Le Paris des Merveilles T1: Les enchantements d’Ambremer

le-paris-des-merveilles,-tome-1---les-enchantements-d-ambremer-605886-250-400Auteur: Pierre Pevel

Edition: Bragelonne

Genre: Steampunk

Parution: 2007

Pages: 382

Description: À première vue, on se croirait dans le Paris de la Belle Époque. En y regardant de plus près, la tour Eiffel est en bois blanc, les sirènes ont investi la Seine, les farfadets, le bois de Vincennes, et une ligne de métro rejoint le pays des fées… Dans ce Paris des merveilles, Louis Denizart Hippolyte Griffont, mage du Cercle Cyan, est chargé d’enquêter sur un trafic d’objets enchantés, lorsqu’il se retrouve impliqué dans une série de meurtres. Il lui faudra alors s’associer à Isabel de Saint-Gil, une fée renégate que le mage ne connaît que trop bien…

Etant donné le travail d’écriture que j’effectue en ce moment et qui est de genre steampunk, j’essaie de m’imprégner de cet univers à l’aide de différentes lectures. Le Paris des merveilles en fait partie. J’ai pris grand plaisir à découvrir la superbe plume de Pierre Pevel. Elle n’est pas des plus simples car l’auteur jongle avec différents personnages et situations qui sont alternés dans la narration. Cela permet de créer un certain suspens, surtout au début quand nous ne comprenons pas encore comment toutes les pièces du puzzle vont bien pouvoir s’imbriquer. J’ai trouvé appréciable la manière dont l’auteur nous explique son univers notamment par rapport à la magie et au vocabulaire qui en découle. Enfin, j’ai trouvé très drôle les petits apartés où il s’adressait directement à nous en tant que lecteurs.

Pierre Pevel arrive à nous immerger dans son Paris des Merveilles. Le concept nous est expliqué au début et est on ne peut plus simple: le monde que nous connaissons est mélangé avec l’OutreMonde. Il s’agit d’un monde magique où vivent fées, dragons et licornes. Les deux forment un mélange détonnant et savoureux. Nous y croisons des personnages tels que Lucien Labricole, un gnome dévoué, Azincourt un chat ailé et bavard qui aime prendre l’accent anglais et j’en passe! J’ai adoré cet univers et surtout cette époque dans laquelle nous sommes plongés et qui sont tellement bien décrits par Pierre Pevel.

Au niveau du scénario, il s’avère que différents éléments vont mener Louis Griffont, le personnage principal, à s’interroger sur d’étranges meurtres qui ont l’air d’avoir un étroit rapport avec l’OutreMonde… Et quand Isabel de Saint-Gil va venir y coller son grain de sel, il ne va pas être déçu. Le rapport entre ces deux personnages m’a plu bien qu’il m’ait manqué un petit coté sexy.

J’émettrais juste un petit bémol. Il s’avère que j’ai apprécié ce livre, sans aucun doute, mais je l’ai lu à un moment où j’avais moins le temps de lire que d’habitude. Etant donné la multitude de personnages et la complexité de l’histoire, j’ai commencé vers le milieu du roman à avoir un peu de mal à replacer certains personnages, ce qui m’a un peu gêné pendant ma lecture car je me perdais quelque peu.

En bref, c’est une lecture très agréable portée par une plume unique qui nous transporte dans un Paris merveilleux en nous plongeant dans une sombre histoire de meurtre…

Note : 8.5/10

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :