et également par jour. En parlant des personnages je les ai plutôt bien aimé bien que j’ai trouvé qu’ils se ressemblaient peut-être un peu tous: des ados, beaux et minces, en somme. Mais ils arrivent tout de même à avoir leur personnalité propre. Pour les deux principaux: Charley est plutôt pas mal, elle arrive à se servir de son cerveau pour résoudre le mystère des portes. Et Thad, je l’ai bien aimé, le beau gosse, le leader, celui qui sait écouter.

Pourtant c’est dans leur relation que réside, selon moi, le principal point faible de l’histoire: l’histoire d’amour. Alors oui, une histoire d’amour était bienvenue pour donner un peu d’espoir et de piment dans cette aventure mais je la trouve trop présente et surtout trop cliché. L’intrigue aurait pu se suffire à elle même mais là, cette histoire prend presque le dessus à certains moments. De plus, quelques passages sont agaçants: déjà c’est le coup de foudre, pour les deux d’un seul coup… Mouais! Bon, si on admet cela ils mettent du temps à se mettre ensemble, ils ne sont pas bien, ils ont envie mais ils ne le font pas… ZUT A LA FIN!! Ce côté indécis m’a franchement agacé. Cela s’est un peu estompé à la fin car cette romance prend avec le temps un vrai sens et permet de faire monter le suspens. Au final, ils finissent vraiment par nous toucher ces deux là, grâce à leur affection, leur amour qui parait sans borne. On a vraiment envie qu’ils s’en sortent tous les deux!

Le suspens est d’ailleurs bien présent. Des personnages meurent, d’autres réussissent. Et pour Charley et Thad j’ai vraiment croisé les doigts pour eux. Bien sûr je ne vous dévoilerais en aucun cas le résultat final qui m’a personnellement tenu en haleine jusqu’au bout. Pourtant à la fin du roman certaines questions restent non résolues: d’où viennent vraiment les portes? Pourquoi les créatures à sang froid ne peuvent-elle pas passer? Pourquoi les individus ne peuvent-ils vivre qu’un an sur Nil? Et finalement, qu’est-ce que Nil? Car même si l’on peut se dire que Nil n’est qu’une île, quand Thad en parle il le fait en la personnifiant, comme si elle pouvait avoir une âme, une volonté propre. Cette manière d’en parler m’a intrigué!

Au final, j’ai passé un bon moment tout de même et je vais lire le tome deux quand il sortira (le 20 octobre prochain). Le concept est très bon malgré une trop forte présente de cette romance un peu cliché au début.

Note: 7/10

Publié dans Dernières lectures, Dystopie, Jeunesse, Romance, Science-fiction

Conquise

conquiseAuteur: Ally Condie

Edition: Gallimard jeunesse

Genre: science-fiction, dystopie, young adult, romance

Parution: 2013

Pages: 527

Description: Après avoir fui la Société, franchi les canyons et enfin rejoint le Soulèvement, Cassia et Ky se sont à nouveau perdus l’un l’autre.
Cassia a été envoyée par le Soulèvement pour travailler comme employée de classement pour la Société.
Sa mission consistera, le moment venu, à saboter le panel de couplage…
Pendant ce temps, Ky a été posté à l’extérieur des frontières où il pilote des dirigeables avec Indie.
Xander, son Promis, vaccine des nouveaux-nés lors de leur cérémonie de bienvenue et s’apprête à jouer un rôle important dans la lutte pour l’éradication de l’épidémie qui ravagera bientôt la population et que la Société ne peut plus cacher…
Pour Cassia, qui a tant lutté se pose les questions ultimes: « Comment vivre après la Société? », « Auprès de quel amour s’engager? »

Lire les chroniques du tome 1, du tome 2

« Je veux tout de même lire la suite pour savoir si la Société va finir par tomber mais j’attends un plus grand dynamisme et plus d’action pour le dernier tome ».

Voici comment j’avais fini ma chronique du tome 2. Plus de dynamisme et plus d’action? Et bien non, c’est raté… Je suis extrêmement déçue par ce dernier tome. Je me suis vraiment ennuyée du début à la fin, je n’ai pas réussi à rentrer dans l’histoire. Je n’avais qu’une hâte: le terminer!! Mais alors pourquoi? D’une part, ce qui me plaisait dans la série c’était le triangle amoureux entre Cassia, Ky et Xander et dans ce tome, on passe complètement à côté. Cassia a déjà fait son choix dans le tome 2.

