Publié dans Dernières lectures, Fantastique / Fantasy, Romance

Les larmes rouges, T2: Déliquescence

Auteur: Georgia Caldera

Edition: J’ai lu

Genre: Fantastique, romance, gothique

Parution: 2014

Pages: 764

Description: Le voile a été levé sur les étranges rêves de Cornélia, mais elle est plus que jamais en danger. Pourtant, la seule prudence n’est pas ce qui la pousse à rester auprès d’Henri. Progressivement, leurs liens se renforcent, bien que l’ombre du passé plane sur leur relation… Pire encore, pour assurer leur protection contre Avoriel, ils doivent retourner à Reddening House, où Cornélia a été témoin des horreurs que peuvent commettre ses habitants. Déjà angoissée, la jeune femme se noie de plus en plus dans de bien surprenantes visions.

Lire la chronique du tome 1

Hello à tous !

On se retrouve aujourd’hui pour vous parler de ma dernière lecture. Il s’agit du deuxième tome des Larmes rouges. Le premier tome a été un coup de cœur, une superbe découverte. J’avais adoré l’ambiance et les personnages tout comme le rythme lent du roman. Alors qu’en est-il pour cette suite ?

Lire la suite de « Les larmes rouges, T2: Déliquescence »
Publié dans Audio, Dernières lectures, Fantastique / Fantasy, Romance

Felicity Atcock, T1: Les anges mordent aussi ♫

téléchargementAuteure: Sophie Jomain

Lectrice: Lila Tamazit

Genre: Fantastique, romance

Plateforme d’écoute: Audible

Temps de lecture: 9h12

Description: J’ai vraiment pas de bol, il aura suffit d’une morsure, d’une seule, pour que je me retrouve embarquée dans une histoire sans queue ni tête. Je ne sais pas exactement comment ça a commencé, et je ne sais pas non plus de quelle manière tout cela va finir. Quoi qu’il en soit, celui qui fera en sorte que les jeunes vampires arrêtent de s’enterrer dans mon jardin, sera mon héros. Et si en plus il est beau, riche et intelligent, je ne me plaindrai pas ! Je veux retrouver ma vie d’avant, tranquille et… ennuyeuse à mourir. 

Lire la suite de « Felicity Atcock, T1: Les anges mordent aussi ♫ »

Publié dans Dernières lectures, Jeunesse, Romance, Science-fiction

Light Years, T2: Supernova

518bHNQ+WGL._SX312_BO1,204,203,200_Auteure: Kass Morgan

Edition: Collection R

Genre: Science-fiction, romance

Parution: 2020

Pages: 403

Description: La tension monte entre les Tétrans et les Spectres, et l’Académie aérospatiale de Tétra se prépare à une guerre totale, mettant à rude épreuve l’amitié des quatre cadets, Vesper, Arrann, Orèlia et Cormak.
Trahisons, chagrins d’amour, chantage et conspiration : rien ne leur sera épargné.
Ce n’est qu’en surmontant leurs différences que les jeunes prodiges pourront faire face aux forces qui menacent de plonger la galaxie dans le chaos.

Hello à tous !

J’espère qu’en cette étrange période vous vous portez bien et que vous pouvez en profiter pour lire. Moi j’ai terminé hier le deuxième et dernier tome de Light Years. J’avais vraiment beaucoup aimé le premier tome et j’avais hâte de savoir comment tous nos personnages allaient s’en sortir.

Encore une fois, tous les points de vue se mêlent pour faire avancer l’histoire au fur et à mesure. Et je dois dire que celui que j’ai préféré lire est celui d’Orelia. Pour sa dualité intérieure bien sûr mais aussi pour Zaphir qui est mon personnage secondaire favori (Dash arrive juste après).

En ce qui concerne les autres personnages, alors que les romances ne m’avaient pas dérangées dans le premier tome, j’ai trouvé qu’elles prenaient peut-être une part trop importante de l’intrigue dans cette suite. Je pense qu’une des romances au moins aurait pu être retirée pour aérer un peu le récit de tous ces chagrins d’amour qui m’ont parfois lassée.

