Les garçons ne tricotent pas (en public)

ob_e94fe4_les-garcons-ne-tricotent-pas-en-publicAuteur: Tom Easton

Edition: Nathan

Genre: jeunesse, journal intime

Parution: 2016

Pages: 356

Description: Après avoir volé de l’alcool dans un supermarché, Ben, 16 ans, doit suivre un « parcours de réinsertion pour jeunes délinquants » et, dans ce cadre, s’inscrire à un cours de tricot.
Autant dire que ça ne l’enchante pas. Mais Ben accepte de jouer le jeu, tant que Megan (la fille dont il est amoureux), son père, ses copains … bref, tant que PERSONNE n’est au courant.

Le hic, c’est qu’il se découvre une passion dévorante pour le tricot. Et bientôt, il ne pense plus qu’à ça : point mousse, douceur et couleur des laines, patrons compliqués.
Au point de cacher des aiguilles sous son lit, de participer à des concours, de vendre ses créations sur Internet et de transformer sa vie… en grosse pelote de mensonges impossible à démêler !

Le défi Babelio

Avant de donner mon avis sur ce roman, je tiens à faire une annonce. Je suis depuis septembre professeur-documentaliste stagiaire et j’ai le bonheur de pouvoir participer au défi Babelio Ado +. Cela va me permettre de lire et donc de chroniquer des livres que je n’aurais pas forcément lu autrement. Mais c’est quoi le défi Babelio? C’est une sélection de 40 livres et les élèves doivent lire cette sélection (chacun à sa hauteur, 1, 5 ou 30 peu importe mais les différents livres doivent avoir été lu au final par au moins un élève). Viennent ensuite les productions diverses par rapport aux livres mais BREF.

Vous pourrez donc voir à la fin de chaque chronique le logo du défi pour les livres concernés. Et je précise que The Book of Ivy, L’élite et Arte que j’ai déjà chroniqué font partie de la sélection.

Si vous êtes intéressés, je vous mets le lien de la liste:

http://www.babelio.com/liste/6448/Defi-babelio-Ado2016-2017


Pour ce roman, je l’avais déjà repéré en librairie grâce à sa pétillante et adorable couverture. J’adore les carlins!! Ensuite nous voyons le titre qui est assez drôle et intriguant. Alors je le dis, ce n’est pas du tout le genre de livre que je lis d’habitude. Un thème réaliste et qui pourrait s’apparenter à la vie de tous les jours et un modèle de journal intime masculin: tout était nouveau pour moi.

Autant le dire d’entrée ce n’est pas un livre qui brille par son style d’écriture qui reste vraiment très simple. Mais d’un autre côté il s’agit d’un modèle de journal intime donc, ça peut se discuter. L’histoire est plutôt simple elle aussi mais n’est pas banale pour autant! Un jeune homme se retrouvant bien malgré en probation et qui doit suivre des cours de tricot. Et à sa propre surprise, il est très doué et il adore ça! Mais bien sûr pour son père qui est fan de foot et de voitures, impossible de lui avouer! Et ne parlons même pas du lycée… Le côté humoristique vient de tous les mensonges que Ben doit inventer pour essayer de s’en sortir.

J’ai également envie de mettre l’accent sur un point qui me parait tout de même assez exceptionnel: l’auteur arrive à rendre le tricot passionnant. Personnellement, je n’en ai jamais fait mais je suis ressortie de ma lecture en ayant envie de tricoter. La description en particulier des compétitions de tricot arrive étonnement à nous tenir en haleine. C’est assez étrange mais c’est vrai!

Evidemment le tricot n’est qu’un prétexte pour aborder le thème des préjugés hommes/femmes. Et c’est vrai, depuis quand jouer à la poupée et faire de la danse et du tricot seraient des activités réservées aux filles et le foot et les voitures seraient réservés aux garçons? Ce roman nous prouve qu’un garçon peut aimer et exceller dans une activité considérée comme féminine et qu’il est tout simplement idiot de catégoriser les activités. J’aime beaucoup la teneur de ce message.

Les personnages en soit m’ont plutôt plu sauf le père que j’ai vraiment trouvé super lourd et grossier. Il me mettait presque mal à l’aise à certains moments. En revanche j’ai particulièrement apprécié l’évolution de la relation entre Ben et Madame Frensham, j’ai trouvé cela très touchant.

En bref, ça n’est pas la littérature qui me fait le plus vibrer mais j’ai passé un bon moment à lire ce roman tout de même!

6.5/10

adoetjuniorlogo

Publicités

Une réflexion sur “Les garçons ne tricotent pas (en public)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s