Les chroniques de MacKayla Lane, T1 : Fièvre noire

Auteur: Karen Marie Moningchroniques-de-mackayla-lane,-tome-1---fievre-noire-49562-250-400

Edition: J’ai lu

Genre: Urban fantasy, bit-lit

Parution: 2009

Pages: 407

Description: MacKayla Lane perd sa soeur Alina, victime à Dublin d’un assassinat inexplicable. Menant sa propre enquête, elle apprend que sa soeur menait une double vie et découvre son propre don de double vision : des hommes séduisants deviennent sous ses yeux des créatures démoniaques, des Faës noirs, prédateurs de jolies jeunes femmes. Elle rencontre alors Jericho Barrons, un bouquiniste très bien informé sur le monde étrange où semblait évoluer Alina. Tous deux vont partir en quête du Livre noir, grimoire mythique qui seul pourra sauver le monde de l’invasion des monstres Faës Unseelies qui se prépare

Voici ma toute première lecture de Urban fantasy  et même de bit-lit! Pour ceux qui ne savent pas ce que c’est, je vous éclaire. L’urban fantasy (ou fantasy urbaine, mais avouez que c’est tout de suite moins classe) est un sous-genre littéraire, apparu dans les années 2000, dont l’histoire se déroule dans un centre urbain – ici, c’est une ville irlandaise- mais des créatures surnaturelles vont alors faire leur apparation ! C’est une sorte de mixe entre le fantasy et le fantastique. Quant au bit-lit, c’est un sous genre de l’urban fantasy, qui consiste à mettre en scène une héréoïne confrontée aux aléas surnaturels ainsi qu’à sa vie quotidienne (bien qu’ici la vie de Mac ne soit en aucun cas quotidienne!). En général l’héroïne est elle-même un être surnaturel, Mac est d’ailleurs une sidhe-seer et on peut y trouver des éléments de récit policier par exemple, ici Mac mènera l’enquête pour retrouver l’assassin de sa soeur.

Maintenant que nous avons défini ce à quoi nous avons à faire, place à la critique. Ce livre m’a été conseillé par Eleonore du blog Le repaire des livres. Elle m’en a tellement parlé que j’ai fini par céder (peut-être pour qu’elle se taise? ahah je blague bien sûr!). En tous cas, je la remercie infiniment. Ce premier tome d’une série de 5 livres est tout simplement génial, addictif et délicieux. L’écriture de l’auteur est plutôt bien construite: elle stop des actions en fin de chapitre, elle en commence un nouveau en ayant fait une ellipse temporelle et nous avons les explications de l’action précédente après cette ellipse par le biais des explications de Mac. Cela donne du dynamisme et du coup, on ne peut que continuer à lire sinon on ne sait pas ce qu’il se passe !

Passons aux personnages, d’abord l’héroïne, Mac, que j’ai bien aimé, j’ai trouvé son côté superficiel très drôle et je ne sais pas si l’auteur aime décrire les tenues ou si c’etait pour coller à la peau du personnage mais en tous cas, l’accent est souvent mis sur les tenues portées par les personnages, ce que j’apprécie. De plus, nous pouvons suivre l’évolution de son personnage, révélation après révélation, surtout qu’elle nous raconte ses aventures après qu’elles se soient passées. Nous avons donc son avis pris avec du recul sur certains événements, certaines pensées ou certaines émotions. Et maintenant, le moment que vous attendez toutes mes demoiselles, celui de JERICHO BARRONS, que dire sur cet homme dont nous tombons surement toutes amoureuses! Ce ténébreux, beau, sexy, mystérieux, espiègle et j’en passe. Je le dis clairement, entre lui et Mac depuis le moment où ils se recontrent il y a comme une tension sexuelle, oui! On dirait un peu le jeu du chat et de la souris. Cependant, et ce qui ne va pas me permettre de mettre 10/10 à ce livre c’est qu’il y a presque trop de mystère, j’aurais aimé en savoir un mini chouilla plus, parce que oui, nous sommes frustrées! Mais bon… il faut dire qu’il le vaut bien.

Par rapport à l’histoire, Mac part en Irlande pour enquêter sur l’assassinat de sa soeur suite à un message vocal très étrange qu’elle lui a envoyé. Mais elle découvre qu’elle est une sidhe-seer: elle peut voir les faës et est imperméable à leurs pouvoirs. Mais que sont les faës me direz-vous. Il s’agit de créatures qui se répartissent en deux clans: seelie (relativement gentils) et unseelie: méchants pas beaux dégoutants mais qui ont la capacité d’apparaitre incroyablement beaux aux yeux des humains. Evidemment, ces derniers ne nous veulent pas du bien à nous les humains. Et par dessus le marché, tout le monde, faës et certains humains tels que Mac et Jericho, veulent mettre la main sur un livre, le Sinsar Dubh, concentré de magie noire, bien sûr chacun n’a pas les mêmes objectifs par rapport à son utilisation…Tout cela est ultra synthétique, il y a beaucoup plus de détails dans le livre et ne vous inquiétez pas, le vocabulaire est bien amené et très bien expliqué et si jamais vous avez quand même un doute pendant votre lecture, un petit glossaire se trouve à la fin du livre.

Bref, entre trouver l’assassin de sa soeur, survivre en Irlande au milieu de monstres, supporter (si l’on peut dire) Jericho et trouver le livre le plus dangereux de tous les temps, Mac va être bien occupée pendant ces 5 tomes, je commence le deuxième dès demain! Et bien entendu je vous oblige euh… enfin je vous le recommande grandement !

Note: 9/10

coup de coeur

Publicités

12 réflexions sur “Les chroniques de MacKayla Lane, T1 : Fièvre noire

  1. Pour que je me taise? Vilaine ! :p
    Je suis désolée de te le dire, mais tu vas être frustrée jusqu’au dernier tome car on a très peu de mystères qui sont éclaircis vite XD Mais bon ça donne pas mal de dynamisme et ça rend addictif ! :p
    Puis bon, j’en ai marre de voir toutes les filles baver sur mon mec rooh !! Laissez Barrons tranquiiille c’est le mien !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s