Bien que le scénario soit un peu prévisible – j’ai deviné à peu près tout ce qui allait se passer -je n’en ai pas moins passé un bon moment. J’avais besoin de m’évader dans l’espace, j’ai eu de l’action, de l’espoir et du désespoir, des péripéties. Certes cette duologie ne restera peut-être pas dans les annales et ne peut pas plaire à tout le monde étant donné que la romance y est très prononcée, mais elle rayonne selon moi grâce à ses quatre personnages. Vesper la badass, Cormak l’indomptable, Orélia la forte et Arrann le doux (on se croirait dans Narnia). Si j’ai aimé et lu cette saga c’est bien grâce à eux et à leurs histoires si différentes grâce à leurs origines respectives.

Le tout porté par une écriture fluide dont le style diffère quelque peu pour marquer l’empreinte des personnages. Pour ma part, si vous n’avez rien contre les romances et que vous aimez la science-fiction, je vous encourage grandement à vous pencher sur cette duologie qui m’aura fait passer un très bon moment de lecture.

Note: 7,5/10

Publié dans Conte revisité, Dernières lectures, Fantastique / Fantasy, Romance

La belle et la bête – Histoire éternelle

81IU9yczOsLAuteur: Jennifer Donnelly

Edition: Hachette

Genre: Réécriture de conte, fantastique, romance

Parution: 2017

Pages: 293

Description: Il était une fois, caché au cœur de la bibliothèque de la Bête,un livre très mystérieux.
En le découvrant, Belle va pénétrer dans un univers fascinant. Mais ne dit-on pas que les apparences sont parfois trompeuses ?
Belle retrouvera-t-elle le chemin du retour ? L’histoire pourrait bien ne jamais la laisser partir.

Hello à tous!

Cette chronique commence l’été dernier à La Rochelle. J’étais en train de me promener lorsque je suis tombée sur une librairie qui vendait des invendus de maisons d’édition pour une bouchée de pain. C’est à ce moment-là que j’ai repéré ce sublime livre sur le thème de La Belle et la Bête. A l’allure de la couverture, je sus que j’allais le lire pendant la période de Noël.

La Belle et la Bête est mon Disney préféré. Et je tiens juste à préciser que le roman s’inspire davantage sur film que du dessin animé. L’histoire débute juste après la fuite de Belle, quand la bête est venue la sauver des loups. J’ai trouvé que le livre nous montrait un aspect différent des sentiments de Belle. Dans le dessin animé, l’ambiance est tout de même assez magique et positive. Dans ce roman, nous ressentons davantage que Belle se sent captive et malheureuse malgré son affection pour les habitants du château. Quant à le bête, nous ressentons bien sa fragilité et ses blessures, ce que j’ai bien apprécié.

Une fois que le contexte est installé, la véritable histoire peut commencer. Il faut dire que nous en avions une petite idée grâce au prologue. Tout tourne autour d’un pari entre la Mort et l’Amour. Qui va remporter l’histoire de la Belle et la Bête? Evidemment la Mort n’aime pas perdre et est une affreuse tricheuse! C’est pourquoi elle envoie le livre de Nevermore dans le château de la bête pour que Belle le trouve et voyage littéralement dans son univers, ce qui va la mettre, malgré les apparences, en grand danger.

La plume est plutôt agréable et simple. Les chapitres sont courts, parfois même très courts et j’ai bien apprécié. La lecture en était d’autant plus rapide et c’est exactement ce qu’il me fallait. Sans oublier que la période de Noël était parfaite, notamment pour les passages comme celui du patin à glace!

Pour tout dire, je pense que cette histoire est tellement belle et magique, qu’il suffit d’un minimum de talent pour l’enrichir ou la revisiter et je pense que Jennifer Donnely a réussi. Ça n’a pas été un coup de cœur, cependant j’ai passé un bon moment et j’ai eu ce que j’attendais. L’univers que j’aime tant a été respecté, il y avait de la magie dans tous les coins et de l’amour. Parfait avec un thé et un plaid, n’est-ce pas?

Bref, j’ai passé un bon moment avec ce roman et je vous le conseille si vous aimez ce conte!

