14-14

Couv 14-14 vdef.inddAuteurs: Silène Edgar et Paul Beorn

Edition: Castelmore

Genre: jeunesse, fantastique, correspondance

Parution: 2014

Pages: 349

Description: A l’aube de la Grande Guerre…

Hadrien et Adrien, deux garçons de 13 ans, habitent à quelques kilomètres l’un de l’autre en Picardie. Tous deux connaissent des problèmes à l’école, des troubles sentimentaux, des litiges avec leurs parents. Une seule chose les sépare : un siècle. Leurs destins vont se mêler et une faille temporelle leur permet d’échanger du courrier…

Je vous présente de nouveau un livre issu du défi babelio ado+. C’est sans doute celui que j’avais le plus envie de lire, celui qui m’avait le plus intrigué. Et j’avoue que c’est un véritable coup de cœur, et ce pour plusieurs raisons. Tout d’abord, je pensais qu’il s’agissait uniquement d’échanges de lettres, mais pas du tout. Il s’agit d’un roman écrit de manière traditionnelle, si je puis dire, intercalé des lettres d’Hadrien (1914) et Adrien (2014) qui vont chacun influencer la vie de l’autre. Cela permet de pouvoir s’attacher à chacun des deux personnages lors des passages « roman » et de voir une vraie amitié se construire au fil des lettres. D’ailleurs, par rapport aux lettres, j’ai bien aimé que les styles d’écritures soient différents.

Ce que j’ai beaucoup apprécié dès le début du livre c’est que les deux époques soient clairement différenciées. Certes, au début de chaque chapitre nous avons la date mais même si elle n’était pas précisée, le choix du vocabulaire et des prénoms, de l’ambiance de l’époque et du quotidien des personnages nous fait clairement comprendre à quel siècle nous nous retrouvons. Ce qui est assez drôle d’ailleurs, c’est que pendant une bonne partie du roman- environ la moitié – les personnages ne comprennent pas qu’ils vivent dans des époques différentes. Hadrien pense que son cousin de la ville connait des choses qui n’existent pas à la campagne et Adrien jugeant les manières de son cousin un peu étrange.

Ce qui est très intéressant dans ce roman c’est que même si les personnage sont éloignés d’un siècle entier, certaines problématiques se croisent dans une certaine mesure: la vie sentimentale, la relation avec les parents, les études… Alors que d’autres ne peuvent arriver que dans une seule époque, je pense notamment aux problèmes de santé du frère de Simone. Et chacun va donner des conseils à l’autre pour l’aider à surmonter les différentes épreuves.

Puis inévitablement va arriver la révélation: ils ne vivent pas à la même époque. Le roman prend alors un nouvel élan et une nouvelle dimension. Je ne veux pas en dire trop sur cette partie mais je l’ai adoré. C’est à partir de là que l’on ressent la puissance de l’amitié qui s’est construite entre les deux garçons. Et j’aime l’évolution de ses deux personnages au fil des pages grâce au soutien qu’ils s’apportent l’un l’autre.

Je tiens à finir en parlant de l’écriture que j’ai trouvé très fluide et très agréable, facile à lire. Quand vient la fin, on ne peut plus lâcher ce roman. De plus, j’ai apprécié les images ajoutées à chaque fin de chapitre sur Hadrien, des documents de l’époque très intéressants. En tous cas ce livre peut également être très intéressant à étudier en classe pour évoquer la première guerre mondiale sous un autre angle. Adrien arrive à donner de manière compréhensible plusieurs indications sur la guerre et ce qui est également appréciable dans les chapitres d’Hadrien est de pouvoir se plonger dans le quotidien d’un jeune garçon de 1914.

Je ne sais pas si j’ai réussi à le faire passer dans cette chronique mais ce roman est vraiment très agréable, je suis étonnée de l’avoir autant aimé alors que je ne lis pas souvent ce genre de chose. Il mérite amplement les deux prix qui lui ont été attribués. J’aurais aimé passer encore un peu plus de temps avec Hadrien et Adrien, deux personnages que j’ai trouvé courageux et justes.

En bref, un vrai coup de cœur, une histoire d’amitié très touchante -touchant oui je crois que c’est ce qui résume le mieux ce roman- portée grâce aux lettres de deux garçons qui, malgré 100 ans d’écart, ne sont pas si différents.

Note:  10/10

Publicités

6 réflexions sur “14-14

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s