Le Joyau, T2: La rose blanche

1507-1Auteur: Amy Ewing

Edition: Robert Laffont

Genre: Youg-adult, dystopie

Parution: 2015

Pages: 395

Description: Après que la Duchesse du Lac l’a surprise avec Ash, le compagnon loué pour sa nièce, Violet n’a plus le choix : elle doit s’évader du Joyau sous peine d’être exécutée. Accompagnée de sa meilleure amie, Raven, et d’Ash, Violet laisse donc derrière elle cette vie de servitude. Mais personne n’a dit que sortir du Joyau serait une partie de plaisir : à mesure qu’ils traversent les anneaux de la Cité solitaire, les régimentaires les traquent sans pitié, et ce n’est que de justesse qu’ils atteignent le lieu sûr qu’on leur avait promis. Cependant, la rébellion gronde et Violet s’y retrouve malgré elle en plein cœur. Au côté d’un nouvel allié, Violet va découvrir que ses Augures sont largement plus puissants qu’elle ne l’avait imaginé. Mais aura-t-elle pour autant la force de se dresser contre le Joyau et contre tout ce qu’elle a toujours connu ?

Lire la chronique du premier tome

Après la fin explosive du premier tome j’avais vraiment hâte de connaître la suite de cette histoire que je trouve fascinante. Avant de commencer je voudrais, comme pour le premier tome, pointer du doigt cette magnifique couverture. Cette trilogie sera un autre des petits bijoux qui constituent ma bibliothèque.

C’est donc très excitée que j’ai commencé le deuxième tome qui reprend pile au moment de la fin du premier. Et le premier chapitre nous met directement dans le bain: un meurtre!  Mais je ne vous dirais pas de qui mouahaha. Mais dans tous les cas, ce tome s’appuie dans sa première moitié sur la fuite de Violet, Ash et Raven. Cependant cette fuite va se révéler bien plus compliquée que ce qu’avait prévu Lucien! Ce que j’ai vraiment apprécié dans cette première partie et même dans le tome entier c’est que l’on en apprend plus sur Ash et sur la formation atroce des Compagnons.

Dans la seconde partie du roman que je ne peux malheureusement pas vous dévoiler, ce n’est plus vraiment l’action qui est au premier plan. Nous avons déjà été bien secoués dans les 200 premières pages. L’autre moitié du roman va surtout s’axer sur les révélations! Et je suis vraiment contente de toutes les réponses que nous avons, surtout par rapport à l’origine des Augures. J’ai également adoré l’apprentissage et toutes les découvertes auxquelles Violet a accès. Au niveau des personnages en général, je suis contente de les avoir retrouvé et d’avoir assisté à leurs différentes évolutions.

Mais il y a un point sur lequel je voulais absolument revenir et qui me parait essentiel. Un point qui permet à cette saga et à ce roman d’être exceptionnel. Il s’agît de la plume de l’auteur mais plus spécifiquement de sa capacité à toujours nous surprendre à n’importe quel moment du roman, pas seulement à la fin. A chaque fois que nous avons l’impression qu’une sorte de routine peut se mettre en place, non! Il y a toujours un élément qui va faire boum et relancer l’intrigue. Conséquence: on ne s’ennuie pas une seconde, le récit est vraiment dynamique. On tourne les pages sans s’en rendre compte.

Alors que parfois les deuxièmes tomes peuvent s’avérer décevants, ce n’est absolument pas le cas de La rose blanche qui mêle fuite, magie, révélations, suspens et infinie cruauté. De plus, il permet de mettre sur pied tout le cadre du dernier tome. Il n’y a plus qu’à attendre la fin du mois pour la sortie de La clé noire! Vite, vite, vite…

Note: 10/10

coup de coeur

Publicités

2 réflexions sur “Le Joyau, T2: La rose blanche

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s