Note: 7/10

Publié dans Coup de coeur, Dernières lectures, Fantastique / Fantasy, Jeunesse, Romance

Un palais de glace et de lumière

51O+oqTouUL._SX335_BO1,204,203,200_Auteur: Sarah J.Maas

Edition: La martinière jeunesse

Genre: Romance, fantasy

Parution: 2019

Pages: 330

Description: Depuis la fin de la guerre qui a ébranlé Prythian, Feyre, Rhysand et leurs fidèles amis s’attachent à reconstruire la Cour de la Nuit.
Mais si le solstice d’hiver apporte une période de repos bien mérité, il semble que l’atmosphère festive ne parvienne pas à chasser les fantômes du passé…
Alors que le cœur de Feyre guérit peu à peu, ses sœurs et ses amis dissimulent des blessures encore profondes.
Et si le temps des batailles est bien révolu, les tensions perdurent et menacent une paix encore fragile.
Les cicatrices et les rancunes accumulées jadis auront-elles raison du fragile équilibre de ce nouveau monde?

Lire la chronique du tome 1, tome 2, tome 3

Hello à tous!

Arriverais-je à vous transmettre tout le plaisir que j’ai eu à lire ce roman? Si vous me suivez depuis quelques temps vous savez que j’aime d’amour cette saga qui est ma préférée. Et pourtant j’en aime énormément d’autres qui sont de vrais coups de cœur mais celle-ci… elle a quelque chose de particulier. C’est pourquoi j’étais un peu déçue de ne pas pouvoir directement le lire à la sortie car il ne rentrait pas dans ma PAL du Pumpkin Autumn Challenge. Mais parfois le hasard fait fort bien les choses et je suis tout simplement ravie d’avoir lu ce tome en décembre.

En effet, ce tome est court car il se déroule sur un laps de temps de quelques jours. Plus précisément pendant la préparation et les festivités du solstice. Et pour vous donner une idée leur solstice est l’équivalent de notre Noël. Il s’agissait donc d’une lecture pleine de neige, de glace, d’amour, de cadeaux, de famille… Bref, je l’ai savouré comme une friandise et c’était tout simplement fantastique.

Le plus de ce tome par rapport aux autres est qu’il nous présente d’autres point de vue que celui de Feyre, notamment celui de Rhysand (je ne m’en remets toujours pas) qui sont tout les deux à la première personne puis celui d’autres personnage à la troisième personne comme Cassian ou Morrigan, par exemple. J’ai adoré suivre tous ces points de vue qui nous plongent dans l’intériorité de personnages que nous n’avons pas eu le temps de découvrir en détail dans les autres tomes. Chacun d’eux doit se remettre de la guerre et ils ont tous une manière différente de s’y prendre. C’est un récit sur le deuil et la reconstruction mais avant tout c’est un récit d’amour et d’espoir, plus que tout. L’espoir de rebâtir le monde suite à cette guerre et de le rebâtir mieux encore. Et l’espoir de nouvelles relations, de l’évolution d’autres liens…

J’ai entendu beaucoup de lecteurs dire que ce livre était trop court. Je ne suis pas d’accord. Evidemment que les livres de cette saga sont de toute manière trop courts, il pourrait faire des milliers et des milliers de pages que je ne m’en lasserais jamais. Pour autant je pense que ce roman est pile ce qu’il devait être. Un court récit qui relate le solstice, ses festivités et les retrouvailles joyeuses ou tendues des personnages, c’est selon. Le récit nous dépeint également les tensions politiques qui règnent et qui permettront, en plus des problématique relationnelles entre certains personnages, de poursuivre la saga pour notre plus grand bonheur. Et j’attends cette suite avec une terrible impatience.

J’ai eu tellement de plaisir à retrouver tous ces personnages. Ma préférence allant évidemment à Rhysand qui représente pour moi le personnage parfait, l’idéal masculin. Je crois que si l’on me permettait de rendre réel un personnage de fiction c’est lui que je choisirais. Il est tellement incroyable et possède tant de facettes si bien dépeintes par l’auteure. De le force, beaucoup d’humour, de l’amour à revendre et malgré tout une terrible fragilité, et ce n’est là qu’une faible esquisse des contours de ce personnage. Et son couple avec Feyre est juste superbe. Mais j’aime également tous les autres personnages et leurs liens. Sarah J Maas a réussi un véritable tour de force.

