Pauvre âme en perdition

Image associéeAuteur: Serena Valentino

Edition: Hachette

Genre: Fantastique, conte revisité

Parution: 2019

Pages: 192

Description: Tout le monde connaît l’histoire de la fille du roi des océans, Ariel, qui découvre son propre destin – et perd sa voix pour mieux la retrouver : l’histoire a été racontée à de nombreuses reprises. Une jeune fille qui veut plus que ce que son monde a à lui offrir, une rébellion qui coûte à la petite sirène sa voix et presque son âme. Pourtant, ce récit n’est que la moitié de l’histoire.
Qu’en est-il de la Nemesis d’Ariel, Ursula, la sorcière des mers ? Qu’est-ce qu’il l’a amenée à devenir si méchante, méprisée et remplie de haine. Voici le récit de ce qui pourrait avoir façonné la sorcière des mers en une pauvre âme en perdition.

Lire la chronique de L’histoire de la Bête, Miroir, Miroir

Je vous retrouve aujourd’hui car j’ai pu lire le troisième tome de la saga « Vilains » de Serena Valentino qui reprend l’histoire de certains méchants des films d’animation Disney. Et ici il s’agit d’Ursula, la méchante sorcière des mers.

Je trouve que le tome d’Ursula se démarque des deux premiers. J’en ai déjà parlé: dans les deux précédents apparaissent les personnages des trois sœurs. Pour la première fois, le personnage principal les connait et a une relation avec elles. Les sœurs et Ursula vont coopérer pour détruire Ariel comme dans l’histoire que nous connaissons.

Dès le début, l’auteure attaque très fort et nous montre la malfaisance d’Ursula. J’ai même été étonnée dans l’intensité tragique voire morbide de cette introduction. Pourtant on ne voit pas immédiatement le lien avec La petite sirène. Encore une fois Serena Valentino arrive à se détacher du film d’animation pour créer une histoire originale tout en gardant certains passages au mots près. Pour vous dire, j’ai parfois lu en écoutant en même temps le passage en vidéo. J’avoue que c’est une expérience très sympa! Et autant vous dire que tout au long du roman je lisais en entendant la voix d’Ursula.

Nous retrouvons aussi le personnage de la Princesse Tulipe qui était apparue dans L’histoire de la bête et le roman fait très bien le lien avec le prochain tome sur Maléfique qui parait très mystérieuse. L’auteure prend vraiment le parti d’un monde où tous les contes auraient un lien. Un seul et unique univers.

La plume possède toujours les mêmes qualités, elle est simple et fluide. L’auteure sait nous conter l’histoire de personnages que nous croyions connaître. Cependant comme Disney a fait un film sur l’origine de Maléfique, je me demande comment Serena Valentino va se dépatouiller pour que cela ne paraisse pas répétitif et prévisible. Je vous donnerai mon avis dès que je l’aurais lu et il est à noter qu’en novembre un nouveau tome intitulé « Les étranges sœurs » paraîtra!

En attendant je n’ai plus qu’à vous laisser, si vous le souhaitez, découvrir le tragique passé de la sorcière des mers.

Note: 8/10

Résultat de recherche d'images pour "ursula sirene"

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :