Sorcières associées

sorcieres-associees-883890-264-432Auteur: Alex Evans

Edition: ActuSF

Genre: Steampunk, policier

Parution: 2015

Pages: 270

Description: Envoûtement de vampire, sabotage de zombies et invasion de gremlins font partie du quotidien du cabinet Amrithar et Murali, sorcières associées. Dans la cité plusieurs fois millénaire de Jarta, où la magie refait surface à tous les coins de rues, les maisons closes sont tenues par des succubes et les cimetières grouillent de goules, ce n’est pas le travail qui manque! Mais tous vous le diront: les créatures de l’ombre ne sont pas les plus dangereuses?

Je vous présente aujourd’hui mon avis sur Sorcières associées. Je suis tombée dessus par hasard en librairie et j’ai flashé sur cette très jolie couverture. Alors, sans en avoir jamais entendu parler, j’ai décidé de l’acheter quand même car la quatrième de couverture m’a intriguée. Malheureusement, je n’ai pas été convaincue par cette lecture

L’histoire est écrite à deux voix, deux sorcières associées avec des personnalités très différentes: Tanit, ancienne espionne et maintenant sorcière rebelle qui court après l’argent et Padmé (j’adore ce prénom!) maman beaucoup plus sage et réfléchie, chirurgienne bénévole et anonyme à ses heures. Elles ont monté un cabinet à Jarta, ville avec assez peu de lois, pour aider les humains ayant des problèmes avec des créatures magiques ou des malédictions. Jusque là, ça va à peu près. Tout se complique quand l’auteur nous parle de différents pays, différents personnages avec des nationalités diverses qui ne sont jamais vraiment définies. De plus, il n’y a pas de carte au début du roman pour nous aider à nous repérer. Donc pendant tout le long du livre j’ai essayé de comprendre à quoi pouvaient bien ressembler les personnages, s’ils avaient ou non des caractéristiques physiques particulières. Et à tout cela s’ajoutaient les rivalités suite aux trois guerres qui se sont déroulées dans cet univers. Autant vous dire que j’étais plutôt perdue…

En plus de cela, j’ai trouvé que ça n’était pas vraiment le côté fantastique qui primait dans l’histoire – bien qu’il soit très présent- mais le côté « policier », j’entends par là que l’intrigue va tourner autour de deux enquêtes qu’il va falloir résoudre. Malheureusement ce n’est pas vraiment ce que j’apprécie dans un livre et comme je n’ai pas réussi à m’attacher et même à réellement identifier certains personnages j’étais vraiment un peu à côté de la plaque la plupart du temps… Ce n’est pas que l’auteur écrit mal parce qu’en soit le livre reste agréable à lire, mais je n’ai vraiment pas réussi à accrocher à cause de la complexité des personnages, de leurs liens et de leurs nationalités et professions plus ou moins mystiques.

Donc finalement je suis plutôt contente de passer à autre chose car cette lecture ne m’a pas vraiment séduite. 

Note : 4/10

Central Park

central-park-guillaume-mussoAuteur: Guillaume Musso

Edition: Pocket

Genre: policier, thriller

Parution: 2015

Pages: 438

Description: Alice et Gabriel n’ont aucun souvenir de la nuit dernière … pourtant, ils ne sont pas près de l’oublier.
New York, huit heures du matin …
Alice, jeune flic parisien, et Gabriel, pianiste de jazz américain, se réveillent menottés l’un à l’autre sur un banc de Central Park.
Ils ne se connaissent pas et n’ont aucun souvenir de leur rencontre. La veille au soir, Alice faisait la fête avec ses copines sur les Champs-Élysées tandis que Gabriel jouait du piano dans un club de Dublin.
Impossible? Et pourtant …

Voilà un moment que je n’avais pas lu un livre de Guillaume Musso, le dernier en date pour moi étant La fille de papier. N’étant pas fan des « polars », je ne savais pas trop à quoi m’attendre. Après un début plutôt lent, j’ai commencé à me prendre dans l’histoire quand le passé d’Alice commence à se dévoiler. Je vous rassure, dans cette chronique pas de spoil car sinon vous n’auriez plus aucune raison de lire le livre, comme pour tous les ouvrages de Guillaume Musso.

Donc peu convaincue au départ, je me suis laissée porter par cette enquête alternant entre souvenirs et réalité. Je dois dire que je ne m’attendais pas à cette fin, en même temps il est impossible de la deviner, à mon avis. Et j’ai aussi été étonnée par la dureté de la vie d’Alice, ça m’a rendu énormément triste pour elle… Quant au personnage de Gabriel je ne l’appréciait pas vraiment au début mais au fur et à mesure il change du tout au tout et à la fin, quand je fais le bilan de l’histoire je l’apprécie plus qu’Alice. J’ai également apprécié le lien qui se tisse entre ces deux personnages et la relation de confiance/méfiance qu’ils entretiennent. En tous cas, le suspens est à son comble jusqu’à la fin, je n’ai pas pu lâcher le livre pendant les 200 dernières pages, je voulais absolument connaître le fin mot de l’histoire.

Cependant même s’il s’agit d’une lecture que j’ai apprécié, il ne s’agit pas de mon genre favori et je ne prendrais pas forcément plaisir à ne lire que ça. J’ai besoin de plus d’imaginaire, de plus de fantastique. Evidemment je sais très bien que Musso ne fait pas dans ce genre, mais de temps en temps j’aime changer de style. Donc un bon polar qui est tout de même assez dur par rapport au personnage d’Alice et une fin totalement inattendue. Je vous le conseille si vous aimez Musso et les enquêtes à suspens.

Note: 7/10