Que dire pour conclure hormis… qu’attendez-vous pour découvrir cette saga extraordinaire?

Note : 10/10

coup de coeur

Publié dans Coup de coeur, Dernières lectures, Fantastique / Fantasy, Romance

Les larmes rouges, T1: Réminiscences

Auteur: Georgia Caldera

Edition: J’ai lu

Genre: Fantastique, romance

Parution: 2013

Pages: 761

Description: Après une tentative désespérée pour en finir avec la vie, Cornélia, 19 ans, plus fragile que jamais, est assaillie de visions et de cauchemars de plus en plus prenants et angoissants.
Elle se retrouve alors plongée dans un univers sombre et déroutant, où le songe se confond à s’y méprendre avec la réalité. Peu à peu, elle perd pied… Mais, la raison l’a-t-elle vraiment quittée ? Ces phénomènes étranges ne pourraient-ils pas avoir un lien quelconque avec l’arrivée de ce mystérieux personnage dans sa vie ? Cet homme qui, pourtant, prétend l’avoir sauvée, mais dont le comportement est si singulier qu’il en devient suspect… Et pourquoi diable ce regard, à l’éclat sans pareil, la terrorise-t-il autant qu’il la subjugue ?

DSC01433

Hello à tous!

Je suis de retour pour chroniquer ma dernière lecture et pas des moindres: Les larmes rouges! J’étais passé à coté plusieurs fois en librairie pendant un bon moment mais voyant le Pumpkin Autumn Challenge arriver et ayant déjà aimé Victoria Fantasy de la même auteure, je me suis lancée pendant cette deuxième moitié du mois d’octobre.

Autant vous dire je suis ravie de l’avoir lu et encore plus ravie de l’avoir lu en cette période. Je ne suis absolument pas coutumière des récits gothiques, je crois bien n’en avoir jamais lu, et pareil pour les romans de vampires. Je n’en ai presque jamais lu et pourtant celui-ci m’a vraiment vraiment plu.

Le rythme se partage entre la vie de Cornelia, 19ans, qui vient de faire une tentative de suicide (belle ambiance) et… les rêves de Cornelia qui s’avèrent être d’étranges souvenirs. L’histoire avance avec un rythme lent mais dans le bon sens du terme. Les éléments sont de plus en plus étranges pour finalement se démêler enfin et trouver un tout autre souffle. C’est d’ailleurs cette atmosphère gothique, étrange et même sanglante que ce livre colle tout à fait avec l’automne.

Mais je ne livrerais pas l’ensemble de mon ressenti si je ne vous parlais pas du beau, du mystérieux, du fascinant HENRI! Je le sais, niveau book-boyfriend, je suis faible, et Henri a su me charmer. C’est un personnage qui m’a vraiment plu dans sa force tout autant que dans sa fragilité et dans toutes les faiblesses qu’il tente de cacher sous une indifférence feinte. J’ai adoré tous les secrets qui planaient autour de lui dans la première moitié du roman. Et j’ai d’autant plus profité de le découvrir davantage quelques pages plus tard. Bien qu’il s’agisse d’un roman fantastique, parfois horrifique c’est aussi beaucoup une histoire d’amour. Une romance compliquée, torturée et envoûtante. Et la romance se partage avec Cornelia. J’ai aimé son personnage même si son entêtement pouvait parfait aller trop loin et à ses dépends d’ailleurs!

Comme je l’ai dit le roman peut s’avérer sanglant à certains moments. Il y a des moments horrifiques, des moments relativement violents et glaçants. Je ne suis pas habituée à lire ce genre de scènes dans un roman mais ça fonctionne totalement. Georgia Caldera m’a happé dans son univers, d’un bout à l’autre.

