Wonder Woman

350974Genre: Action, fantastique

Synopsis: C’était avant qu’elle ne devienne Wonder Woman, à l’époque où elle était encore Diana, princesse des Amazones et combattante invincible. Un jour, un pilote américain s’écrase sur l’île paradisiaque où elle vit, à l’abri des fracas du monde. Lorsqu’il lui raconte qu’une guerre terrible fait rage à l’autre bout de la planète, Diana quitte son havre de paix, convaincue qu’elle doit enrayer la menace. En s’alliant aux hommes dans un combat destiné à mettre fin à la guerre, Diana découvrira toute l’étendue de ses pouvoirs… et son véritable destin.

Me voici revenue d’une séance de cinéma pendant laquelle j’ai pu voir le film Wonder Woman. Je ne m’étais jamais vraiment intéressée à cette super-héroïne et je ne connaissais donc rien à son histoire. Heureusement, le film s’avère être une introduction au personnage pour la future Justice League. Nous suivons donc Diana, d’abord enfant puis jeune femme, s’entraînant sur l’île des Amazones.

J’ai beaucoup aimé l’actrice incarnant Wonder Woman. Je l’ai trouvé très belle et avec des expressions qui sciaient très bien au personnage. Le côté ingénue, découvrant le monde pour la première fois m’a bien plu. La seule chose dommage, c’est que je me suis rendue compte que je l’avais déjà vu dans un autre film DC (Batman VS Superman il me semble). J’aurais apprécié connaître son histoire avant cela car nous arrivons à nous Résultat de recherche d'images pour "wonder woman film"attacher à elle mais seulement maintenant. Je trouve que DC veut essayer de rattraper Marvel mais que, du coup, il ne prend pas assez de temps pour introduire chacun de ses personnages. Niveau acteur, j’ai eu le plaisir de retrouver le beau Chris Pine que j’avais eu l’occasion de découvrir dans les nouveaux Star Treck. J’aime beaucoup cet acteur, il joue vraiment très bien!

Niveau scénario, ça reste un film de super-héros: un destin caché, un grand méchant qu’il faut détruire. Cependant, le fait que le héro soit une femme a été, pour moi, très rafraîchissant. Il est vrai que j’aime beaucoup les personnages représentant des femmes fortes qui savent se battre et avec Diana, on est en plein dedans!

Au niveau graphique, le film est vraiment beau. J’ai adoré l’île des Amazones qui est magnifique. Au niveau des combats, en revanche, je suis mitigée. D’un côté je les ai trouvé très bien chorégraphiés mais d’un autre… j’ai trouvé que le réalisateur avait vraiment exagéré sur le nombre de ralentis. Ils s’enchaînent bien trop vite, si bien que, même moi, j’ai pu le remarquer. D’autant plus qu’au fur et à mesure les ralentis sont effectués sur des mouvement que l’on a déjà observé plusieurs fois.

D’une manière générale, ce film reste un bon divertissement qui introduit bien son personnage. Les costumes et le graphisme sont réussi et les acteurs ont été bien choisi. Girl Power!

Note: 7.5/10

Pirates des Caraïbes: La vengeance de Salazar

106609.jpg-c_215_290_x-f_jpg-q_x-xxyxxGenre: Aventure, Fantastique

Synopsis: Les temps sont durs pour le Capitaine Jack, et le destin semble même vouloir s’acharner lorsqu’un redoutable équipage fantôme mené par son vieil ennemi, le terrifiant Capitaine Salazar, s’échappe du Triangle du Diable pour anéantir tous les flibustiers écumant les flots… Sparrow compris ! Le seul espoir de survie du Capitaine Jack est de retrouver le légendaire Trident de Poséidon, qui donne à celui qui le détient tout pouvoir sur les mers et les océans.

J’avais hâte de découvrir ce nouvel opus de la saga Pirates des Caraïbes, d’autant plus que le quatrième avait assez peu convaincu. Il s’avère que celui-ci est, je pense, bien mieux.

