Pirates des Caraïbes: La vengeance de Salazar

106609.jpg-c_215_290_x-f_jpg-q_x-xxyxxGenre: Aventure, Fantastique

Synopsis: Les temps sont durs pour le Capitaine Jack, et le destin semble même vouloir s’acharner lorsqu’un redoutable équipage fantôme mené par son vieil ennemi, le terrifiant Capitaine Salazar, s’échappe du Triangle du Diable pour anéantir tous les flibustiers écumant les flots… Sparrow compris ! Le seul espoir de survie du Capitaine Jack est de retrouver le légendaire Trident de Poséidon, qui donne à celui qui le détient tout pouvoir sur les mers et les océans.

J’avais hâte de découvrir ce nouvel opus de la saga Pirates des Caraïbes, d’autant plus que le quatrième avait assez peu convaincu. Il s’avère que celui-ci est, je pense, bien mieux.

Ce que l’on remarque dès le début, c’est qu’à chaque fois les réalisateurs s’amusent à vouloir trouver une scène encore plus extraordinaire que les opus précédents. Du premier au cinquième, ça monte crescendo jusqu’au passage du vol du coffre au début du film: du grand n’importe quoi mais c’est tellement drôle !

Le deuxième point notable du film (mais également de tous les Pirates des Caraïbes) est Résultat de recherche d'images pour "pirates des caraibes 5"la présence de sublimes effets spéciaux. On s’y croit vraiment tellement le visuel semble réaliste. Je parle autant des effets aquatiques que des batailles navales en passant par le monstrueux équipage de Salazar qui est stupéfiant. Et ces effets spéciaux sont également soutenu avec les costumes d’époque toujours aussi superbes.

Ensuite, la particularité de cet opus est le mix du casting. Nous retrouvons des personnages de la première heure: Jack, Will, Barbossa etc. Et d’un autre côté de nouveaux personnages apparaissent: Henry et Carina. Pour ces derniers… ils sont plutôt pas mal. Je dirais que les acteurs ont été bien choisis, j’ai aimé le caractère de Carina qui, malgré sa condition de femme, veut faire de la science.

Finalement, Pirates des Caraïbes reste un très bon film de divertissement qui en jette, alors n’hésitez pas bande de forbans!!

Note: 8/10

Book Haul du mois de mars 2017

Ce mois-ci je suis plutôt contente car entre ma fête et le salon du livre j’ai pu me faire plaisir !

  • The Curse de Marie Rutkoski que j’ai pu faire dédicacer et que je vais surement lire en mai!
  • La faucheuse de Neal Shusterman que j’ai fini hier et qui est génial!
  • Lux, T1: Obsidienne de Jennifer Armentrout. J’en ai entendu tellement de bien que j’ai fini par craquer.

La Belle et la Bête

affiche-belle-bete-film-05Genre: fantastique, romance

Synopsis: Fin du XVIIIè siècle, dans un petit village français. Belle, jeune fille rêveuse et passionnée de littérature, vit avec son père, un vieil inventeur farfelu. S’étant perdu une nuit dans la fôret, ce dernier se réfugie au château de la Bête, qui le jette au cachot. Ne pouvant supporter de voir son père emprisonné, Belle accepte alors de prendre sa place, ignorant que sous le masque du monstre se cache un Prince Charmant tremblant d’amour pour elle, mais victime d’une terrible malédiction.

Enfin!!! J’ai pu voir La Belle et la Bête le jour de sa sortie mais que l’attente a été longue! J’avais tellement hâte que j’ai regardé le dessin animé la veille. Avant de commencer cette chronique il faut savoir que La Belle et la Bête est mon conte et mon dessin animé Disney préféré alors je préfère vous prévenir qu’il n’y aura aucune objectivité dans cet article.