Si vous ne l’avez toujours pas lu je vous encourage grandement à vous y intéresser! Moi je n’ai qu’une hâte: lire la suite de cette histoire, retrouver cette ambiance mélancolique et ces personnages et savoir comment leur relation va évoluer!

Note: 10/10

coup de coeur

Publié dans Dernières lectures, Romance

Prince des ténèbres

51I4yh1h+IL._SX195_Auteur: Rachel Caine

Edition: J’ai lu

Genre: Romance, Drame

Parution: 2017

Pages: 444

Description: Au sein des maisons Montague et Capulet, un seul mot d’ordre : le pouvoir. Les hommes naissent pour combattre et meurent pour l’honneur. Leurs unions sont régies par l’argent. Les femmes, elles, sont une monnaie d’échange. Leur destin est écrit. Benvolio Montague, le cousin de Roméo, en est conscient et serait prêt à mourir pour sa lignée. Néanmoins, une étincelle de rébellion couve en lui. La nuit, il devient le prince des ténèbres : le plus grand bandit de Vérone, spécialiste des larcins chez les Capulet. Ce faisant, il pose un jour les yeux sur Rosaline, la sœur de Tybalt, promise au couvent. Dès lors, une terrible malédiction s’éveille, menaçant de réécrire l’histoire de Vérone et de ses habitants…

Hello à tous!

Je reviens pour vous parler de ma dernière lecture. Je suis tombée sur ce roman totalement par hasard, à Gibert Joseph. Je n’en avais absolument jamais entendu parler mais la couverture puis le résumé m’ont totalement séduits! Il faut dire que je suis un peu dans une phase « amour tragique » en ce moment, je n’arrête pas d’écouter les musiques de la comédie musicale Roméo e Juliette donc j’étais totalement dans le bon mood.

J’ai le plaisir d’annoncer que cette fois le roman correspondait parfaitement à mes attentes! Je dis cela car depuis quelques temps cela m’arrive souvent d’attendre quelque chose en particulier d’un livre et finalement le texte est complètement à côté… Mais cette fois, j’ai eu ce que je voulais. L’ambiance veronaise, les romances interdites, le bandit masqué romantique et mystérieux, voilà tout ce qu’il me fallait!

Autant vous le dire je n’ai jamais lu la vrai pièce Roméo et Juliette (honte à moi et je vais tenter d’y remédier bientôt). Donc mes connaissances de cette histoire se basent beaucoup sur la comédie musicale. Et au début j’ai été un peu perdue, je me suis demandée si le roman allait suivre l’histoire de Roméo et Juliette où s’il s’agissait totalement d’une réécriture avec d’autres personnages. Pour vous répondre, si vous souhaitez le savoir, l’histoire de Roméo et Juliette reste la même, avec les même étapes et morts cruciales. Cependant le point de vue est celui de Benvolio Montague dont les pensées vont tourner autour de Rosaline Capulet, la sœur de Tybalt.

J’ai adoré ce nouveau point de vue qui nous fait découvrir les personnages sous un autre angle. Et je ne vous cacherais pas que découvrir Benvolio en voleur masqué m’a tout simplement charmée. L’époque et le décor m’ont vraiment fait rêver: les épées, les capes, les masques, l’honneur, les duels, la haine, l’amour, les trahisons, le romanesque! Je soupire de contentement. L’auteure a su dépeindre l’ambiance que j’attendais.

Encore une fois, je n’ai pas lu la pièce donc je ne sais pas quelle part de liberté a pris l’auteure. Mais ce que je peux dire c’est que j’ai été surprise (dans le bon sens du terme) par certaines choses. Des éléments qui pourraient expliquer le tragique destin de nos célèbres amoureux et le nuage de haine qui pèse sur Vérone.

J’ai adoré les personnages tous autant qu’ils sont. Je les ai trouvé tantôt attachants, tantôt exécrables ou encore naïfs. Cette naïveté, venant beaucoup des personnages de Roméo et Juliette et qui s’explique par leur jeune âge, m’a fait réfléchir différemment à cette histoire.

