Les chroniques de MacKayla Lane, Tome 5: Fièvre d’ombres

9782290036884Auteur: Karen Marie Moning

Edition: J’ai lu

Genre: Urban fantasy, bit-lit

Parution: 2012

Pages: 886

Description: « Rien n’est au-delà de mes capacités. Je suis tout. Vous êtes un livre. Des pages avec une reliure. Vous n’êtes pas né. Vous ne vivez pas. Je ne connais pas la peur. Que voulez-vous de moi ?
Ouvre les yeux. Vois-moi. Vois-toi. Files yeux sont ouverts. Je
suis le bien. Vous êtes le mal.
Conversation avec le Sinsar Dubh.

Lire les chroniques du: tome 1, tome 2, tome 3, tome 4

Et voilà, j’ai enfin fini Fièvre d’ombres, le dernier tome de la série Les chroniques de Mackayla Lane, je suis arrivée au bout et je suis vraiment extrêmement contente de l’avoir lu! C’est un vrai coup de cœur. L’univers de Karen Marie Moning est superbe, ses personnages sont nombreux et complexes, si c’était possible j’aimerais les rencontrer dans la vie réelle. Il sont tellement bien décrits et ont des réactions tellement cohérentes à chaque fois que j’ai l’impression de les connaitre et je serais même capable de les reconnaître s’ils m’apparaissaient. J’ai mis du temps à lire ce tome non pas parce qu’il était moins bien que les autres mais parce qu’il est très gros (près de 900 pages) et que cette période de l’année a été plutôt bien remplie pour moi donc j’avais moins le temps de lire. Et j’ajouterais que j’ai eu un peu de mal à le commencer à cause de l’événement de la fin du 4/début du 3 j’étais un peu démoralisée, mais ça n’a été que pure bonheur quand la situation s’est arrangée!

Ce tome est donc extrêmement fourni en révélations surprenantes, retournements de situation et trahisons! Je suis assez impressionnée de la façon dont cette lecture m’a plongée à chaque fois dans une véritable bulle, j’étais presque en état d’hypnose, plus rien n’existait autour de moi, j’étais à New Dublin, tout simplement, les événements se déroulaient sous mes yeux. Ce n’est pas souvent que cela arrive à ce point, même pour d’autres romans coup de cœur l’effet n’est parfois pas aussi intense.

Je ne veux pas spoiler donc je ne vais pas dire grand chose d’autre mais je pense que cette chronique est assez compréhensible: cette saga est génialissime! Je l’ai peut-être déjà dis dans une précédente chronique, mais ce que je préfère ce sont les personnages, je m’y suis beaucoup attachée, et j’aimais les retrouver à chaque fois, les voir disparaître, réapparaître, s’unir, se disputer, se réconcilier, se trucider…  Et je tiens à dire que Barrons va beaucoup me manquer 😥 Pour finir, je dirais que le final est super, à la fois dans sa longueur car il fallait quelque chose de conséquent pour conclure 5 tomes! S’il avait été trop court sur une action que l’on attend depuis le début ça aurait été décevant. Mais il n’y a pas non plus de longueurs, tout est concis malgré tout. Et l’auteur n’a pas abusé sur la fin, ça se finit bien mais pas trop, ça reste réaliste!

Et voilà, les derniers mots sur Les chroniques de Mackayle Lane… Je suis à la fois contente et triste de quitter cet univers mais je me dis que je vais enfin pouvoir recommencer à faire diminuer ma PAL ^^ De plus, même si ce n’est pas pour tout de suite, il y a de grandes chances pour que je lise Les chroniques de Dani Mega O’malley!

Note: 10/10

coup de coeur

 

Publicités

Une réflexion sur “Les chroniques de MacKayla Lane, Tome 5: Fièvre d’ombres

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s