Il était une fois – Tomes 1 et 2

Auteur: Eloisa James

Edition: J’ai lu

Collection: Aventures et passions

Genre: conte revisité, romance

Cette série comporte 5 tomes, j’en ai déjà lu deux donc je vais faire mes critiques dans le même article et je ferais les autres ensuite au fur et à mesure que je les lis. Je tiens à préciser que les 5 tomes peuvent se lire dans le désordre car ils n’ont aucun rapport entre eux. Il s’agit de contes revisités de manière réaliste dans un Londre du XIXème siècle environ.

Tome 1: Au douzième coup de minuit (Parution: 2012 /Pages: 344 )

9782290058091_IlEtaitUneFoisT1_AuDouziemeCoup_Couv_001.inddSynopsis: Réduite au rang de servante depuis la mort de son père, Kate vit sous le joug de sa belle-mère Mariana. L’odieuse femme va bientôt marier sa fille, Victoria, à un éminent parti, mais avant tout, la future épouse doit être présentée au prince Gabriel. Par un coup du sort, Victoria ne peur se rendre au château. C’est donc Kate qui est envoyée à sa place, déguisée en fiancée. Kate va rencontrer Gabriel, un prince aussi charmant qu’arrogant. Un prince pour qui son coeur vacille, mais que le destin s’acharne à lui dérober. Et si un baiser avait le pouvoir de tout changer ? Et si les contes de fées existaient ?

Comme nous pouvons le deviner grâce au titre et à la couverture, ce tome s’inspire du conte de Cendrillon -ici Kate. Kate doit aller au château rencontrer le prince Gabriel en se faisant passer pour sa soeur! Je voudrais tout d’abord souligner que le style d’écriture d’Eloisa James est exceptionnel, ce qui parait normal quand on sait qu’elle est sortie diplômée de Harvard, d’Oxford et de Yale. Les contes sont très bien remis dans un contexte réaliste, dans notre monde aux alentours du XIXème, avec tous les codes que cela implique. De plus, nous reconnaissons très bien les éléments du conte.

Les petits moins tiendraient au fait que la romance à proprement parlé arrive plutôt assez tard dans le roman et les moments érotiques arrivent, quant à eux, à la fin. Et bien sûr ceci est une romance donc fans d’action s’abstenir!

Les ressemblances avec le conte: la mort des parents de Cendrillon, la servitude de Cendrillon, la marâtre, la marraine, le prince, le bal, les pantoufles de verre et les rats!

Les originalités: le prétexte qui permet à Cendrillon/Kate de rencontrer le prince, les rats sont en fait de petits chiens, le côté pas vraiment charmant du prince.

Note 8,5/10


Tome 2: La belle et la bête (Parution: 2013 /Pages: 372 )

Synopsis: À cause d’une malencontreuse méprise, la ravissante Linnet Thrynneurl est déshonorée. Sa tante trouve alors une solution : Linnet épousera Piers Yelverton, futur duc dont personne ne veut. Et pour cause : victime d’un accident qui l’a laissé boiteux et impuissant, il terrorise son entourage de ses fureurs dévastatrices. Puisqu’il n’a aucun espoir d’engendrer un héritier, il acceptera de donner son nom à une femme qui, pense-t-il, porte la vie.
Ce sera l’union de la Belle et de la Bête.
Sauf que Linnet est aussi pure que la blanche colombe et que son irascible fiancé est loin d’être un monstre…

J’avais terriblement hâte d’entamer ce deuxième tome pour deux raisons. La première est que La belle et la bête est un de mes contes préférés, je le trouve vraiment magnifique. Et la deuxième était que je voyais un peu partout qu’il était considéré comme le meilleur de toute la série.

Pour ma part je dirais qu’il m’a vraiment beaucoup plu, c’est un fait, cependant, même si je n’ai pas encore lu tous les tomes je ne peux pas dire que je l’ai clairement préféré au premier, moi je les met au même niveau. De plus, j’ai trouvé qu’il y avait beaucoup moins de ressemblance avec l’histoire de La belle et la bête qu’il y en avait pour Cendrillon et l’histoire met un peu de temps à se développer. Enfin, j’ai beaucoup aimé le coup de boost qu’à permis tout le passage de la scarlatine et le meilleur moment a sans doute été la destruction des barrières de Piers quand enfin il assume son amour. Cet amour je l’ai ressenti comme véritablement intense, presque désespéré et sa peur vraiment décrite à la perfection. Bref des sentiments vraiment transmis au lecteur!

Ce que j’ai aussi trouvé amusant c’est que le personnage de la bête me faisait baucoup penser à Dr House avec sa canne, sa cicatrice à la jambe, sa langue acérée, et son métier (médecin spécialiste en diagnostics). Et il s’avère que l’auteur s’est vraiment inspiré de Dr House! Bref, encore une excellente lecture que j’ai apprécié mais j’attends d’avoir lu les trois autres pour décider s’il sera mon préféré.

Les ressemblances avec le conte: Linnet/la belle est évidemment magnifique et aime la lecture, Piers/ la bête est extrêmement irascible.

Les originalités: pas de caractère magique, la bête n’est pas prince

Note; 8,5/10

Publicités

4 réflexions sur “Il était une fois – Tomes 1 et 2

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s