En bref, bien qu’il s’agisse d’un drame, peut-être le drame le plus célèbre du monde, j’ai vraiment adoré être plongée dans cette ambiance qui était tout à fait ce qu’il me fallait à ce moment précis. Si vous êtes fan du romanesque, des drames, des amours interdits ou tout simplement de Roméo et Juliette, foncez!

Note: 8.5/10

Publié dans Coup de coeur, Dernières lectures, Fantastique / Fantasy, Jeunesse, Romance

Un palais de cendres et de ruines

510efgoG2nL._SX335_BO1,204,203,200_Auteur: Sarah J.Maas

Edition: La martinière jeunesse

Genre: Romance, fantasy, action

Parution: 2019

Pages: 727

Description: Devenue Grande Dame de la Cour de la Nuit, Feyre a offert son cœur à Rhysand. Après la trahison de Tamlin, pourtant, la jeune femme n’a eu d’autre choix que de suivre celui-ci à la Cour du Printemps, qu’elle considérait autrefois comme sa maison. Mais Feyre n’a qu’une idée en tête : découvrir ce que manigance Tamlin, qui s’est rangé aux côtés du roi d’Hybern, et rentrer au plus vite à la Cour de la Nuit. Car la guerre contre Hybern est imminente, et Feyre et Rhysand doivent à tout prix rallier les Grands Seigneurs à leur cause.

Lire la chronique du tome 1, tome 2

Pour ceux qui ne la savent pas encore, je suis une fan inconditionnelle de cette saga et j’avais vraiment hâte de pouvoir lire ce tome 3. A la fois excitée et nerveuse de découvrir la suite de cette aventure, je me suis jetée à l’eau.

J’ai mis longtemps à finir ce livre. Non pas car je n’aimais pas. Mais j’ai eu peu de temps pour lire et une envie de m’immerger au maximum dans cette lecture, j’avançais donc à pas de fourmi. Mais je me suis rendue compte que, finalement, je n’avais pas envie de terminer ce roman. En fait, je me sens tellement bien dans cet univers narré par cette plume et j’aime tellement les personnages qu’à chaque fois, finir un tome me rend triste.

« Je vois tout de toi, Rhys, et il n’y a rien de toi que je n’aime de toute mon âme. »

Ce troisième est très bon, très dense, avec beaucoup d’intrigues et de problèmes à démêler. Autant au niveau politique avec la grande guerre qui se prépare tout au long de l’histoire mais également au niveau des relations entre les personnages. D’ailleurs si je ne devais retenir qu’un seul point fort à cette saga, il s’agirait de cela: la puissance de ses personnages. Ils sont nombreux pourtant nous les connaissons tous. Ils se dévoilent plus ou moins rapidement. Mystérieux, guerriers, drôles, torturés, ils ont tous un passé et nous les aimons pour cela. Il n’y a pas un personnage de la cour des rêves que je n’arrive pas à apprécier, ils ont tous cette petite chose qui les rend attachants. Et Sarah J.Maas a réussi à tisser de véritables relations. C’est une gigantesque toile d’araignée dont les liens sont complexes et forgés par des centaines d’années de passé commun.


*** SPOIL***

Bien évidemment, la relation Rhysand/Feyre est la plus poignante. Alors qu’au début Rhys et Feyre sont séparés, nous avons une drôle de sensation. Celle d’un vide. Jusqu’au moment des retrouvailles. Le premier passage qui m’a fait vibrer, encore une fois, et qui ne sera pas le dernier! Et comme nous sommes dans le paragraphe où je peux spoiler, WAW: quelle révélation de la part de Mor! Sa préférence pour les filles, je ne m’y attendais pas!

*** FIN DE SPOIL***


Certains trouveront peut-être des longueurs à ce tome car il est vrai que préparer cette guerre va demander beaucoup d’efforts. Mais même si cela implique que ce troisième tome est placé dernier dans mes préférences, il n’en reste pas moins un coup de cœur incroyable. Tout un tas de rebondissements se dressent sur le chemin de nos héros. Pour tout dire, je n’ai pas pu m’arrêter de lire dans la ligne droite des 100 dernières pages.