Ce que l’on remarque dès le début, c’est qu’à chaque fois les réalisateurs s’amusent à vouloir trouver une scène encore plus extraordinaire que les opus précédents. Du premier au cinquième, ça monte crescendo jusqu’au passage du vol du coffre au début du film: du grand n’importe quoi mais c’est tellement drôle !

Le deuxième point notable du film (mais également de tous les Pirates des Caraïbes) est Résultat de recherche d'images pour "pirates des caraibes 5"la présence de sublimes effets spéciaux. On s’y croit vraiment tellement le visuel semble réaliste. Je parle autant des effets aquatiques que des batailles navales en passant par le monstrueux équipage de Salazar qui est stupéfiant. Et ces effets spéciaux sont également soutenu avec les costumes d’époque toujours aussi superbes.

Ensuite, la particularité de cet opus est le mix du casting. Nous retrouvons des personnages de la première heure: Jack, Will, Barbossa etc. Et d’un autre côté de nouveaux personnages apparaissent: Henry et Carina. Pour ces derniers… ils sont plutôt pas mal. Je dirais que les acteurs ont été bien choisis, j’ai aimé le caractère de Carina qui, malgré sa condition de femme, veut faire de la science.

Finalement, Pirates des Caraïbes reste un très bon film de divertissement qui en jette, alors n’hésitez pas bande de forbans!!

Note: 8/10

Hero Corp – Saison 5

ob_e89c11_herocorp-1-prochainementGenre: Comédie, fantastique

Format:  7 épisodes de 26min + 1 épisode de 55min

Synopsis:  Montréal. L’agence Hero Corp et ses super-héros sont les maîtres de la ville. L’atmosphère semble apaisée. Mais en sortant de la cité pour une mission de routine, John, Doug, Mique et Stan réalisent qu’au-delà des remparts de protection, tout n’est pas si simple : les habitants du monde sauvage vivent dans la misère, sont exploités et semblent détester les super-héros. De retour à l’agence, John et ses amis constatent qu’ils ne sont pas les bienvenus, et la traque commence… Contraints de se cacher, ils rencontrent Calvin qui accepte de les guider vers une ville mystérieuse habitée par des rebuts de la société chassés par la population. Ils y retrouvent de vieilles connaissances…

Lire la chronique de la saison 1, saison 2, saison 3, saison 4

GARANTIE SANS SPOIL

Enfin, après tant d’attente, j’ai pu aller au Trianon hier assister à l’avant-première de l’intégrale de la saison 5 (et d’ailleurs ultime saison) de Hero Corp! Avant de vous donner mon avis sur la série je vais d’abord vous faire un mini compte-rendu de cette avant-première.

Elle a duré de 15h à 21h30, nous avons eu droit à de petits flyers et à un badge Hero Corp à l’entrée. Après nous être installé nous avons eu droit à de petits sketchs en chansons et la venue de Simon Astier. Ensuite est enfin arrivée la diffusion des trois premiers épisodes. Nous étions donc là depuis environ deux heures et avons eu droit à un entracte bien mérité avant d’enchaîner sur trois autres épisodes (après une sublime -ou presque- réinterprétation de la chanson Belle de Notre Dame de Paris par quelques acteurs)! Au second entracte nous avons eu la chance de croiser énormément d’acteurs de la série pour une pause photos et dédicaces en folie! Cela nous a fait vraiment plaisir de les rencontrer, ils sont vraiment super sympa. Nous avons enfin visionné les deux derniers épisodes. Pour conclure cette soirée, Simon Astier est venu faire un discours de remerciements. Il était vraiment très ému par la standing ovation qui a duré plusieurs minutes. Et globalement, nous avions alors passé déjà plus de cinq heures au Trianon! L’ambiance était vraiment très sympa: les fans (je m’inclus bien sûr) étaient déchaînés et ils avaient bien raison.

18215998_120332000482579104_1701271848_o


Je vais maintenant vous parler de la saison en elle-même. Je dois dire que c’est ma préférée. Je l’ai trouvé bien plus aboutie que toutes les autres (surtout au niveau technique et effets spéciaux). Cela est surement dû au financement participatif des fans. Tout est bien filmé, on arrive très bien à se plonger dans l’univers. Ce qui m’a le plus aidé je crois, au niveau graphique, ce sont les costumes. Je les ai trouvé très beaux, notamment ceux des vilains que j’ai trouvé très classes.

Cependant je crois que ce qui m’a le plus frappée est la manière dont le scénario a été écrit et pensé. J’ai aimé la manière dont l’intrigue se dévoile à petites touches jusqu’à ce qu’on arrive à recoller tous les morceaux ensemble. Ils ont vraiment trouvé le bon rythme, ni trop lent ni trop rapide. On sent le suspens et la tension monter à chaque épisode. Et pourtant l’humour est bel et bien là, on adore. Sur ce point tout est comme dans les premières saisons, ils sont totalement impertinents et c’est cela qu’on veut!

Au niveau des personnages on les retrouve presque tous. Ceux qui manquent à l’appel arrivent tout de même à apparaître sous forme de clin d’œil. Ce qui est intéressant, c’est que les personnages évoluent au fil des saisons et que le contexte de celle-ci permet encore de les découvrir parfois différemment. Bon, et puisqu’on en vient toujours à parler de chouchou, j’ai finalement arrêté mon choix définitif et il s’agît de… *roulement de tambours* DOUG! Il me fait vraiment rire et je ne sais pas pourquoi mais j’adore son caractère, sitôt peureux sitôt gros dur!

Si je devais trouver un petit bémol je dirais que l’épilogue est légèrement trop rapide. J’aurais notamment voulu plus de détails sur la situation du monde à la fin (on aurait presque envie d’une suite ahah). Cependant bien que nous n’ayons que peu de détails, il s’agît d’une fin qui peut laisser à chacun l’occasion d’imaginer l’avenir qui lui convient selon l’histoire qui nous a été livrée.

Pour éviter les spoils je vais éviter de vous en dire davantage. Dans tous les cas on passe un très bon moment, on rit, on pleure, on les soutient, on réfléchit. Si vous n’avez pas pu être présents sachez que cette saison sera diffusée sur France 4 à partir du 24 mai en deuxième partie de soirée!

Je voudrais finir cette chronique sur le message que nous a donné Simon Astier à la fin de la soirée. Un message auquel je crois et en lequel il croit et qu’il veut à la fois partager autour de lui mais au travers d’Hero Corp. Avec l’amour tout est possible, il faut croire en soi et en ceux que l’on aime et si c’est le cas, tout ira bien.

Note: 9/10

Les gardiens de la Galaxie 2

l-affiche-des-gardiens-de-la-galaxie-2Genre: Action, science-fiction, comédie

Synopsis: Ce deuxième opus nous permet de découvrir le père de Star-Lord et les gardiens vont encore devoir faire face à une ordre d’ennemis tout en sauvant la Galaxie!

Et voilà j’ai pu assister hier soir à un marathon Les gardiens de la Galaxie au grand Rex! Le premier opus suivi du deuxième en avant-première et autant vous dire que je me suis régalée.

Ce qui est étonnant c’est qu’au début je n’ai pas forcément apprécié Les gardiens de la Galaxie, ce n’est qu’hier que j’ai enfin réussi à vraiment l’apprécier comme il se doit, peut-être grâce à l’ambiance des fans et du cinéma. En tout cas j’avais hâte d’enchaîner avec le deuxième!

Autant vous dire que j’ai encore plus apprécié ce deuxième opus! On ne compte même pas le nombre de gags à la minute, ils se sont vraiment lâchés. Les blagues et situations comiques se succèdent à une vitesse assez phénoménale ce qui nous permet de passer un superbe moment. Et pourtant il y a quand même des moments d’émotion pendant lesquels j’ai pu verser ma petite larme. Bref ce film est un concentré d’émotions en tout genre et ça fait du bien!

