Titus Flaminius, T2: La gladiatrice

Auteur: Jean-François Nahmias51ACSuvKIgL._SX351_BO1,204,203,200_

Edition: le livre de poche jeunesse

Genre: historique, jeunesse

Parution: 2004 (1ère parution)

Pages: 315

Description: Rome, 58 av. J.-C. Une femme rousse habillée en gladiatrice sème la terreur en commettant une série de meurtres. Titus Flaminius, jeune patricien qui a décidé de vouer sa vie à la justice, se met à la poursuite de ce mystérieux assassin. Ses recherches le conduisent à Pompéi, où il décide de se faire lui -même gladiateur afin d’infiltrer les coulisses des jeux du cirque … Titus découvre alors l’univers de « ceux qui vont mourir », où règnent à la fois une cruauté impitoyable et une bouleversante fraternité.

Cliquez ici si vous voulez lire la chronique du premier tome

C’est un plaisir d’avoir retrouvé l’atmosphère de Titus dans ce deuxième tome. Encore une fois, l’ouverture se fait par une scène sanglante des plus sympathiques. D’ailleurs, des scènes comme celle-ci, il y en a bien plus que dans le premier tome. En même temps, vu le thème de celui-ci, il fallait s’y attendre. Le contexte romain est encore très bien décrit et j’arrive vraiment à m’imaginer à cette époque.

Encore une fois j’ai apprécié le roman, même si, a priori, les contextes d’enquête ne m’intéressent pas trop. Au début, Titus est engagé par un romain dont la femme a été assassinée par la gladiatrice rousse – petite parenthèse, le pauvre homme ne connait toujours pas l’identité de la meurtrière à la fin. Mais Titus va aller bien au delà de retrouver qui est cette fameuse tueuse, il va se rendre compte qu’un odieux complot contre Rome est en train d’être mis sur pied! Ni une, ni deux, il part à Pompéi et n’hésite pas à s’engager en tant que Gladiateur! Quel homme… D’ailleurs, avant que le récit ne commence, dans l’édition Le livre de poche jeunesse (et peut-être dans les autres) il y a une double page avec les différents types de gladiateurs (mirmillon, andabate etc) illustrée. J’ai trouvé cela bien pour se rendre compte de leurs armes et de leurs équipements de protection.

J’ai beaucoup aimé la manière dont est menée l’enquête, les rebondissements et la vie à la caserne des gladiateurs. Le combat dans l’arène a sans doute été mon moment préféré bien qu’il soit le plus triste et le plus sanglant. Cependant, j’aurais une chose à redire quant à la fin de ce deuxième tome. Je l’ai trouvé trop rapide et peu détaillée par rapport au reste… J’aurais aimé que l’auteur fasse durer le suspens et le mystère un peu plus longtemps. En tous cas, je compte lire la suite, même si ça ne sera pas dans mes priorités absolues.

En bref, un  très bon tome malgré une fin un peu trop courte. N’hésitez pas à le lire, la lecture est très rapide! Et ne passez surtout pas à côté si vous êtes fan de la Rome antique.

Note: 8/10

Publicités

9 réflexions sur “Titus Flaminius, T2: La gladiatrice

    1. D’après moi, tu peux lire le 2 même si tu n’as pas lu le premier. Il y aura juste des petites références que tu ne comprendras pas forcément mais la compréhension de l’histoire en elle-même n’est pas gênée. Après je te conseille quand même le 1 qui est super ^^

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s