A mon grand soulagement, la saga n’est pas finie et j’attends avec une impatience non dissimulée la sortie du quatrième qui est prévue pour cette année! Finalement ce sont des amis que j’ai hâte de retrouver: Feyre, Rhysand, Azriel, Cassian, Mor… Ce roman nous fait voyager à travers une ribambelle d’émotions: les rires, les pleurs, la surprise en passant par la colère et le désespoir. Peu importe l’émotion, on ne peut rester insensible face à cette histoire fabuleuse dont je pourrais parler des heures.

J’ai l’impression de manquer de mots assez fort pour faire comprendre à quel point je suis amoureuse de cette saga, mais j’espère que je vous aurais transmis mon sentiment.

Je n’ai qu’une seule chose à dire: il s’agît d’une saga hors du commun que je vous conseille vivement de lire si vous ne l’avez pas encore commencé.

Note: 10/10

coup de coeur

 

Publié dans Dernières lectures, Jeunesse, Romance, Science-fiction

Phobos T3

51NDzo9FSpL._SX311_BO1,204,203,200_Auteur: Victor Dixen

Edition: Collection R

Genre: science-fiction, romance, young-adult

Parution: 2016

Pages: 620

Description: Ils sont les douze naufragés de Mars.
Ils sont aussi les complices d’un effroyable mensonge. Les spectateurs se passionnent pour leur plan de sauvetage, sans se douter du danger sans précédent qui menace la Terre. Au risque de sa vie, Léonor est déterminée à faire éclater la vérité. Mais en est-il encore temps?

Lire la chronique du tome 1, tome 2, Origines.

J’ai enfin pu trouver le temps de me lancer dans la suite de cette saga. D’autant plus que Victor Dixen nous avait laissé sur un sacré suspens à la fin du tome 2. Avant de commencer cette chronique je tiens à préciser qu’il est effectivement nécessaire, si vous souhaitez ne pas être complètement largué pendant la lecture, de lire Phobos Origines avant ce troisième tome. Sinon vous risquez de tomber des nues par rapport à certains passages.

Comme pour les autres tomes, ce roman se lit très bien. Le suspens est bien présent et nous n’avons pas vraiment le temps de nous ennuyer. Entre la Terre et Mars il y a de quoi faire! Un des grands avantages de Phobos c’est que la situation à l’air si souvent désespérée qu’on ne sait vraiment pas comment cela va pouvoir finir. Et ne parlons pas du nombre de coups de théâtre qui parsèment cet opus. Victor Dixen sait casser son rythme pour nous emmener rapidement dans une toute autre direction.

Du point de vue des personnages il y a des évolutions qu’elles soient personnelles ou relationnelles. Cependant j’ai parfois eu du mal à cerner certaines réactions notamment dans les dernières pages du livre. Car justement la fin laisse un peu perplexe surtout par rapport à un personnage en particulier.




*** SPOIL***

Je parle du fait que Marcus dévoile que ses révélations étaient en fait des mensonges… Le mec a quand même croupi dans une cellule pendant un an pour rien! Et pourquoi? Soi-disant pour protéger Léonor? MOUAIS. Je ne suis pas convaincue.

***FIN DE SPOIL***




Ce qui est certain c’est que ce troisième tome laisse beaucoup de questions sans réponses qui j’espère seront résolues dans le quatrième et dernier tome. Je veux avoir ma réponse par rapport aux (potentiels) extra-terrestres!!

En bref, c’est un tome parsemé de rebondissements du début à la fin bien que certaines choses poussent le curseur un peu trop loin. J’ai néanmoins hâte de lire le quatrième tome afin d’avoir le fin mot de cette histoire!