Parlons maintenant des personnages. J’ai clairement redécouvert Gamora que J’A-DORE vraiment, je la trouve trop classe et elle a un sacré caractère! Drax est juste énorme et je crois que c’est lui qui m’a fait le plus rire. Mon coup de cœur va bien évidemment à baby Groot qui ajoute une méga-mignotitude à ce long métrage! Il est juste trop chou je l’aiiiime. Et évidemment je n’oublie pas le beau, le merveilleux torse… euh! Enfin vous avez compris: Star-Lord incarné par le sublime Chris Pratt (et ces yeux…bref!). Je me suis Résultat de recherche d'images pour "les gardiens de la galaxie 2"également étonnée de m’attacher à Youndu, qui est tellement classe avec sa flèche, il faut le dire. Même Rocket qui est le personnage que j’apprécie le moins a réussi à retenir mon attention. Et mention spéciale à l’apparition de Sylvester Stallone qui est badass comme d’habitude! Bref finalement ce que je peux dire sur les personnages en général qui m’a particulièrement marqué c’est que malgré leur nombre tout de même conséquent, on arrive à avoir un moment particulier avec chacun. On en apprend plus sur leur passé ou sur leurs sentiments, ils ont tous leur petit moment privilégié et ça, j’ai adoré! Chacun trouve sa place et aucun n’est délaissé, ils ont tous leur raison d’être.

Niveau graphique nous en prenons plein les yeux. La Galaxie, les planètes, les créatures sont vraiment très belles, on a envie d’y être. Les costumes et maquillages sont géants. Finalement le scénario reste relativement classique mais on passe un si bon moment que l’on y fait même pas attention. Les scènes d’action sont super cool et nous tiennent en haleine et le moment émotion à la fin est juste magnifique.

Bref je ne vous en dirais pas plus! A vous d’aller le découvrir et de courir au cinéma dès que vous aurez fini cette chronique. Vous passerez un excellent moment! (Attention il n’y a pas moins de cinq scènes post-générique alors restez bien jusqu’au bout!)

Pour la bande-annonce, c’est ici!

Note: 10/10

coup de coeur

Les figures de l’ombre

573198-jpg-c_215_290_x-f_jpg-q_x-xxyxxGenre: Drame, Biopic

Synopsis: Le destin extraordinaire des trois scientifiques afro-américaines qui ont permis aux États-Unis de prendre la tête de la conquête spatiale, grâce à la mise en orbite de l’astronaute John Glenn.

Maintenues dans l’ombre de leurs collègues masculins et dans celle d’un pays en proie à de profondes inégalités, leur histoire longtemps restée méconnue est enfin portée à l’écran.

J’étais plutôt curieuse de découvrir ce film. Ce n’est pas le genre de chose que j’ai l’habitude d’aller voir au cinéma mais la bande-annonce m’avait bien intriguée. J’ai donc voulu tenter l’expérience ett j’ai vraiment bien fait! Ce film est tout simplement extraordinaire.

L’histoire est portée par trois femmes Noires incarnées par des actrices que j’ai trouvé exceptionnelles. Katherine Johnson, une surdouée des mathématiques depuis son enfance, Dorothy Vaughn, elle aussi très douée en maths mais également en mécanique et enfin Mary Jackson qui veut devenir ingénieur. Ces trois femmes au caractère bien trempé vont débarquer en tant que calculatrices à la NASA pour permettre à des hommes d’aller dans l’espace. Katherine va pourtant être… surclassée? en intégrant le Résultat de recherche d'images pour "les figures de l'ombre"bureau le plus important qui va définir les trajectoires des astronautes. Dorothy va de son côté se battre pour devenir officiellement responsable du groupe des calculatrices et va au fur et à mesure réussir à s’occuper de l’IBM (tout nouveau super calculateur) et enfin Mary va devoir se battre pour intégrer une école afin de devenir ingénieur, école qui est normalement réservée aux hommes blancs.

