Le pensionnat de Mlle Géraldine T4- Artifices & Arbalètes

le-pensionnat-de-mlle-geraldine,-tome-4---artifices---arbaletes-781819Auteur: Gail Carriger

Edition: Orbit

Genre: Steampunk, young adult

Parution: 2016

Pages: 375

Description: Apprendre l’art de l’espionnage au sein de l’école volante de Mlle Géraldine est devenu fastidieux pour Sophronia, privée de la présence de Savon à ses côtés. Elle préférerait utiliser ses talents pour contrarier les plans des Vinaigriers, mais ses maints avertissements au sujet des lâches intentions de ces derniers sont encore et toujours ignorés et Sophronia ne sait plus à qui se fier. Quelles informations détient le bourru dewan de Sa Majesté ? Dans quel camp se place l’élégant vampire Lord Akeldama ? Une seule chose est certaine : un complot d’envergure se trame, et Sophronia doit se préparer à sauver ses amis, son école et Londres tout entier du désastre à venir – sans jamais se départir de son spectaculaire raffinement, bien évidemment.

Lire les chroniques du tome 1, tome 2, tome 3

Et voilà le tome de conclusion de cette saga. Cela me fait plaisir de connaître le fin mot de cette histoire même si lors de la lecture de l’épilogue j’ai eu un petit pincement au cœur en pensant que je ne recroiserait plus tous ces personnages… Ce tome nous encre dans une vrai continuité et permet de nous amener à une conclusion qui permet de nous rendre compte de toute l’évolution de Sophronia et de ses amies. L’univers reste tout en dentelle, en thé et en gadgets aussi sophistiqués que mortels. Le complot des vinaigriers va se préciser et l’action va se dérouler la plupart du temps dans le dirigeable de l’école.

Une chose qui m’a manqué ce tome ci, c’est Savon. Etant donné qu’il n’est plus soutier, nous avons moins l’occasion de le croiser. Cependant sa transformation en loup-garou l’a rendu plus sexy et audacieux envers Sophronia, ce que j’ai adoré! Il apparaît dans moins de scènes mais les moments où il est présent sont tout simplement mes préférés! En revanche, j’ai été déçue que le personnage de Sidheag se soit complètement volatilisé. Je pensais que nous aurions de ses nouvelles mais hormis une lettre au début (il me semble), nous n’avons rien du tout.

Pour donner clairement mon avis, j’ai trouvé ce tome vraiment très agréable, surtout qu’il débute par un bal: j’étais aux anges! Le livre n’est plus axé sur les cours mais cela ne dérange pas car il s’agit de la dernière année des filles. Nous avons des révélations dignes du grand espionnage à propos de deux personnages en particulier. Mais même si le livre m’a vraiment plu, je n’ai pas ressentit l’intensité, l’urgence, l’addictivité que j’avais pu ressentir lors de la lecture du troisième tome qui restera définitivement mon préféré autant sur la couverture que sur le contenu.

Par rapport à la série de manière générale. Je vous la conseille, bien évidemment, moi j’ai vraiment adoré cet univers dans lequel je me replongerai grâce à la série Le protectorat de l’ombrelle. Faites toutefois attention, le tome 1 est par moi, comme par beaucoup de lecteurs, décrit comme étant le plus mauvais. Donc ne vous arrêtez pas là, il faut continuer car la suite est vraiment bien et est à son apogée au tome 3. Mélange d’espionnage, de belles robes, d’étiquette et d’apprentissage sur les différentes manières de tuer, cette saga steampunk est très chouette!

Note: 8/10

Publicités

Une réflexion sur “Le pensionnat de Mlle Géraldine T4- Artifices & Arbalètes

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s