Gregor, T1: La prophétie du Gris

logo_12321Auteur: Suzanne Collins

Edition: Hachette

Genre: jeunesse, aventure, fantastique

Parution: 2012

Pages: 307

Description: Gregor et sa sœur Moufle sont des enfants américains, métisses, orphelins de père et bloqués à New York… des enfants en somme tout à fait ordinaires. Jusqu’à ce qu’ils passent dans le conduit d’une machine à laver pour atterrir dans le monde de Souterre.
Ils y découvrent un univers étrange, peuplé d’humains à la peau translucide, de chauve-souris domestiquées, de cafards qui parlent et de rats malfaisants.
Gregor n’a qu’un désir : retourner chez lui. Mais rares sont ceux qui «remontent» de Souterre sans l’accord de Luxa, la future reine, guerrière impassible qui défie Gregor après une tentative de fuite.

Bon… autant vous annoncer la couleur tout de suite, ce livre, premier d’une série de cinq tomes, est une immense déception et je ne lirais pas la suite. Pour être honnête j’ai lu les 100 premières pages « correctement » mais n’ayant pas le courage de l’abandonner purement et simplement j’ai continué en lisant en diagonale juste pour comprendre ce qu’il se passait. Sachant que je ne lis JAMAIS en diagonale, pour vous dire au point où j’en suis arrivée.

Pourtant ce livre a été écrit par Suzanne Collins, auteur d’Hunger Games, qui m’avait vraiment bien plu. Et malgré un changement de style radical, j’attendais beaucoup de cette série. Malheureusement je crois que l’univers ne m’a vraiment pas accroché. Déjà les deux personnages principaux: Gregor et Moufle ne m’ont pas plu. De plus, j’ai trouvé que les dialogues bébé de Moufle étaient à la fois exaspérants et inutiles.

En plus de cela, j’ai trouvé que la situation mettait trop de temps à se mettre en place. Et le pire pour moi a été les créatures. Franchement des cafards et des rats géants qui parlent, ça ne me fait pas rêver. D’autant plus que je trouve que l’histoire des souterriens n’est pas assez expliquée et mise en valeur. Tout cela m’a paru un peu superficiel.

Donc au final c’est une lecture quasi abandonnée à laquelle je n’ai vraiment pas accroché par son écriture trop jeunesse, ses personnages qui m’ont laissé froide et son univers qui ne m’a pas fait voyagé…

Note: 1/10

Publicités

10 réflexions sur “Gregor, T1: La prophétie du Gris

  1. Les romans avaient beau être écrits par Suzanne Collins, je me suis jamais lancé dans cette saga, car l’histoire ne me tentait pas du tout. Et apparemment, j’ai bien fait ! ^^ Au fait, je t’ai taguée pour The Christmas Blogger ! 🙂

    Aimé par 1 personne

  2. Ça m’est arrivé cette année aussi de lire en diagonale car je voulais quand même savoir la fin, en me disant que non, quand même, ce ne serait pas aussi caricatural que ce que j’avais en tête (et pourtant si…).
    Le résumé de ce roman indiqué déjà plusieurs références à des livres destinés à la jeunesse (je pense notamment à « Narnia »), mais semble aussi faire appel à certains poncifs… Ça plus ton retour, c’est certain que je ne le lirai jamais, et « Hunger Games » que j’ai beaucoup aimé, n’y changera rien.

    Merci pour ton retour, j’espère que ta prochaine lecture sera meilleure.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s