Nous suivons ces trois combats de près tout en nous penchant sur le quotidien de ces femmes. Bien évidemment le thème de la ségrégation est inévitablement abordé et d’une façon que j’ai trouvé vraiment très bien exécutée. Pour autant le film n’est pas plombant, culpabilisant ou trop triste. Justement, cela donne encore plus de force au scénario, on a envie de se battre avec ces femmes. Au niveau des autres personnages j’ai adoré l’astronaute John Glenn qui est bien le seul à ne pas avoir de préjugé sur ces femmes et qui leur donne l’importance qu’elles méritent.

Niveau décors et costumes, tout est vraiment très bien. J’ai particulièrement aimé les voitures anciennes qui sont magnifiques. Le film est un mélange d’images modernes et d’images anciennes qui montrent les véritables moments historiques, notamment lors du décollage des fusées. Tout cela est porté par des musiques que j’ai trouvé fort bien choisies.

En bref c’est un film que je conseille à tout le monde. Personnellement je trouve qu’il donne la pêche et l’envie de se dépasser comme ces femmes l’ont fait.

Pour voir la bande-annonce, c’est ici!

Note 10/10

coup de coeur

La Belle et la Bête

affiche-belle-bete-film-05Genre: fantastique, romance

Synopsis: Fin du XVIIIè siècle, dans un petit village français. Belle, jeune fille rêveuse et passionnée de littérature, vit avec son père, un vieil inventeur farfelu. S’étant perdu une nuit dans la fôret, ce dernier se réfugie au château de la Bête, qui le jette au cachot. Ne pouvant supporter de voir son père emprisonné, Belle accepte alors de prendre sa place, ignorant que sous le masque du monstre se cache un Prince Charmant tremblant d’amour pour elle, mais victime d’une terrible malédiction.

Enfin!!! J’ai pu voir La Belle et la Bête le jour de sa sortie mais que l’attente a été longue! J’avais tellement hâte que j’ai regardé le dessin animé la veille. Avant de commencer cette chronique il faut savoir que La Belle et la Bête est mon conte et mon dessin animé Disney préféré alors je préfère vous prévenir qu’il n’y aura aucune objectivité dans cet article.

J’avais d’énormes attentes vis-à-vis de ce film ce qui signifiait deux choses: soit que j’allais passer un excellent moment soit que j’allais être extrêmement déçue car le film ne serait pas à la hauteur. Heureusement pour moi j’ai passé un moment GE-NIAL-I-SSIME! Je ne sais même pas par où commencer. Parlons des effets visuels, c’est tout simplement magnifique: les effets spéciaux sont très réalistes, le style du château et de ses habitants est tout à fait respecté. Niveau visuel, ce que j’ai trouvé tout simplement éblouissant ce sont surtout les costumes! Les robes de Belle sont à couper le souffle. De la robe bleue qui Résultat de recherche d'images pour est retroussée pour monter à cheval et qui comporte des poches à livres à la robe jaune mythique, je crois qu’il n’y a même pas de mot. Mais bien sûr il y a également les costumes de Gaston, la bête et des domestiques une fois humains, superbe!

Niveau personnages, chaque acteur a été très bien choisi. J’avais peur de voir trop Hermione en Emma Watson plutôt que Belle mais pas du tout, le rôle lui va à ravir. Gaston est tout simplement génial et étonnamment j’ai juste adoré LeFou qui pourtant n’est pas un personnage que j’apprécie dans le dessin animé. Alors je vous vois venir, ceux qui ont suivi un peu la promo du film: il y a eu tout un tintamarre sur le fait que LeFou soit gay (et donc amoureux de Gaston). Bon alors je n’ai pas du tout compris cette polémique. Oui LeFou est gay et c’est ça qui est très drôle car son admiration sans borne pour Gaston rajoute un comique vraiment très agréable qui m’a fait apprécier le personnage tout en ne tournant personne en caricature.

Mais j’aimerais m’arrêter un peu plus sur la Bête. La scène d’introduction m’a un peu fait penser à Louis XIV! Ensuite nous le voyons en Bête, très mécontent que Maurice ai volé une rose (d’ailleurs ce passage reprend bien mieux le conte original!). La réflexion que je me suis faite au début et jusqu’à la fuite de Belle est que j’ai trouvé la Bête, certes ronchon, Résultat de recherche d'images pour mais pas du tout assez effrayante. Dans le dessin animé la Bête pousse de vrais hurlements bestiaux et le seul que j’ai entendu (avec un grand soulagement) est celui qu’il a poussé pendant la scène des loups. J’en aurais voulu plus lors de la scène où il « invite » Belle à dîner et lorsqu’il l’aperçoit dans l’aile Ouest. Puis d’un autre côté j’ai eu un peu peur au début parce que je n’arrivais pas à voir le côté attachant qu’on lui connaît dans le dessin animé malgré son caractère de cochon mais je l’ai retrouvé plus tard avec soulagement. Et pour finir sur la Bête il y a un passage où je lui ai vraiment retrouvé les mimiques du dessin animé: quand il tient Gaston dans le vide ->  LE TOP.

Au niveau de l’histoire, tout est bien respecté par rapport au dessin animé et même approfondi par rapport au passé des deux personnages principaux. Les musiques sont toutes là sauf « Etre humain à nouveau » dont le sens a été repris mais dans une chanson différente. Et j’ai adoré une nouvelle chanson où la Bête chante seule, trop mignon! Mais mention spéciale à la chanson de Gaston, top du top. Je l’ai vu en VO et les voix sont vraiment superbes mais je projette d’aller le voir en VF pour voir ce que ça donne.

Je pourrais vous en parler pendant des heures mais la chronique me paraît déjà assez chargée. Pour résumer: une histoire respectée, une romance éternelle, des musiques touchantes et entraînantes, des costumes et effets spéciaux à couper le souffle bref… pour moi: La perfection.

PS: A ceux dont le seul point négatif est « dis donc c’est pas très original, en fait ils ont repris le dessin animé » je répondrais -> OUI C’EST LE PRINCIPE et personnellement c’est tout à fait ce que j’attendais!

Pour voir la bande-annonce, c’est ici!

Note: 11/10!!!

coup de coeur

Alibi.com

ALIBI COM_120_10112016.inddGenre: Comédie

Synopsis: Greg a fondé une entreprise nommée Alibi.com qui crée tout type d’alibi. Avec Augustin son associé, et Medhi son nouvel employé, ils élaborent des stratagèmes et mises en scène imparables pour couvrir leurs clients. Mais la rencontre de Flo, une jolie blonde qui déteste les hommes qui mentent, va compliquer la vie de Greg, qui commence par lui cacher la vraie nature de son activité. Lors de la présentation aux parents, Greg comprend que Gérard, le père de Flo, est aussi un de leurs clients…

J’étais plutôt pressée de voir Alibi.com car j’avais adoré les deux Babysitting. Et je dois dire que je ne suis pas déçue car ce film reste vraiment dans le même principe.

Au niveau du scénario, rien de très compliqué: un tout petit mensonge va faire boule de neige et se compliquer à un point inimaginable! Entre Greg qui doit cacher sa société Résultat de recherche d'images pour "image film alibi.com"d’alibi à sa nouvelle copine (qui déteste les mensonges) et le père de celle-ci qui doit bénéficier d’un alibi, c’est une situation bien dangereuse!

Au niveau des acteurs je dirais que je les aime beaucoup, ils font très bien le job, cela dit je trouve que le casting ne se renouvelle que très peu par rapport à Babysitting. J’aurais aimé voir un peu plus de nouvelles têtes.

D’une manière générale j’ai passé vraiment un très bon moment devant ce film qui m’a beaucoup fait rire. J’aime particulièrement la façon dont l’histoire arrive à mêler tous les éléments qu’elle sème au fur et à mesure, même ceux qui ne paraissent que secondaires. Et la comédie est rehaussée par une histoire d’amour classique mais efficace, donc j’adore.

Je ne saurais pas trop quoi ajouter à cette chronique si ce n’est de vous conseiller d’aller le voir entre amis pour passer un très bon moment!

Pour voir la bande-annonce, c’est ici!

Note: 7.5/10