De plus, les 527 pages ne tournent autour que d’une seule intrigue: La Peste. Il n’y a même pas vraiment eu de soulèvement, tout tourne autour de la maladie et trouver un remède. Cela empêche tout dynamisme. J’ai été vraiment lassée… Même lors des différentes péripéties, parfois graves, je n’ai pas ressenti grand chose.

Je pense qu’Ally Condie n’a pas assez diversifié ses actions. J’ai également été dérangée par le fait que tous les personnages soient dispersés au début. J’ai trouvé qu’il n’y avait pas assez de liens entre les histoires. Pour revenir à la Peste, je pense que ce qui m’a vraiment perdue c’est que, quand enfin un remède est trouvé la Peste mute et c’est repartit pour un tour! De plus, à la fin, certains personnages meurent mais ça ne m’a fait ni chaud ni froid, je n’ai rien ressentit de particulier.

Et pour couronner le tout, à la fin il y a un changement de politique et donc un vote qui propose trois solutions différentes. C’est LE vote qu’on attend depuis le début, savoir si la Société va enfin tomber, savoir comment la vie va continuer. A-t-on le résultat de ce vote? Eh bien, non… Donc on ne sait même pas, au final, comment cette société va perdurer. J’espère que le peuple aura fait le bon choix…

Avant de conclure je vais quand même trouver quelques bons points. L’auteur a tout de même bien décrit tous les passages médicaux: des soins des patients à la recherche du traitement. De plus, j’ai bien aimé le personnage d’Oker que j’ai trouvé très charismatique, bien plus que le Pilote.

En bref, je suis déçue. Hormis le premier tome, je ne suis pas très satisfaite de cette série et je ne la conseille donc pas. C’est dommage, l’univers de base était vraiment bien posé mais ce tome est trop « technique » et trop linéaire. La note est un peu dure mais je ne peux pas mettre plus…

Note: 3.5/10

Publié dans Coup de coeur, Dernières lectures, Dystopie, Jeunesse, Romance

La Sélection, T5: La couronne

la-selection,-tome-5---la-couronne-748809Auteur: Kiera Cass

Edition: Robert Laffont

Genre: young-adult, dystopie, romance

Parution: 2016

Pages: 333

Description: Il ne doit en rester qu’un. Vingt ans après la Sélection d’America Singer, et malgré l’abolition des castes, la famille royale d’Illeá doit à nouveau faire face au mécontentement du peuple : l’heure est venue de lancer une nouvelle Sélection. Sa mère à l’article de la mort, son père dévasté, il est temps pour la princesse Eadlyn de passer à la vitesse supérieure dans le processus de la Sélection. Encore novice aux jeux de l’amour et du pouvoir, détestée par une partie de l’opinion publique, elle doit pourtant choisir au plus vite son Élite de six prétendants. Devenir femme, épouse et reine en l’espace de quelques semaines, telle est la lourde tâche qui repose sur les épaules de la princesse. Mais le cœur peut se révéler un précieux allié, pour qui sait l’écouter…

Alors, avant de commencer cette chronique, je tiens à dire que j’avais vraiment été déçue du tome 4 de cette saga: L’héritière car le personnage principal -Eadlyn – m’avait vraiment déplu. Je l’ai trouvé insupportable et égoïste, impossible de m’y attacher. J’avais donc une certaine appréhension sur la lecture de ce tome de clôture.

Et pourtant j’ai passé un vrai bon moment. Eadlyn a évolué, l’état de sa mère et son obligation de devenir régente l’obligent à mûrir. Et surtout, elle arrive enfin à ouvrir son cœur, là était la clé pour faire d’Eadlyn un personnage appréciable. Je ne me rappelais plus beaucoup de tous les garçons mais comme la formation de l’Elite se fait dès le début, on arrive à se recentrer sur les candidats restants. Je ne vous dévoilerais pas la fin mais je peux vous dire que le gagnant est mon chouchou! Je suis trop contente!! J’ai aimé qu’Eadlyn ait du mal à choisir et à écouter son cœur mais finalement, elle tombe follement amoureuse, et ça fait plaisir à voir même si le chemin n’a pas été simple -et que j’ai versé ma petite larme à plusieurs reprises. 

