Fool’s paradise

Auteur: Ninjyamu

Edition: Kana

Genre: Thriller psychologique

Statut de la série: Terminée, 4 tomes.

Description: La super-idole Sela Hiiragi a été gravement blessée dans un attentat à la bombe. Tout le monde pense que l’auteur des faits pourrait être Kazutaka Nichiya, un garçon ayant commis plusieurs attentats à la bombe quelques années plus tôt, alors qu’il avait 13 ans.
Après cet incident, l’amour qu’éprouvent les fans pour Sela fait place à une haine collective à l’égard du criminel, ce qui bouleverse petit à petit la société japonaise…

Hello à tous!

Aujourd’hui nous nous retrouvons pour la chronique du manga Fool’s paradise. Et j’ai été sympa: j’ai attendu de vous écrire la chronique de cette série qui est désormais terminée! Aucune attente entre les tomes si vous décidez donc de vous laisser tenter.

Nous sommes plongés ici au Japon dans une époque contemporaine. Les idoles sont des jeunes filles super-stars que les gens adulent. Et d’un autre côté, on nous parle du traitement SRTP qui, une fois administré aux criminels, permettrait un taux de récidive de 0%! Deux informations qui ont l’air à l’opposé l’une de l’autre et pourtant…

Ce qui est assez incroyable dans ce manga c’est qu’à chaque tome on se dit « Là, ça ne peut pas être pire », et pourtant si! Chaque tome monte crescendo pour empirer toujours un peu plus la situation. Ce n’est pas vraiment le genre d’intrigue que je lis habituellement mais j’ai trouvé celle-ci bien menée. De plus, cela permet d’aborder des sujets importants. La grande question du manga étant finalement: à choisir entre la liberté et la sécurité… quel choix ferions-nous? Serions-nous prêts à renoncer à nos libertés si cela permet la disparition totale de la criminalité? Le manga ne tranche même pas la question mais est là pour nous permettre de nous poser des questions.

Résultat de recherche d'images pour "fool's paradise"

Ce thème est abordé notamment grâce aux idoles. Ces jeunes filles chanteuses, danseuses et fashion. Le manga nous montre que la surmédiatisation et « l’idolisation » pourrait provoquer des ravages si l’on n’y fait pas attention. L’endoctrinement n’est jamais très loin à Fool’s Paradise.

Les personnages sont bien travaillés et j’avoue qu’il est difficile de leur faire confiance au fur et à mesure car l’auteur nous oblige à nous méfier de tout le monde. Au niveau du dessin je n’ai pas eu d’impression particulière, le dessin est assez classique mais efficace.

La fin du manga n’est pas du tout celle à laquelle je m’attendais et elle prête à réflexion. Encore une fois c’est vraiment là, je pense, le but de cette histoire. Attention tout de même, il est indiqué sur le manga qu’il est adressé à un public averti et je suis d’accord. A ne pas faire lire aux plus jeunes à cause des scènes de violence.

Alors, ça vous tente ? =)

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :