Titus Flaminius, T1: La fontaine aux vestales

Auteur: Jean-François Nahmias9782226140890-j

Edition: le livre de poche jeunesse

Genre: historique, jeunesse

Parution: 2003 (1ère parution)

Pages: 315

Description: Rome, 59 av. J.-C. La vie de Titus Flaminius bascule le jour où sa mère est assassinée. Le jeune homme,avocat, jure de retrouver le coupable. Le voilà qui sillonne la ville, de la Regia où réside le consul César, jusqu’au mystérieux quartier se Subure. Son enquête le conduit à Licinia, une des vestales gardiennes du feu sacré, dont la rare beauté ne laisse pas Titus indifférent. Mais l’amour est interdit à ces prêtresses, sous peine de mort.

Voilà un livre un peu différent de ceux que je chronique d’habitude. Il commence à être un peu ancien puisque sa première parution date de 2003 et c’est un roman historique, ce qui n’est pas vraiment dans mes habitudes de lecture. Mais comme j’en avais entendu du bien et que le thème des vestales me plaisait, je me suis laissée tenter. J’ai dans les toutes premières pages été vraiment surprise car le premier chapitre m’a paru plutôt violent pour un roman jeunesse, mais finalement c’est le « pire » qu’il peut y avoir dans le roman.

Nous sommes plongés dans la Rome Antique, sous le consulat de César. Tout au long du livre va se dérouler une enquête qui commencera avec la mort de la mère de Titus. D’habitude je n’aime pas trop ce genre de livre avec enquête, un peu comme les polars mais là, j’ai vraiment voulu savoir la fin. Les indices nous sont fournis au fur et à mesure mais le dénouement est finalement très surprenant. De plus, nous voyageons vraiment dans le temps car l’immersion dans la Rome antique est, je pense, vraiment fidèle à ce qui a pu se faire en ce temps. Autant avec les fêtes, la disposition de la ville, les problèmes sociaux, religieux et politiques etc. Cependant, j’aurais voulu que l’histoire d’amour avec la vestale soit plus présente, c’est un peu dommage.

En bref, du suspens, un dénouement suprenant et une atmosphère antique très intéressante.

Note: 7,5/10

Publicités

4 réflexions sur “Titus Flaminius, T1: La fontaine aux vestales

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s