M.O.N.S.T.R.E T7 : Homo wendigo

Auteur: Hervé JubertMONSTRE7supergirl[1]

Genre: jeunesse, fantastique

Parution: 2015 (version numérique)

Pages: 110

Pour bien commencer cette année 2016, voici le dernier tome de cette superbe série… je suis triste que ce soit finit, je me suis vraiment attachée aux personnages. A chaque nouvelle sortie c’était comme retrouver de vieux copains tous aussi loufoques les uns que les autres!

Ce dernier tome est un peu différent. J’ai trouvé qu’il y avait deux parties. La première n’est pas vraiment axée sur Emile mais sur toute l’histoire des chimères, des îles et tous les problèmes à régler. Suite à toute cette affaire j’ai beaucoup apprécié Mina, j’aurais bien aimé en savoir un peu plus sur elle, sa captivité etc (ça vaudrait presque un tome bonus ahah).

Ensuite vient le tour d’Emile et des explications quant à sa condition. Une autre chimère fait alors son apparition: le wendigo mais je ne peux rien vous révéler de plus! Rolph se retrouve attrapé par les américains et c’est un allié surprenant qui va finir par aider les protecteurs à la fois pour sa libération que contre leur dernier grand ennemi: le Lobo.

Le dernier chapitre qui se fait normalement personnage par personnage est également différent. Nous avons d’abord un discours entre le fantôme du manoir et Madame West (personnage que j’ai d’ailleurs vraiment appris à apprécier). Puis nous finissons en compagnie d’Onde et Milo (et c’est bien parce que c’est la fin que je ne metterais pas 10/10, parce que je voudrais que ça continue encore, qu’il y ait toute une série pourquoi pas!)

MONSTRE T7 – Homo wendigo


Je ne veux pas trop vous en dévoiler pour vous laisser apprécier ce final. En tout cas, j’ai pris un très grand plaisir à lire cette série, malgré tous les obstacles d’édition qui ont pu être rencontrés. Ce qui m’a le plus marqué, en plus d’une écriture fluide et agréable, de l’univers des chimères et de ce côté quand même thriller que l’on peut avoir dans plusieurs tomes, ce sont vraiment les personnages Madame West, Dickens, Kurtz, les parents de Milo, Mina, Milo, Onde, Nathan, Sam, Takiko, Rolph et Emile que je n’oublierais jamais. Merci à eux, et surtout merci à Hervé Jubert.

Note: 9/10

coup de coeur

Publicités

Une réflexion sur “M.O.N.S.T.R.E T7 : Homo wendigo

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s