Note: 7.5/10

Publié dans Coup de coeur, Dernières lectures, Fantastique / Fantasy, Romance

Un palais de colère et de brume

Auteur: Sarah J.Maasun-palais-de-col-re-et-de-brume-1011701-264-432

Edition: La martinière jeunesse

Genre: Romance, fantasy

Parution: 2018

Pages: 715

Description: Feyre a survécu aux défis d’Amarantha. Elle est devenue une Fae, créature immortelle, et a hérité de pouvoirs qu’elle ne maîtrise pas. Mais son cœur est resté celui d’une humaine, et elle ne peut effacer ce qu’elle a dû commettre pour sauver Tamlin et la Cour du Printemps…

Elle ne peut non plus oublier qu’elle a conclu un marché avec Rhysand, le redoutable Grand Seigneur de la Cour de la Nuit. Une semaine par mois, elle doit séjourner à ses côtés, dans son palais. Et si elle est d’abord réticente, elle va découvrir qu’il est loin d’être le Fae cruel et manipulateur qu’elle pensait connaître. Et, à ses côtés, elle va apprendre à dompter ses pouvoirs d’immortelle. Et douter de ce qu’elle ressent pour Tamlin…

Mais au-delà de la Cour de la Nuit, une menace se profile à l’horizon. Car les desseins du roi d’Hybern pourrait bien ébranler tout le royaume des immortels.

Lire la chronique du tome 1

Il est des livres qui nous transportent et nous transpercent. Des livres qui nous bouleversent d’une façon inimaginable. Cette saga, et ce deuxième livre en particulier, fait partie de ces livres, pour moi. Je ne sais même pas si je saurai vous transmettre à quel point j’ai trouvé ce livre exceptionnel. Même le mot coup de cœur me parait trop faible. Je me suis plongée intensément dans ces 715 pages pleines d’émotions, d’amour, d’action et de magie. J’ai été charmée par de nombreux personnages incroyables, semblant tellement réels.

C’est d’ailleurs une des choses les mieux réussie dans ce roman. Bien que je dise cela, tout m’a paru réussi… Rhysand est sans aucun doute devenu un de mes personnages favoris. Sa noirceur, son dévouement, son charme, sa délicieuse malice… je suis tombée amoureuse de ce personnage incroyable de bien des manières. Et ses amis ne sont pas moins attachants et complexes. Quant à Feyre elle a bien changé et évolue énormément au fil des pages, ce que j’ai trouvé très intéressant. C’est une battante qui a lutté, tant bien que mal, pour guérir.

Au début de ce tome, n’ayant pas encore toutes les information en main, j’avais peur de Rhysand. Et le lien entre Feyre et Tamlin était tellement puissant que je n’imaginais pas comment Feyre allait pouvoir, comme nous le dit le résumé, douter de ses sentiments après tout ce qu’ils avaient traversé… Pourtant Tamlin enchaîne les erreurs et nous déçoit. Ce qui a permis une acceptation plus simple de Rhysand, à mon avis. Je remercie d’ailleurs l’auteure qui, grâce à cela, a ménagé mon petit cœur même si elle l’a écrasé sans pitié par la suite… En effet, la situation étant déjà compliquée, un trop grand triangle amoureux aurait vraiment été de la torture.

Au lieu de cela, nous découvrons Rhysand et la Cour de la nuit comme nous n’aurions jamais pu les imaginer. Encore une fois c’est un univers incroyable que nous décrit Sarah J.Maas. Et si je le pouvais, je choisirais de vivre à Velaris. Malheureusement, la guerre et proche.

Ne vous attendez cependant pas à ce que la guerre se déroule dans ce tome. Ce n’est pas le cas. L’intrigue se déroule principalement autour de Feyre qui doit contrôler et accepter sa condition nouvelle d’immortelle ainsi que de sa relation avec Rhysand. Tout cela pendant qu’ils essaient de tout faire pour étouffer cette guerre dans l’œuf face au Roi d’Hybern. Et avec tout cela, l’auteure nous révèle ce qu’elle veut quand elle le veut. De nombreuses révélations nous sont donc données à point nommé à chaque fois.

Entre bonheur, désespoir, enchantement, colère, rire, pleurs, je suis passée à peu près par toutes les palettes d’émotions possible pendant ma lecture et je ne peux que vous la recommander, vous l’aurez compris. Je suis également plus que pressée de pouvoir lire la suite de cette histoire que j’espère tout aussi incroyable que les deux premiers tomes.

Plus qu’un coup de cœur, cette saga est une évidence.

Note: 10/10

coup de coeur