J’ai également aimé le retournement de situation pour deux candidats en particulier. Je ne peux pas vous spoiler mais j’ai trouvé ça très surprenant mais également très appréciable au final. C’est assez fou quand on y pense à la manière dont j’adhère à la plume de Kiera Cass. Certes ce n’est peut-être « que » de la littérature jeunesse qui ne figurera peut-être pas dans les chef d’œuvres de notre siècle, mais bon sang, je me suis vraiment sentie happée, j’ai vraiment eu peur que tout se finisse en catastrophe, j’ai réussi à être dans une bulle, un autre monde.

Certes, j’aurais aimé que ce soit un peu plus long: qu’il y ait plus de rendez vous avec les prétendants et surtout que la scène du couronnement soit beaucoup plus développée, je trouve que l’auteur l’a quasiment passée sous silence. Mais bon, ça ne gâche en rien mon expérience! Un autre petit défaut aussi: la couverture. J’aime énormément la coloration mais voir la fille de face, je ne trouve pas que ce soit très judicieux et j’aime peu son expression. Surtout que j’ai pu voir les couvertures étrangères et je trouve que la notre est un niveau en dessous… mais bon! Ce n’est pas grave.

Au final, je suis rassurée par cette fin. J’ai enfin pu voir qu’Eadlyn était autre chose qu’un monstre d’égoïsme et cela se conclu par un fabuleux happy end. Je ne pensais pas finir ma chronique comme cela, mais je crois que je suis obligée de me rendre à l’évidence: c’est un coup de cœur. Une très belle saga que je conseille même si le tome 4 est moins bien que les autres.

Note:  9.5/10

coup de coeur

Publié dans Dernières lectures, Fantastique / Fantasy, Jeunesse, Romance

Le livre de Perle

HSLIVRE PERLEreimp.indd

Auteur: Timothée de Fombelle

Edition: Gallimard jeunesse

Genre: Jeunesse, fantastique, romance

Parution: 2014

Pages: 297

Description: Il vient d’un monde lointain auquel le nôtre ne croit plus. Son grand amour l’attend là-bas, il en est sûr. pris au piège de notre Histoire, Joshua Perle aura-t-il assez de toute une vie pour trouver le chemin du retour?

Pépite du roman adolescent européen 2014, très bien critiqué par la plupart des lecteurs et de surcroit conseillé par une amie, comment auais-je pu passer à côté du livre de Perle?

Je n’avais jamais lu Timothée de Fombelle mais je dois dire que son style m’a tout de suite captivé. Sa plume est très douce, poétique, captivante et remplie de métaphores. En revanche, cela m’a parfois un petit peu perdue. J’ai réussi à tout mettre en place à la fin du roman ou tous les morceaux s’imbriquent les uns dans les autres. Mais vers le milieu, certains détails continuaient à m’échapper, ce qui rendait la lecture floue.

Malgré tout ce que j’ai pu entendre sur ce roman, je ne m’attendais pas vraiment à ça. J’ai eu beaucoup de plaisir à me plonger dans le monde féérique avec les fées et le liens qu’il y a avec les contes. J’ai trouvé cela vraiment génial, c’est vraiment tout ce que j’aime. J’ai en revanche un petit moins accroché sur les périodes de la Seconde Guerre Mondiale. J’ai apprécié de passer d’un monde à l’autre et de voir comment l’auteur arrive à tout boucler, décrire tout le déroulement du passé comme du présent.

Timothée de Fombelle arrive à nous hypnotiser dans son monde. J’ai parfois eu du mal à m’arrêter dans ma lecture (quand j’y étais obligée) car je ne voulais pas perdre le fil du récit. J’ai eu comme l’impression que l’écriture de l’auteur était vraiment faite pour décrire ce monde.

En bref, un très beau roman. Magique et romantique comme de nombreux contes qui savent nous emmener vers des mondes lointains.

Note: 9/10

Publié dans Conte revisité, Coup de coeur, Dernières lectures, Jeunesse, Romance, Science-fiction

Les chroniques lunaires, Tome 4- Winter

les-chroniques-lunaires,-tome-4---winter-724891-250-400Auteur: Marissa Meyer

Edition: Pocket Jeunesse

Genre: Conte revisité, science-fiction, romance, young adult

Parution: 2016

Pages: 983

Description: La princesse Winter est admirée par les Lunaires pour sa grâce et sa bonté, et malgré les cicatrices sur son visage, sa beauté à couper le souffle surpasse celle de sa belle-mère, la reine Levana.

Winter méprise sa belle-mère et sait que Levana n’approuvera pas ses sentiments envers son ami d’enfance -et beau garde du palais- Jacin Clay. Mais Winter n’est pas aussi faible que Levana le croit et elle se moque bien des souhaits de sa belle-mère depuis des années. Ensemble, avec la mécanicienne Cyborg Cinder et ses compagnons, Winter pourrait bien avoir le pouvoir de lancer une révolution et de gagner une guerre qui fait rage depuis trop longtemps.

Cinder, Scarlet, Cress et Winter pourront-elles vaincre Levana et avoir une fin heureuse ?

Lire la chronique des 3 premiers tomes (+3.5)

Je suis à la fois très heureuse et un peu triste d’écrire cette chronique. Très heureuse car j’ai passé un moment merveilleux à lire ce roman et triste car il s’agît du dernier tome de la saga… Au début je pensais que j’allais le dévorer en un week-end mais finalement j’ai voulu prendre mon temps pour pouvoir le savourer autant que possible.

Comme pour tous les tomes, nous commençons par des chapitres intégralement axés sur le personnage présenté en titre et en couverture – couverture tout simplement sublimissime- c’est à dire Winter. Nous découvrons une Blanche-Neige torturée et en pleine folie depuis des années car elle refuse d’utiliser son magnétisme afin de ne pas ressembler à la cruelle Levana. Ce que j’ai apprécié dans ce roman, c’est qu’il y a vraiment des scènes typiques du conte qui y sont reprises de manière très reconnaissable (le chasseur qui ne peut pas se résoudre à tuer la princesse ou encore le moment où la vieille sorcière l’empoisonne avec une pomme, par exemple) mais pourtant très bien adaptées à cette histoire.

Puis, évidemment nous retrouvons tous nos personnages comme ils étaient à la fin du tome 3. Et au fur et à mesure des pages, la révolution va se mettre en place, d’abord doucement puis de plus en plus intensément pour une bataille finale juste sublime. Pendant la révolution, et même avant, il y a des tas de rebondissements qui nous laissent dans l’impossibilité de savoir si les rebelles vont gagner ou non ou si certains personnages vont finir par mourir, j’étais vraiment stressée dans les 200 dernières pages!

Les chapitres s’enchaînent avec les points de vues des différents personnages qui finissent par s’entrecroiser et faire avancer l’histoire, le tout avec un suspens intense. Une partie que j’ai vraiment adoré est celui du vrai suivi des histoires d’amour: Kai/Cinder, Thorne/Cress, Loup/Scarlet et Jacin/Winter. Chacune de ces histoires évoluent à son rythme et à sa manière, j’ai vraiment été plus que charmée. Je suis assez impressionnée par la manière dont on s’attache à tous les personnages, je ne saurais même pas dire quel est mon préféré tellement leurs personnalités se complètent. Ils finissent tous par devenir indispensable avec Thorne le clown, Cress la douce, Scarlet et Cinder les femmes fortes et courageuses, Loup l’invincible, Iko l’androïde presque humaine, et Winter la princesse folle mais adorée par tous.

Je pourrais en parler pendant des heures mais je veux essayer de ne pas trop spoiler (ce qui est vraiment difficile). Sachez seulement que j’ai aimé ce roman et cette saga d’un bout à l’autre, que j’aime cette réécriture de conte plongée en pleine science-fiction, ces romances qui font rêver, ce combat acharné pour libérer toute une planète et cette fin digne des plus beaux contes de fées. Un énorme coup de cœur que je conseille à tous et que je relirais, j’en suis sûre, avec le même plaisir et les mêmes frissons…

Note :10/10

coup de coeur