J’avais d’énormes attentes vis-à-vis de ce film ce qui signifiait deux choses: soit que j’allais passer un excellent moment soit que j’allais être extrêmement déçue car le film ne serait pas à la hauteur. Heureusement pour moi j’ai passé un moment GE-NIAL-I-SSIME! Je ne sais même pas par où commencer. Parlons des effets visuels, c’est tout simplement magnifique: les effets spéciaux sont très réalistes, le style du château et de ses habitants est tout à fait respecté. Niveau visuel, ce que j’ai trouvé tout simplement éblouissant ce sont surtout les costumes! Les robes de Belle sont à couper le souffle. De la robe bleue qui Résultat de recherche d'images pour est retroussée pour monter à cheval et qui comporte des poches à livres à la robe jaune mythique, je crois qu’il n’y a même pas de mot. Mais bien sûr il y a également les costumes de Gaston, la bête et des domestiques une fois humains, superbe!

Niveau personnages, chaque acteur a été très bien choisi. J’avais peur de voir trop Hermione en Emma Watson plutôt que Belle mais pas du tout, le rôle lui va à ravir. Gaston est tout simplement génial et étonnamment j’ai juste adoré LeFou qui pourtant n’est pas un personnage que j’apprécie dans le dessin animé. Alors je vous vois venir, ceux qui ont suivi un peu la promo du film: il y a eu tout un tintamarre sur le fait que LeFou soit gay (et donc amoureux de Gaston). Bon alors je n’ai pas du tout compris cette polémique. Oui LeFou est gay et c’est ça qui est très drôle car son admiration sans borne pour Gaston rajoute un comique vraiment très agréable qui m’a fait apprécier le personnage tout en ne tournant personne en caricature.

Mais j’aimerais m’arrêter un peu plus sur la Bête. La scène d’introduction m’a un peu fait penser à Louis XIV! Ensuite nous le voyons en Bête, très mécontent que Maurice ai volé une rose (d’ailleurs ce passage reprend bien mieux le conte original!). La réflexion que je me suis faite au début et jusqu’à la fuite de Belle est que j’ai trouvé la Bête, certes ronchon, Résultat de recherche d'images pour mais pas du tout assez effrayante. Dans le dessin animé la Bête pousse de vrais hurlements bestiaux et le seul que j’ai entendu (avec un grand soulagement) est celui qu’il a poussé pendant la scène des loups. J’en aurais voulu plus lors de la scène où il « invite » Belle à dîner et lorsqu’il l’aperçoit dans l’aile Ouest. Puis d’un autre côté j’ai eu un peu peur au début parce que je n’arrivais pas à voir le côté attachant qu’on lui connaît dans le dessin animé malgré son caractère de cochon mais je l’ai retrouvé plus tard avec soulagement. Et pour finir sur la Bête il y a un passage où je lui ai vraiment retrouvé les mimiques du dessin animé: quand il tient Gaston dans le vide ->  LE TOP.

Au niveau de l’histoire, tout est bien respecté par rapport au dessin animé et même approfondi par rapport au passé des deux personnages principaux. Les musiques sont toutes là sauf « Etre humain à nouveau » dont le sens a été repris mais dans une chanson différente. Et j’ai adoré une nouvelle chanson où la Bête chante seule, trop mignon! Mais mention spéciale à la chanson de Gaston, top du top. Je l’ai vu en VO et les voix sont vraiment superbes mais je projette d’aller le voir en VF pour voir ce que ça donne.

Je pourrais vous en parler pendant des heures mais la chronique me paraît déjà assez chargée. Pour résumer: une histoire respectée, une romance éternelle, des musiques touchantes et entraînantes, des costumes et effets spéciaux à couper le souffle bref… pour moi: La perfection.

PS: A ceux dont le seul point négatif est « dis donc c’est pas très original, en fait ils ont repris le dessin animé » je répondrais -> OUI C’EST LE PRINCIPE et personnellement c’est tout à fait ce que j’attendais!

Pour voir la bande-annonce, c’est ici!

Note: 11/10!!!

coup de coeur

Index des livres chroniqués

Cet index est réalisé par ordre alphabétique des noms d’auteurs

A

Argyle, Amber. Witch Song.


B

Beorn Paul. 14-14.


C

Caldera, Georgia. Victorian Fantasy, tome 1: Dentelle et nécromancie.

Cao, Irène. Sur tes yeux (tome 1).

Cao, Irène. Pour tes lèvres (tome 2).

Cao, Irène. Tout entière (tome 3).

Carriger, Gail. Le pensionnat de Mlle Géraldine, tome 1 : Étiquette et espionnage.

Carriger Gail. Le pensionnat de Mlle Géraldine, tome 2: Corsets et complots.

Carriger, Gail. Le pensionnat de Mlle Géraldine, tome 3: Jupons et poisons.

Carriger, Gail. Le pensionnat de Mlle Géraldine, tome 4: Artifices et arbalètes.

Cass, Kiera. La sélection, tome 5: La couronne.

Cass, Kiera. La sirène.

Cassidy, Cathy. Les filles au chocolat, tome 1: Cœur cerise.

Chainani, Soman. L’école du bien et du mal.

Chainani, Soman. L’école du bien et du mal, tome 2: Un monde sans princes.

Charbonneau, Joëlle. L’élite, tome 1: Résilience.

Charbonneau, Joëlle. L’élite, tome 2: Sous surveillance.

Charbonneau, Joëlle. L’élite, tome 3: Dernière épreuve.

Collins, Suzanne. Gregor, tome 1 : La prophétie du gris.

Condie, Ally. Promise (tome 1).

Condie, Allye. Insoumise (tome 2).

Condie, Ally. Conquise (tome 3).

Condie, Ally. Atlantia.


D

De Fombelle, Timothée. Le livre de Perle.

DeLille, Claire. Ceux qui attirent -Intégral.

Drake, Brenda. Library Jumpers, tome 1: La voleuse de secrets.

Drake, Brenda. Library Jumpers, tome 2: La gardienne des mensonges.


E

Easton, Tom. Les garçons ne tricotent pas (en public).

Edgar, Silène. 14-14.

Edgar, Silène. Les lettres volées.

Engel, Amy. The book of Ivy.

Engel, Amy. The revolution of Ivy.

Evans, Alex. Sorcières associées.

Ewing, Amy. Le Joyau (tome 1).

Ewing, Amy. La rose blanche (tome 2).

Ewing, Amy. La clé noire (tome 3).


F

Fitzpatrick, Becca. Les anges déchus, tome 1: Hush Hush.


G

Garwood, Julie. Un cadeau empoisonné.

Grevet, Yves. Celle qui sentait venir l’orage.


H

Higashiyama, Akira. Le roman de Jiraya.


J

James Eloisa. Il était une fois, tomes 1 et 2.

James, Eloisa. Il était une fois, tome 3 : La princesse au petit pois.

James, Eloisa. Il était une fois, tome 4: Une si vilaine duchesse.

James Eloisa. Il était une fois, tome 5: La jeune fille à la tour

Jubert, Hervé. M.O.N.S.T.R.E tomes 1 à 5.

Jubert, Hervé. M.O.N.S.T.R.E, tome 6: sang de gorgone.

Jubert, Hervé. M.O.N.S.T.R.E, tome 7: Homo wendigo


 

M

Mafi, Tahereh. Au pays de l’ailleurs.

Matson, Lynne. Nil.

McKinley, Robin. Belle.

Meyer, Marissa. Les chroniques lunaires, tomes 1 à 3.5.

Meyer, Marissa. Les chroniques lunaires, tome 4: Winter.

Moning, Karen Marie. Les chroniques de MacKayla Lane, tome 1: Fièvre Noire.

Moning, Karen Marie. Les chroniques de MacKayla Lane, tome 2: Fièvre Rouge.

Moning, Karen Marie. Les chroniques de MacKayla Lane, tome 3: Fièvre Faë.

Moning Karen Marie. Les chroniques de MacKayla Lane, tome 4: Fièvre Fatale.

Moning, Karen Marie. Les chroniques de MacKayla Lane, tome 5: Fièvre d’ombres.

Musso, Guillaume.  Central Park.


N

Nahmias, Jean-François. Titus Flaminius, tome 1: La fontaine aux vestales.

Nahmias, Jean-François. Titus Flaminius, tome 2: La gladiatrice.

Nahmias, Jean-François. Titus Flaminius, tome 3: Le mystère d’Eleusis.

Nahmias, Jean-François. Titus Flaminius, tome 4: La piste gauloise.

Nielsen, Susie. On est tous faits de molécules.


O

Orcival, Charlotte. Forever Young.


P

Pavlenko, Marie. La fille-sortilège.

Petit, Xavier-Laurent. Le monde d’en haut.

Petit, Xavier-Laurent. Be safe.

Price, Lisa. Starters et Enders. 


R

Revis, Beth. Au-delà des étoiles.

Rowling, J.K. Harry Potter à l’école des sorciers.

Rowling, J.K. Harry Potter et la chambre des secrets.

Rowling, J.K. Harry Potter et le prisonnier d’Azkaban.

Rowling, J.K. Harry Potter et la coupe de feu.

Rowling, J.K. Harry Potter et l’ordre du phénix.

Rowling, J.K. Harry Potter et le prince de sang-mêlé.

Rutkoski, Marie. The curse.


S

Shulman, Polly. La malédiction Grimm.

Shulman, Polly. L’expédition H.G. Wells.

Shusterman, Neal. La faucheuse.

Smadja, Brigitte. Il faut sauver Saïd.


T

Terry, Teri. Effacée (tome 1).

Terry, Teri. Fracturée (tome 2).

Trébor, Carole. U4 Jules.


V

Valentino, Serena. L’histoire de la bête.

Villanova, Thibaud. Gastronogeek.

Villeminot, Vincent. U4-Stéphane.

 

Tous en scène

031796-jpg-c_215_290_x-f_jpg-q_x-xxyxxGenre: animation, comédie

Synopsis: Buster Moon est un élégant koala qui dirige un grand théâtre, jadis illustre, mais aujourd’hui tombé en désuétude. C’est alors qu’il trouve une chance en or pour redorer son blason tout en évitant la destruction de ses rêves: une compétition de chant. Cinq candidats sont retenus pour ce défi: Une souris aussi séduisante que malhonnête, un jeune éléphant timide dévoré par le trac, une truie mère de famille débordée par ses 25 marcassins, un jeune gorille délinquant qui ne cherche qu’à échapper à sa famille, et une porc épic punk qui peine à se débarrasser de son petit ami à l’égo surdimensionné pour faire une carrière solo. Tout ce petit monde va venir chercher sur la scène de Buster l’opportunité qui pourra changer leur vie à jamais.

J’attendais ce film d’animation avec beaucoup d’impatience et j’avais vraiment d’énormes attentes envers lui. Mais peut-être un peu trop, je m’explique. J’ai aimé ce film d’animation, c’est vrai, je le peux pas dire le contraire. Les personnages sont tous bien développés et chacun a son intérêt. Ils permettent à ce que le film puissent plaire à un public de tout âge et de tout horizon. Il est difficile de dire lequel j’ai préféré mais sur le spectacle final, j’ai adoré Johny.

L’animation est très joli, et les voix sont vraiment extrêmement bien choisies pour les personnages (je précise que je l’ai vu en VO). Je tiens également à vous dire que même si vous allez le voir en VF, les chansons seront tout de même en version originale -ce qui est à mon avis un bon choix. Donc je n’ai rien à redire au doublage. Et quant aux chansons, il y en a pour tous les goûts!

Par rapport à l’histoire, c’est peut-être là où j’ai été un peu moins séduite dans le sens où Afficher l'image d'origineje pensais être face à une pure comédie qui allait me faire rire du début à a fin. Alors oui, j’ai ri et j’ai passé un bon moment mais le film mettait quand même beaucoup l’accent sur la vie et/ou le passé des personnages qui est parfois plus émouvant que drôle. Ce n’est pas forcément un mal, au contraire, cela permet de s’attacher et de mieux comprendre les personnages. Mais c’est juste que je ne m’attendais pas à ça, d’autant plus que la bande-annonce nous présente quand même un grand nombre de gags du film.

Sinon le passage que j’ai préféré c’est vraiment le spectacle final. Je me suis éclatée à voir les prestations sur lesquelles ils avaient travaillés. Les musiques sont vraiment très bien choisies. Je pense regarder de nouveau Tous en scène plus tard, sans avoir visionné la bande-annonce au préalable, à mon avis que j’y prendrais plus de plaisir.

Au final, un film familial, agréable et plein de musiques qui peut plaire à tout le monde! #piggypower!!

Pour voir la bande-annonce, c’est ici!

Note : 8/10